Les jeux de société pour apprendre

Apprendre par le jeu

Il est bien connu que nous n’apprenons pas que par des cours, du formel, mais aussi par de la manipulation, des jeux libres, des sorties, des expériences, des lectures, la vie. Les jeux de société sont un bon moyen d’apprendre de nouvelles notions de manière ludique et peuvent être mis en place facilement dans la vie quotidienne et je ne parlent pas des jeux dits  »pédagogiques ». Les jeux de société amènent en général les notions de partage, d’attendre son tour, d’apprendre à gagner ou à perdre, respecter les règles d’un jeu. L’enfant apprend aussi à jouer avec un dé, des pions, des cartes, à déplacer les pions sur un plateau ou à piocher une carte (motricité fine). Donc beaucoup d’apprentissages pour les plus jeunes, mais les grands enfants et les adolescents sont aussi concernés par le développement de la logique, de la stratégie, de la créativité, des actions sociales, entre autre. Beaucoup de compétences sont développés : la concentration, la gestion des émotions, la patience et bien d’autres.

Les premiers jeux de société

Dès 2 ans, des premiers jeux de société peuvent être proposés. Plusieurs marques proposent des jeux pour les touts-petits qui sont pour la plupart des jeux coopératifs. Ces jeux permettent d’apprendre à attendre son tour, d’apprendre à lancer le dé, utilisent fréquemment la manipulation. Ce sont des jeux solides, attrayants et ludiques. Les jeux coopératifs auront pour but de tous gagner ou perdre mais non de jouer contre l’un et l’autre, ce qui permet aux touts-petits de commencer à voir le concept de gagner ou perdre sans être confronté à la frustration de perdre face à maman ou papa, ses frères et sœurs. Dans ces premiers jeux ont apprend pour la première fois à respecter des règles. Mais souvent une règle de jeu libre permet aussi à l’enfant de s’approprier le jeu sans règles prédéfinies, ce qui est primordial car un enfant de 2 ou 3 ans ne s’intéressera aux règles que par la suite, après s’être approprié des pions, du dé, du plateau, … et cette partie jeu libre est d’autant plus importante chez les touts-petits. Pour en citer quelques-uns, il y a : premier verger, mon premier lynx, loto à toucher, mémo, des jeux sur les couleurs, les animaux, … ces jeux permettent en majorité d’apprendre du vocabulaire, de commencer à compter, d’apprendre à maîtriser le dé, les pions et surtout de s’amuser et d’appréhender le monde d’une autre manière. De grandes marques de jeux offrent une multitude de choix ludiques, attrayants, colorés et solides : Haba, Djeco, Nathan et Janod pour ne citer que ceux-là.

 

Les jeux de société pour les 4 – 6 ans

Pour des enfants plus grands, on commence à voir des jeux plus développés et commençant pour la plupart à intégrer des notions dits  »pédagogiques ». Les règles de jeux sont plus complexes et les enfants peuvent désormais jouer en autonomie sans aide. A cet âge-là, les jeux coopératifs sont encore appréciés et amènent pleins d’effets positifs : il y a bien sûr la solidarité (gagner ou perdre tous en même plutôt qu’être l’un contre l’autre, le développement de l’empathie (apprendre à écouter l’autre, choisir ensemble), participer à une stratégie commune (donc développer une pensée logique avec l’aide des cheminements des autres), le plaisir de jouer (et non d’être plus fort que l’autre). Mais il y a aussi les jeux de société non-coopératifs qui prennent une place importante du marché de jeux et qui apportent eux aussi leur lot de compétence (apprendre à gagner ou à perdre, apprendre à gérer ses émotions, …). Pour finir, il y a aussi des jeux à faire seul comme les Smartgames (jeu solo pour développer la logique), mais aussi les jeux à usage pédagogique pour apprendre la lecture, les chiffres, … (je ne développerai pas ceux-là). Des marques ont donc un panel de jeux à proposer comme Haba, Djeco, Nathan, Bioviva, Gigamic par exemple. Ces jeux ludiques tout en couleur et alliant encore beaucoup la manipulation ont beaucoup de succès chez les jeunes enfants : Le verger, Pique-Plume, Croque-carotte, Le petit chaperon rouge, … mais les incontournables ont aussi beaucoup de succès, comme le mille bornes, l’uno, les petits chevaux, les dames. Tous ces jeux en plus d’apporter les compétences énoncées au-dessus apportent des notions en mathématiques, en lecture, en vocabulaire, en logique, en découverte du monde, …. par exemple.

 

Les jeux de société pour les 7-10 ans

Plus on avance dans l’âge, plus les jeux et les consignes sont développés. Même si le marché de jeux de coopération se développe de plus en plus, on retrouve dans cette catégorie d’âge des jeux où les joueurs s’affrontent ou parfois en équipe. La logique et la stratégie sont des acquisitions développés par les jeux. Il n’y a plus vraiment des notions pédagogiques (comme apprendre à compter, les couleurs, …), mais les jeux de société ont encore beaucoup d’intérêt outre l’aspect ludique. Les jeux d’observation et de rapidité (Le lynx, Dobble, Jungle Speed par exemple) avec des règles simples vont permettent aux enfants d’essayer d’être le plus rapide et vont apprendre de plus en plus vite à repérer ce qui est demandé. Les jeux d’adresse (Pyramide d’animaux ou Kaboum par exemple) sont des jeux de manipulation et de construction où il va falloir faire preuve de patience et d’habiletés pour ne pas faire tout tomber. Les jeux tactiques comme Monopoly, Labyrinthe ou bien Marrakech permettent de mélanger hasard et stratégie. La lecture étant acquise aussi à cet âge, l’enfant est encore plus autonome et les jeux sont plus long (allant jusqu’à 1 heure). Les jeux  »abstraits » où seule la stratégie compte. Les Echecs, Abalone ou bien Blokus donneront du fil à retordre et les enfants entreront vraiment dans des jeux de réflexion où le hasard ne compte plus.

 

En conclusion

Les jeux de société sont donc bien plus que des jeux ludiques et peuvent vraiment permettre de développer de nombreuses compétences. De plus, sur les jeux des âges sont donnés à titre indicatif, mais cela dépend bien sûr de chaque enfant, de sa concentration, de sa motricité fine, de sa capacité de compréhension, … un enfant pourra très bien jouer à des jeux pour enfants plus âgés, mais aussi pour plus petits suivant son développement. Ce qui est important d’ajouter, c’est que bien que l’on peut proposer des jeux pour développer telles ou telles notions, les jeux de société doivent avant tout être un plaisir et ne pas devenir une manière d’apprendre une notion pour avancer dans le programme. Mais simplement être intégré dans la vie quotidienne comme un moment de détente, de jeu, de partage. Ainsi les jeux dits  »éducatifs » seront à éviter, ne captivant pas forcément les enfants et n’apportant pas forcément grand intérêt.

 

 

Justine Aidart, fondatrice de notreecoledelavie, pour Pass éducation