Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Idées de progression en graphisme grande section

Organisation progressive des séances de graphisme en grande section

En fin de maternelle, l’apprentissage de l’écriture cursive occupe une part importante des séances autour des gestes graphiques. Néanmoins, le développement des compétences graphomotrices se poursuit jusqu’en dernière année de cycle 1. Vous trouverez dans cet article une progression de graphisme en grande section. Celle-ci propose aux élèves des activités variées et ludiques, afin de renforcer les aptitudes nécessaires à la production d’écrits sur cahier.

Activités graphiques en grande section : points de repère

Le travail autour des motifs en graphisme GS s’inscrit à la croisée des deux domaines suivants : 

  • Mobiliser le langage dans toutes ses dimensions, chapitre « l’écrit ».
  • Agir, s’exprimer, comprendre à travers les activités artistiques, paragraphe « s’exercer au graphisme décoratif ».

Les divers entraînements graphiques permettent de développer les gestes moteurs. Ils ne doivent pas être confondus avec l’apprentissage de l’écriture proprement dite.

👉 Organisez vos séances de langage en grande section de maternelle grâce à une programmation annuelle détaillée.

Progression de graphisme en grande section : dans la continuité des années précédentes

La progressivité des apprentissages graphiques s’étend de la petite à la grande section. En PS et en MS, l’objectif est de développer le geste dans toutes les directions, puis de contrôler les tracés. La reproduction de motifs décoratifs tient une place prépondérante dans le graphisme en grande section. Les consignes obéissent à des critères plus stricts que dans les années précédentes. Les gestes nécessitent davantage de précision, de régularité. La complexité dans l’organisation spatiale et dans les tracés augmente. Grâce à un entraînement continu à l’école, les élèves gagnent en assurance. Ils acquièrent des compétences utiles pour écrire les lettres de l’alphabet.

Reproduction de motifs graphiques en GS : les compétences attendues

Les élèves reproduisent des motifs en observant les référents culturels ou le monde qui les entoure. En fin de cycle 1, ils devront être capables de copier des figures variées :

  • boucles et arceaux ;
  • formes géométriques : cercle, triangle, carré ;
  • étoiles en rayonnement ;
  • frises ;
  • alternances diverses.

Posture de l’enseignant : les incontournables

Le professeur guide les élèves dans leur observation et leur analyse des supports. Il souligne les réussites ou les difficultés, ainsi que les obstacles à surmonter. Comme dans toute autre séance d’apprentissage, il encourage les élèves. Il les incite à revenir sur des productions, à reproduire, modifier une forme, l’agrandir, la réduire, la détourner…

Programmation de graphisme en grande section

La programmation proposée ici repose sur les indications de progressivité recommandées par le site Eduscol. Elle se base sur un développement moyen des enfants. Ainsi, les repères dans l’année scolaire restent théoriques. Ils devront donc être modulés selon le rythme et le niveau réel de la classe.

Périodes 1 et 2 : consolider le contrôle moteur

Objectifs de graphisme en grande section pour les périodes 1 et 2

En début de GS, les objectifs sont :

  • L’adaptation à l’espace graphique : par un réinvestissement des acquis de moyenne section.
  • Le développement des activités de perception visuelle : par la recherche de nouveaux motifs.
  • Le contrôle des tracés : prolonger un trait, interrompre son geste.
  • L’appropriation des formes.

Exemples d’activités graphiques pour les classes de GS

À proposer, en variant les supports et les outils :

  • Tracer divers types de lignes droites, ondulées, brisées. 
  • Former des boucles, enchaîner des ponts.
  • Reproduire des organisations spatiales présentes dans les référents culturels.
  • Constituer des collections de traits, formes et motifs à partir d’observation de l’environnement proche.

Périodes 3 et 4 : contrôler la motricité

Objectifs de graphisme en GS pour les périodes 3 et 4

En milieu d’année de GS, les compétences développées reposent sur :

  • L’amélioration de la maîtrise gestuelle.
  • Le renforcement de la motricité fine (coordination poignet-doigts).
  • La consolidation du geste dans les tracés en courbe.
  • L’appropriation de l’espace graphique.

Idées d’activités graphiques en grande section en milieu d’année 

Les élèves sont amenés à : 

  • Réaliser des tracés de plus en plus complexes : alterner des boucles dans un sens, puis dans l’autre, ainsi que tracer des spirales concentriques, puis excentriques
  • Suivre une trajectoire imposée.

Période 5 : perfectionner les gestes fins

Objectifs de graphisme en fin de grande section

En fin d’année, les compétences attendues se compliquent. Les élèves doivent être capables de : 

  • Décrire des motifs complexes.
  • Utiliser de nouveaux outils tels que le stylo bille, le porte-plume.
  • Anticiper une action.
  • Formuler un projet.

Pistes d’activités autour du geste graphique en GS en période 5

Les séances proposées porteront sur :

  • L’alternance complexe de motifs.
  • Le tracé de frises comportant des motifs décoratifs.
  • La combinaison d’organisations spatiales utilisant le rayonnement ou les symétries.

👉 Retrouvez nos ressources pour découvrir l’écrit et le graphisme, intégrées dans une progression annuelle de grande section de maternelle.

Progression de graphisme en grande section : organisation et outils

Les phases d’apprentissage

Le parcours d’apprentissage comporte 5 étapes : 

  • découvrir ;
  • s’entraîner ;
  • consolider ;
  • réinvestir ;
  • perfectionner. 

L’enseignant s’attachera donc à concevoir des séquences respectant cet enchaînement. La progression de graphisme en grande section repose sur trois axes distincts :

  • les gestes élémentaires ;
  • l’observation et l’analyse des modèles ;
  • leur reproduction.

Les variables pour un tracé donné

Afin d’enrichir les situations d’entraînement, le maître fera évoluer les différents éléments suivants :

  • outil utilisé ;
  • médium et couleurs ;
  • format des supports ;
  • organisation spatiale ;
  • position relative des formes entre elles ;
  • trajectoire du geste.

Parmi les supports possibles, les grands classiques demeurent la piste graphique et le cahier de graphisme. La première pourra être éphémère ou durable, selon l’outil employé. Elle constitue souvent une œuvre collective. Le second enregistre la progression de l’élève au cours de l’année.

Les ressources autour des activités de graphisme en GS

Eduscol propose un document très complet autour du graphisme dans les différents niveaux de maternelle : « une histoire de lignes à l’école ». Ce dossier illustre les mouvements et trajets d’une ligne. Vous y trouverez des idées en images, ainsi qu’un vocabulaire varié. Extrait choisi : « La ligne n’est pas statique. Elle se promène, elle serpente, ondule, se courbe, s’enroule, éclate, se brise, se dresse, se couche ou se penche. Elle crée des formes, joue avec les couleurs, se déguise ». Des exemples de références culturelles pour les séances sont également disponibles sur le site Eduscol.

Tout au long de l’année, le répertoire graphique de la classe s’enrichit. Chaque élève y apporte sa contribution. Les motifs, de plus en plus complexes, se dessinent dans un espace maîtrisé. Conjuguer l’esthétique, l’intention et la précision du geste : voici l’enjeu du graphisme en grande section.

 



Idées de progression en graphisme grande section pdf

Idées de progression en graphisme grande section docx