Comment est organisée la progressivité en lecture/compréhension en cycle 2 ? – CRPE 2022

Question sur le CRPE: « Comment est organisée la progressivité en lecture/compréhension en cycle 2 ?» 

Français Didactique – Cycle 2 – Lecture

Mon Pass pour le CRPE vous aide à préparer le concours du CRPE: concours de recrutement de professeurs des écoles

Les repères de progressivité sont très importants et permettent de visualiser la progression d’un apprentissage sur un cycle.

Il existe des repères de progressivité pour les cycles 2 et 3 en mathématiques, en français et EMC.

Les repères de progressivité de français sont déclinés dans les 4 items majeurs de français pour le cycle 2 et indiquent la progression à tenir sur les 3 niveaux du cycle.

Identifier des mots de manière de plus en plus aisée
CP CE1 CE2
– Réactiver dès la rentrée le découpage des mots en syllabes vu en maternelle

– Discriminer des phonèmes et les identifier dans un mot

– Reconnaître les lettres dans toutes les graphies et connaitre les correspondances entre les écritures

– Connaitre les correspondances entre lettres et sons

– Mémoriser les digrammes (ex : on, eu, au…)

– Atteindre 12 à 15 correspondances graphophonologiques (GP) en fin de période 1 (2 correspondances par semaine)

– Mémorisation de formes orthographiques (mots fréquents et irréguliers) : automatiser le décodage

– Prendre appui sur des éléments de morphologie (familles de mots et affixes) pour identifier plus rapidement les mots

– Prise de conscience des règles orthographiques liées aux correspondances GP : prise en compte de l’environnement de la lettres (par exemple le c avec e et avec i), des régularités et des fréquences (par exemple -eau en fin de mot)

-Dénombrer les syllabes écrites d’un mot

– Reconnaitre toutes les majuscules cursives

– Mémoriser les trigrammes (ex : eau…)

– Activités d’encodage de mots et de phrases dont la taille et la structure se complexifient

– Augmenter le nombre de mots reconnus lors de la relecture de textes étudiés

– Prendre en compte la morphologie pour identifier des mots de manière de plus en plus aisée

– Identifier les régularités et les irrégularités dans le but d’institutionnaliser les règles orthographiques

– Effectuer un travail de lecture régulier, sur des textes de plus en plus longs au cours de l’année

– Mobiliser toutes ses connaissances en situation d’écriture

– Décoder aisément des mots inconnus réguliers, reconnaitre des mots fréquents et des mots irréguliers mémorisés

Comprendre un texte et contrôler sa compréhension
CP CE1 CE2
– En périodes 1 et 2 : les textes lus par le professeur font l’objet d’un enseignement pour la compréhension (rappels de récit, recherche d’informations, échanges guidés etc.).

– Durant les périodes 3, 4 et 5 la progression dans l’étude des correspondances graphophonologiques permet aux élèves d’accéder à des textes déchiffrables

– Enseignement explicite de la compréhension par le professeur pour développer le contrôle de la compréhension

– Lecture de 5 à 10 œuvres dans l’année (par le PE en début d’année et seuls à partir de la période 3) : constitution d’une première culture du patrimoine et de la littérature jeunesse

– L’étude de la langue est intégrée aux activités de lecture : l’attention des élèves est orientée vers la mémorisation de l’orthographe des mots décodés

– L’étude de la syntaxe des phrases et la mémorisation de l’orthographe des mots simples favorisent la compréhension

– Enrichissement du vocabulaire en appui sur les listes de fréquence et les textes lus

– Dégager les mots du texte pour répondre à une question

– Repérer le(s) mot(s) qui permet(tent) de justifier une interprétation

– Enseignement explicite de la compréhension dès le début de l’année : enrichissement des notions vues en CP : verbalisation des stratégies, attitude active et réflexive pour se diriger vers la compréhension de texte autonome

– Etude de 5 à 10 œuvres de littérature de jeunesse et littérature patrimoniale dont la complexité de compréhension s’accroît avec le temps

– Remobilisation de notions étudiées en étude de la langue lors d’activités de compréhension

– L’enseignement du vocabulaire se poursuit en appui sur les listes de fréquence et sur les lectures en classe

– Dégager les phrases du texte pour répondre à une question

– Repérer la phrase qui permet de justifier une interprétation

– Amélioration de la compréhension tout au long de l’année

– La démarche explicite pour découvrir et comprendre un texte se consolide et développe l’autonomie des élèves

 

-Etude de 5 à 10 œuvres dans l’année de littérature jeunesse ou patrimoniale

– Lecture de textes variés (récits, textes composites, informatifs, prescriptifs, etc.) dans toutes les disciplines

-En période 5, le contrôle de la compréhension atteint un niveau qui permet aux élèves d’identifier des ruptures dans l’élaboration du sens du texte et de développer une attitude réflexive.

-L’enseignement du vocabulaire s’enrichit au fil des lectures.

– Dégager les phrases du texte pour répondre à une question

– Repérer les éléments implicites qui permettent de justifier une interprétation et une réponse.

Pratiquer différentes formes de lecture
CP CE1 CE2
– La lecture du professeur continue dans le prolongement de l’école maternelle jusqu’à ce que les compétences de décodage permettent aux élèves d’accéder à des textes déchiffrables

 

– Les élèves apprennent à se fixer un objectif avant de se lancer dans une lecture (lecture fonctionnelle, documentaire, lecture plaisir, etc.)

 

– Fréquentation de lieux et d’acteurs du livre et de la lecture (bibliothèques)

 

– Lire un écrit pour le comprendre et le raconter à son tour (récit, poésie, documentaire, recette, mode d’emploi, fiche d’identité)

 

– Connaitre le vocabulaire spécifique du livre

 

– Développer un comportement d’apprenti lecteur

– Lectures individuelles grâce à l’autonomie développée avec le décodage

 

– En classe, les élèves pratiquent des temps de lecture longue et des temps d’échange sur des textes de fictions lus

 

– La fréquentation de bibliothèques et le partage de lectures avec d’autres classes sont favorisés

 

-Développement du plaisir de lire et élaboration d’outils personnels (cahier du lecteur, etc.).

 

– Lire un écrit pour le comprendre et le raconter à son tour (récit, poésie, documentaire, fiche d’identité, BD, lettre, journal)

 

– Le travail autour de différentes formes de lectures se poursuit avec l’objectif de rendre les élèves engagés dans leurs lectures et conscients de leurs choix et étant capables d’échanger au sein d’une communauté de lecteurs

 

-Le goût pour la lecture et le plaisir de lire sont entretenus. Les élèves complètent leur cahier personnel de lecteur ou journal de lecture commencé en CE1. Ils participent à des cercles de lecture.

 

– Lire un écrit pour le comprendre et le raconter à son tour (contes, légendes, fables, lectures dialoguées, poésie, documentaire, fiche d’identité, BD, lettre, presse)

Lire à voix haute
CP CE1 CE2
– A partir des périodes 3 et 4 les élèves lisent à plusieurs reprises des textes de plus en plus longs jusqu’à une fluence de 50 mots par minute en fin d’année

– En moyenne, leur parcours en fluence nécessitera une quarantaine de textes, en partant de petits textes simples et courts (30 mots) et en terminant par des textes de 80 mots environ

– Lire des mots de manière plus fluide

– Lire en marquant la ponctuation (. ? !)

– Moduler sa voix à la fin de la phrase déclarative et interrogative

– Les élèves lisent des textes de plus en plus longs et diversifiés

– L’automatisation du décodage conduit les élèves à une fluence de 70 mots par minute environ

– Les pratiques de lecture à voix haute sont nombreuses et fréquentes sur une variété de genre de textes et à partager avec d’autres

– Développer la fluidité et la vitesse de lecture de quelques phrases

– Lire en marquant la ponctuation (. ? !)

– Moduler sa voix à la fin de la phrase déclarative, interrogative et exclamative

– Les élèves lisent au long de l’année des textes de plus en plus longs et diversifiés à une vitesse d’environ 90 mots par minute

– En période 5 les élèves lisent à voix haute, avec fluidité, exactitude, avec l’expression appropriée et après préparation, un texte d’une demi-page d’un niveau syntaxique et lexical adapté à leur âge

– participer à une lecture dialoguée après préparation

– Lire en marquant la ponctuation (. ? !  , … « »)

– Moduler sa voix, respecter les groupes de souffle, faire des liaisons

A voir également :

  • Quels sont les attendus de fin de cycle 3 en français ?
  • Que disent les programmes sur la lecture en cycle 3 ?

 



Que disent les programmes sur la lecture en cycle 2 Mon pass pour le crpe pdf

Que disent les programmes sur la lecture en cycle 2 Mon pass pour le crpe rtf