Les grandes lignes de l’instruction resumée en 7 citations

Les citations sont des phrases tirées de livres ou de discours. Elles sont, généralement, courtes mais très inspirantes. Parfois, quelques mots valent mieux qu’un long discours. J’ai sélectionné pour vous 7 citations qui, selon moi, résument très bien l’instruction.

 

1- Les enfants ont le droit de se tromper, ils en ont même le devoir

L’erreur a été, pendant très longtemps, considéré, à tord, comme négative. Aujourd’hui, nous savons qu’il est important voire nécessaire de se tromper pour apprendre. C’est parce qu’il se trompe que l’enfant apprend (et c’est pareil pour l’adulte d’ailleurs). Il est important que l’enfant ait un regard positif sur ses erreurs. Plutôt que de le réprimander, aidons le à comprendre ses erreurs et à en tirer les leçons.

 

2- « N’élevons pas nos enfants pour le monde d’aujourd’hui. Ce monde n’existera plus lorsqu’ils seront grands. Et rien ne nous permet de savoir quel monde sera le leur. Alors apprenons-leur à s’adapter. » Maria Montessori

Le monde évolue à une vitesse folle. En quelques années, notre quotidien a complètement changé. Nous n’avons aucune idée de comment sera notre monde dans 10 ans, dans 20 ans. Plus que des connaissances, ce sont des qualités et des compétences que nous devons léguer à nos enfants. Enseigner à un enfant, ce n’est pas seulement lui transmettre des savoirs, c’est aussi développer ses capacités de raisonnement et de logique, cultiver sa curiosité spontanée, son désir d’explorer, de découvrir et d’apprendre.

 

3- « L’enfant qui participe à une activité qui le passionne se discipline automatiquement. » Celestin freinet

Vous avez remarqué la concentration et la discipline dont font preuve les enfants lorsqu’une activité les passionnent. C’est très beau à voir. Je suis toujours impressionnée par les efforts qu’ils fournissent pour arriver à leurs fins. Que d’énergie perdue à leur faire faire une chose qu’ils détestent. Surtout que l’humain retient mieux ce qui lui a été transmis alors qu’il éprouve une émotion positive. Le plaisir et la joie facilitent les apprentissages.

 

4- « Tu me dis, j’oublie ; tu m’enseignes, je me souviens; tu m’impliques, j’apprends. » Benjamin franklin

Nous retenons:
▪20 % de ce que nous entendons…
▪30 % de ce que nous voyons…
▪50 % de ce que nous entendons et voyons…
▪80 % de ce que nous disons…
▪90 % de ce que nous disons et en faisant quelque chose dans lequel nous nous impliquons !

Plus l’enfant sera actif dans ses apprentissages, plus ces derniers seront solides. Lire un livre à propos des arbres, est très différent que d’en apprendre sur les arbres lors d’une balade en forêt en touchant, sentant, voyant,… Essayons de rendre les apprentissages de nos enfants plus vivants !

 

5- « L’enfant n’est pas un vase que l’on remplit, mais une source que l’on laisse jaillir. » Maria Montessori

Tout apprentissage doit partir de l’enfant. Ainsi le parent instructeur doit se faire oublier au profit d’une confiance sans faille en les capacités de son enfant. Le but n’est pas d’emmagasiner le plus de connaissances possible dans le cerveau de l’enfant mais plutôt de répondre à ses besoins, de suivre son rythme, d’accepter son individualité.

 

6- « L’éducation ne consiste pas à gavermais à donner faim. » – Michel Tardy.

Il fut un temps où  l’éducation était considérée comme une simple transmission du savoir. Le but était transmettre le plus de connaissances possible à l’enfant.  On ne se souciait que très peu de l’enfant, de son développement, de son individualité, de ses passions. Aujourd’hui, nous savons que c’est sur l’enfant qu’il faut recentrer l’enseignement. Les enfants ont « faim » de savoir, c’est dans leur nature. Il suffit de répondre à cette faim naturelle, en individualisant les apprentissages pour répondre au besoin réel de chacun. Plus qu’un maître, le parent instructeur est un guide dont le rôle est d’accompagner son enfant dans ses apprentissages, son développement. Un enfant gavé ne ressentira plus la faim. Plus l’enfant sera respecté dans ses apprentissages plus il sera facile d’entretenir sa faim. La seule chose à faire pour nous, parents, sera de veiller à ce qu’il évolue dans un milieu riche qui tienne sa curiosité en alerte.

 

7- « Tout le monde est un génie. Mais si on juge un poisson sur sa capacité à grimper à un arbre, il passera sa vie à croire qu’il est stupide. » – Albert Einstein

Nous sommes tous pareils mais à la fois très différent les uns des autres. Nous avons le même cerveau mais des qualités et des capacités complètement différentes. Chaque enfant est unique, il est important de le rappeler. Chacun est habité par des rêves qui lui sont propres. Tous sont des génies tant qu’on ne leur fait pas croire le contraire. Personne n’est en avance ni en retard puisque chacun à un rythme qui lui est propre. Pourquoi faudrait-il savoir lire à 4 ans plutôt qu’à 6 ? Et surtout, qu’est ce qui nous permet de dire que celui qui a appris à lire à 6 ans est plus stupide que celui qui a su lire à 4 ans ? Comment pouvons nous prédire lequel des deux « réussira » ? Et quels sont les critères de réussites ? Nous avons chacun notre définition de la réussite, nos enfants aussi. Permettons à chacun de briller, ne les laissons pas priver le monde de leur lumière.

 

 

Salima Daanoun, fondatrice du blog 123 petites graines, pour Pass éducation