La semaine du son de l’Unesco

Cette semaine du son en dure en fait 2  ! 17ème édition, du 20 janvier au 2 février 2020

Créée en 2004, elle a pour but « d’amener chaque être humain à prendre conscience que le sonore est un élément d’équilibre personnel fondamental dans sa relation aux autres et au monde, dans ses dimensions environnementale et sociétale, médicale, économique, industrielle et culturelle. Elle considère le sonore comme une porte d’accès au monde. » Cette année 2020, c’est la chanteuse Rokia Traoré qui en est la marraine, une occasion en or de (ré)écouter ses chansons ! 

L’association chargée de cette manifestation organise des événements en France, Belgique et Suisse, le programme détaillé est disponible ici. Si toutefois il n’y en a pas près de chez vous, il vous est possible de faire des activités autour de ce thème grâce à quelques ressources  pédagogiques mises à disposition :

Un court métrage (1’45) « Les nuances de la voix » permet de se rendre compte de l’intensité de certains bruits. 

Sur le site du réseau Canopée vous trouverez « Les douze mots du son« , une page qui fourmille d’informations. Pour chaque mot, un petit film, une chronique audio et une fiche pédagogique. Les acouphènes, les décibels, les fréquences et les neuf autres mots n’auront plus de secret pour vous !

 

Mais qu’est ce que le son ? Le dictionnaire Larousse en donne quatre définitions :

  • Sensation auditive engendrée par une onde acoustique. (voir « Les douze mots du son » ci-dessus)
  • Toute vibration acoustique considérée du point de vue des sensations auditives ainsi créées : Son strident.
  • Volume, intensité sonore d’un appareil : Baisser le son.
  • Ensemble des techniques d’enregistrement et de reproduction des sons, en particulier au cinéma, à la radio, à la télévision : Ingénieur du son.

 

Il y a mille façons de jouer avec le son !

Mettez de la musique et amusez-vous à poser sur vos oreilles diverses matières : vos mains, plus ou moins appuyées, des feuilles de papier, du tissu, des verres en plastique puis en verre et cætera. Écoutez-la à travers des portes de différentes épaisseurs ou divers matériaux, avec un casque anti-bruit si vous en possédez un. Testez tout ce que vous avez sous la main, de préférence avec la même chanson, toujours au même volume.

Évidemment, l’expérience toute simple des boites de conserve reliées par une ficelle ravira les enfants et pour les plus grands ce pourra être l’occasion d’étudier l’onde sonore. On peut aussi s’amuser à augmenter les distances, en s’inspirant de cette émission d’ « On n’est pas que des cobayes » où ils ont tenté de construire un yahourtophone géant.

La Cité des sciences et de l’industrie a concocté une exposition nommé « Les sons« . On y trouve, entre autres, deux grandes paraboles disposées à 17 mètres de distance l’une de l’autre. Elles permettent de communiquer d’un bout à l’autre de la pièce, juste en se plaçant face à l’une des paraboles et en chuchotant. Quelqu’un placé face à l’autre parabole entendra le message très clairement.

Les figures de Chladni sont stupéfiantes ! Vous en avez un exemple expliqué dans cette vidéo. Mais il n’y a pas que le sable qui puisse être utilisé en expérience avec le son, l’artiste Nigel Stanford a créé un clip en regroupant plusieurs et Futura Sciences les a décryptées pour nous.

LoSonnante est un bien joli mot désignant une installation sonore permettant l’écoute par conduction osseuse. Pour cela, il suffit de poser ses coudes sur l’objet en question et de mettre ses mains sur ses oreilles. Si LoSonnante passe près de chez vous, courrez donc la tester !

Le livre  » Dans mes oreilles j’entends le monde  » est une source formidable d’information. Il explique comment fonctionne l’oreille, les sons agréables et ceux qui sont agressifs, montre des instruments de musique connus et d’autres moins connus, les tonalités de la voix, es métiers du son, il parle aussi du silence. On y trouve des liens internet, dont celui du site aporee.org qui propose une carte mondiale sonore… Un vrai plaisir ! 
Dans le même style on peut aller voir aussi celle du site Ecouter le monde.
Pour en revenir à la musique, le livre nous conseille d’aller écouter le Vienna vegetable orchestra, un orchestre original qui sculpte ses instruments dans des légumes avant chacun de ses concerts !

Des objets du quotidien peuvent aussi servir d’instruments. Le groupe canadien Walk Off The Earth en donne une démonstration dans ce clip où il reprend le titre « Old Town Road » de Lil Nas X.

Les réalisateurs du dessin-animé « Les As de la jungle » ont intégré au DVD du film un court métrage intitulé  » Mission making-of  » qui détaille la création d’un film d’animation. C’est extrêmement bien fait car même les plus jeunes comprennent tout. On vous le conseille vivement ! La musique y a toute son importance ainsi que les bruitages. 

D’ailleurs il existe plein de tutos pour vous amuser à la maison. Par exemple,  » Le labo du bruiteur » vous en propose une quarantaine qui sont la plupart du temps réalisable avec des matériaux communs.

Vous pouvez découvrir tout un panel de métiers dédiés à la musique et au son sur cette playlist publiée par Mesdour – Musique au Conservatoire.

 

La semaine du son se préoccupe également de la santé auditive et y consacre tout un pan de son activité. De nombreux articles sont à disposition sur leur site internet.
Citons aussi l’association Agi-son qui propose tout un panel de solutions préventives, dont un livret pédagogique à l’usage des jeunes

 

Pour finir, sachez que le CNRS a lancé une étude participative concernant la cartographie de l’environnement sonore : « Ces cartes de bruit obtenues à l’aide de smartphones pourront être utilisées par les collectivités afin de mettre en place des plans d’actions plus ciblés, pour préserver ou améliorer la qualité des environnements sonores urbains.  »
Tous à vos smartphones !

 

Site officiel : www.lasemaineduson.org

 

Emilie, fondatrice du blog alecoledesloupiots.fr, pour Pass Éducation