Comment passer d’un élève terrien à un élève barboteur ? – EPS – CRPE

Question sur le CRPE: « Comment passer d’un élève terrien à un élève barboteur ? » 

EPS : cycle 2 – Champ d’apprentissage 2 – Exemples de situations

Mon Pass pour le CRPE vous aide à préparer le concours du CRPE: concours de recrutement de professeurs des écoles

On souhaite passer d’un élève qui a une position verticale à un élève qui va commencer à faire quelques déplacements dans l’eau (amphibien).

Un terme intéressant à utiliser à l’oral d’EPS est celui de « passer d’un corps coulant à un corps flottant ».

Il faut que l’élève combatte les représentations selon lesquelles l’arrêt de mouvements entraîne la coulée et l’idée que mettre la tête sous l’eau revient à ce que son corps se remplisse.

Il faut que l’enfant ait désormais du plaisir à être dans l’eau.

Les 4 points sur lesquels travailler :

  • Se rééquilibre pour s’orienter : accepter le déséquilibre en s’allongeant sur le dos puis sur le ventre.
  • Adapter sa respiration : savoir bloquer sa respiration et apprendre à souffler dans l’eau pour accepter de s’immerger.
  • Se propulser : accepter de lâcher des supports solides, puis semi-solides pour trouver des appuis (au niveau des jambes) permettant d’abord la sustentation puis un déplacement plus ou moins horizontal.
  • S’informer pour diriger ses actions : Ouvrir ses yeux et les oreilles pour développer un repérage sous-marin.

Quelques principes pour l’action pédagogique :

L’élève doit découvrir le milieu subaquatique à l’aide de supports solides. Il faut faire des exercices de marche et de course dans le petit bain, faire des explorations sonores et visuelles (masques / lunettes).

Ensuite, se déplacer dans le grand bain à l’aide de supports solides (tapis sur l’eau) puis semi-solides (frites).

Afin de dédramatiser ce milieu, il faut faire des situations ludiques ou romancées qui vont permettre de ressentir les sensations nouvelles de résistance et de poussée de l’eau. L’imaginaire est aussi un outil précieux (voir les animots de Sylvain Rivière).

Une fois que l’élève arrive à mettre la tête sous l’eau (il a donc pris confiance dans ce nouveau milieu), il faut travailler l’immersion totale, la profondeur, les remontées et donc un corps flottant.

Exemple pour travailler la propulsion à l’aide de supports semi-solides :

Les élèves ont en leur possession une frite chacun. Ils sont tous d’un côté du bassin (largeur). L’objectif est de faire une petite course (possible de la rendre ludique en éliminant le dernier, etc.) en allant de l’autre côté du bassin.

Les élèves doivent donc aller le plus vite possible en s’aidant de la frite qui va les sécuriser. Les élèves les plus rapides seront ceux qui adoptent la position la plus horizontale possible.

voir également : « Quel est le comportement typique de l’élève terrien dans l’eau ? »

 



Comment passer d’un élève terrien à un élève barboteur Mon Pass pour le crpe pdf

Comment passer d’un élève terrien à un élève barboteur Mon Pass pour le crpe rtf