Qu’est-ce que la dyslexie ? (Français Didactique) – CRPE 2022

Question sur le CRPE: « Qu’est-ce que la dyslexie ? » (Français Didactique)

Français Didactique – Cycle 1 à 3 – Généralités

Mon Pass pour le CRPE vous aide à préparer le concours du CRPE: concours de recrutement de professeurs des écoles

Les troubles de certains apprentissages chez un élève peuvent avoir différentes origines. Parfois, ces difficultés peuvent s’expliquer par certains troubles cognitifs spécifiques appelés « troubles dys ». Il existe de nombreux « troubles dys » : dyslexie, dysorthographie, dysphasie, dyspraxie, dyscalculie, troubles de l’attention (avec ou sans hyperactivité).

Une partie de ces « troubles dys » rendent plus difficile les apprentissages en français (oral ou écrit) : la dyslexie est un de ces troubles qui peut engendrer une véritable difficulté concernant les apprentissages du langage écrit.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) définit la dyslexie comme « un trouble spécifique de la lecture. Il s’agit également d’un trouble persistant de l’acquisition du langage écrit caractérisé par de grandes difficultés dans l’acquisition et dans l’automatisation des mécanismes nécessaires à la maîtrise de l’écrit (lecture, écriture, orthographe…) ».

Les signes qui alertent sur une potentielle dyslexie :

De nombreuses erreurs de lecture :

  • Des confusions auditives et phonétiques: par exemple l’enfant va confondre le -m et le -n, le -a et le -o, le -b et le -d, etc.
  • Des inversions de lettres, de syllabes ou de mots: l’enfant va inverser des éléments d’un texte ce qui va conduire à une lecture erronée, par exemple il peut lire « -ro » au lieu de « or » ou bien « bras » au lieu de « bar ».
  • Des omissions : l’enfant va oublier des morceaux du mot, il peut dire « arbe » au lieu d’« arbre ».
  • Des adjonctions : ici au contraire l’enfant va ajouter des choses inexistantes dans le mot, par exemple il peut lire « parquet » au lieu de « paquet ».
  • Des substitutions : l’enfant remplace un mot par un autre. Il lit « chauffeur » au lieu de « faucheur ».
  • De la contamination : il va voir une lettre dans une syllabe et l’appliquer à une autre syllabe, par exemple il peut lire « papier » au lieu de « palier ».
  • Une lecture lente, hésitante, saccadée
  • Une difficulté à saisir le découpage des mots
  • Une ignorance de la ponctuation

Une compréhension biaisée :

Sur le plan de la compréhension, l’élève dyslexique va avoir du mal à comprendre un texte dans son entièreté. Il peut saisir un sens partiel ou même aucun sens du tout. Du fait de ses difficultés de déchiffrage, le message du texte peut lui échapper totalement.

Un rejet des activités de lecture :

Généralement, l’enfant ne va pas apprécier la tâche de lecture, ni lors de séances de lecture en tant que telles, ni lors d’autres matières faisant appel à la lecture : par exemple lors d’un énoncé de problème de mathématiques, la tâche de lecture peut être si difficile qu’il ne saisira pas le sens du problème bien que la notion mathématique soit totalement acquise.

Une persistance des erreurs au-delà du deuxième trimestre de CP doit alerter.

On peut diagnostiquer une dyslexie seulement après deux années de retard d’apprentissage de la lecture (soit en début de CE2 au minimum). Avant, on parle de trouble du langage écrit. Il est possible de noter une dyslexie avant le CE2, mais alors, elle ne sera pas notée comme telle dans le bilan.

Le professeur    n’est pas apte à poser un diagnostic, il peut seulement conseiller un bilan orthophoniste aux parents de l’enfant. L’orthophoniste, lui, pourra poser le diagnostic.

A savoir : La dyslexie touche entre 8 à 10% des enfants selon l’OMS et 3 fois plus les garçons que les filles.

Le traitement de la dyslexie :

La première solution est la prise en charge de la dyslexie par un orthophoniste à raison d’une ou plusieurs séances par semaine. L’orthophoniste va proposer des activités ludiques à l’enfant selon ses difficultés afin de l’amener vers une autonomie en lecture.

Il existe aussi des pistes pour venir à l’aide à l’enfant durant le temps scolaire. Des adaptations éducatives doivent être proposées par le professeur (placer l’enfant dans un milieu tranquille, être patient avec l’enfant, mettre à sa disposition des leçons enregistrées par exemple, privilégier l’évaluation orale, etc).

Un PAP (Plan d’Accompagnement Personnalisé) peut aussi être mis en place par l’équipe éducative.

A voir également :

  • Qu’est-ce qu’un PAP
  • Qu’est-ce que la dysorthographie ?
  • Qu’est-ce que la dysgraphie ?

 



Qu’est-ce que la dyslexie – Mon Pass pour le CRPE pdf

Qu’est-ce que la dyslexie – Mon Pass pour le CRPE rtf