Comment prendre un bon départ en IEF (Instruction En Famille) ?

Une inquiétude revient souvent chez les personnes qui se lancent dans l’IEF (Instruction En Famille), est cette question : par où je commence ? Comment prendre un bon départ ? L’instruction est un domaine complexe tant il y a de paramètres, et l’aborder peut parfois donner le vertige. On pourrait vite être tenté.e.s de tomber dans une recherche de recettes, formules clés en mains, méthodes etc.  Il en existe peut-être, mais elles nous renverrons surement à l’essentiel, 3 postures simples qui permettent à coup sûr de prendre un bon départ !

Et d’ailleurs c’est quoi prendre un bon départ Il y a assurément autant de réponses à cette question que d’attentes concernant l’instruction. J’inviterai personnellement chacun à s’interroger sur ses motivations profondes à s’engager dans l’IEF (Instruction En Famille). Car, comme toute démarche dans un projet de vie, cela va nous renvoyer à nos valeurs : celles qu’on veut préserver, celles qu’on veut développer ou acquérir. Nous en avons tous et beaucoup d’elles sont universelles (la liberté, le lien, le partage etc). Ce qui permettra de réussir ce projet de vie et, donc, de garantir nos valeurs, ce sont des postures qui nous permettront de vérifier régulièrement où nous en sommes dans notre cheminement. Pour ma part, dans cette quête du bon départ, j’ai toujours été inspirée par les principes de Sandra Dodd qui les résume dans cette phrase aux injonctions percutantes : “Read a little, try a little, wait a while, watch.” (Lisez un peu, essayez un peu, attendez un peu, observez.).

J’en retiens donc 3 postures itératives qui vont vous permettre de partir sur les bons rails :

 

1.S’informer

Crédit Photo by J. Kelly Brito on UnsplashLire, relire, se documenter, l’étape de prise d’information est importante en instruction, comme dans de nombreux domaines… Livres, études scientifiques, blogs, articles divers et variés, chaînes youtube, réseaux sociaux : les ressources à ce sujet ne manquent pas. Justement à l’heure de l’information pléthorique, on peut vite s’y perdre, nous avons donc regroupé dans cet espace l’essentiel (et plus encore), partant des questionnements les plus courants, et à la marge, ainsi que de divers expériences de parents instructeurs. Alors lisez, un peu, puis testez 🙂

 

2.Tester

Crédit Photo by chuttersnap on UnsplashL’instruction implique une dimension empirique, aussi il n’est pas utile d’avoir tout lu, tout ingurgité, à ce sujet pour s’y essayer. C’est par la pratique que des idées pourront émerger, et c’est grâce à ces idées que de nouvelles initiatives pourront poindre à leur tour. Il y a dans l’instruction des allers-retours entre le terrain et les idées qui nourrissent la démarche et son efficacité. C’est une boucle vertueuse à partir du moment où l’on se laisse le droit à l’erreur, où l’on s’accorde le droit aux apprentissages à soi-même en tant qu’instructeur. C’est aussi une belle dynamique à propager au sein de la famille quelques soient les méthodes, approches pédagogiques choisies in fine. D’ailleurs il y a t -il une fin à cela ? J’en doute car, au sein de ces pédagogies/méthodes, cette dynamique se poursuit.

 

3.Observer

Bien sûr dans ces aller-retours la clef est l’observation : grâce à elle nous prenons du recul sur notre pratique et ses effets, sur nos actions et réactions. En partant toujours du point de vue de l’enfant, car il s’agit du principal intéressé, même si la démarche d’instruction peut induire des intérêts et bénéfices personnels en tant qu’instructeur. Observer c’est prendre le temps de voir en quoi ce qu’on a mis en place et profitable ou non, voir comment notre enfant se sent et comment il évolue dans notre mise en oeuvre. Observer n’est pas regarder/écouter  comment font les voisins (le tout venant, la famille, les amis etc) et se comparer à eux. Car nos “voisins” ne sont pas dans notre démarche et leurs lunettes peut-être forgées de peurs et de croyances, peuvent être délétères pour l’élan qu’on se donne. Un article est prévu sur la gestion de la pression sociale lorsque l’on est en IEF (Instruction En Famille). C’est donc en se focalisant sur notre enfant et son évolution qu’on sera plus pertinent.e dans l’analyse et le recul que nous prendrons sur nos pratiques. Evidemment si vous avez besoin d’une impulsion avec un cadre qui vous guide dans votre démarrage, vous trouverez dans ce blog des articles sur les différentes approches pédagogiques et les détails de leurs mise en oeuvre.

Bonne lecture et bonne aventure en instruction en famille !

 

Maja Mijailovic, fondatrice de leslunettesdemaja.fr, pour Pass Education