IEF (Instruction En Famille) | L’enfant est-il plus instruit auprès de ses parents ?

Évidemment, c’est une question existentielle lorsqu’on décide de s’orienter vers une Instruction en Famille. Tout parent se demande à ce stade est-ce que ça vaut vraiment le coup, est-ce une décision pour le bien de l’enfant, et surtout, son instruction est-elle mieux auprès de nous ? Nous allons tenter d’apporter des réponses concrètes et précises à ces questions.

 

Un environnement de pédagogie bienveillante

Tout d’abord, commençons par définir ce que « plus instruit » désigne. Nous n’avons pas tous la même vision de l’instruction et nuancer la question serait peut-être plus approprié. Ainsi, savoir si votre enfant serait mieux instruit à vos côtés est plus pertinent. Il paraît évident que, si l’enfant évolue dans une ambiance bienveillante et que son éducation est rythmée par la patience et une pédagogie étudiée, son instruction à la maison sera tout aussi fructueuse. L’instruction en Famille ne pose aucune condition de diplôme ou de niveau d’études. Par contre, l’apprentissage de la pédagogie, pour être apte à transmettre son savoir à un enfant, est primordial. Dans le cas contraire, vous vous lancez dans une aventure cahoteuse et qui risque de vous poser de nombreuses difficultés. Un manque de savoir dans la façon d’aborder un cours et d’échanger avec pédagogie n’est pas une fin en soi. Vous pouvez faire une formation parmi les nombreuses proposées en ligne, participer à des ateliers dédiés, ou encore simplement, lire des livres qui traitent le sujet. Ce n’est que de cette manière que votre enfant pourra espérer une instruction de qualité auprès des personnes qui lui sont le plus proches. Quelqu’un qui connaît ses habitudes, sa façon de penser, qui respecte son rythme de travail et qui s’engage à l’accompagner et l’épauler sincèrement, quelles que soient les difficultés, est certainement plus en droit de lui promettre une meilleure instruction qu’une école classique où il devra se plier aux attentes des autres.

 

Une confiance mutuelle

Lorsque vous décidez d’entreprendre une Instruction en Famille, vous avez confiance en les compétences de votre enfant. Vous avez aussi accordé plus d’importance à ce qu’il en acquiert de nouvelles chaque jour et à ce qu’il les mette en pratique plutôt qu’à des examens destinés à le classer dans une certaine catégorie. Tout cela prouve que vous savez que votre enfant est pleinement capable de s’instruire auprès de vous. À l’inverse, lui aussi vous a fait confiance puisqu’il est convaincu que vous êtes plus apte à l’instruire, et même, à mieux l’instruire. Vous êtes tous les deux prêts à découvrir ce que vous réserve l’Instruction en Famille et à explorer vos limites pour être fiers de vos avancées. Quand on met son enfant à l’école, on ne peut en principe pas garantir cette relation privilégiée dans laquelle l’enfant et l’enseignant deviennent complètement connectés. Sachez que personne n’est plus à même de tenir une relation de confiance, stable et instructive, mieux que vous. Si vous vous sentez capable de relever le défi tous les deux, il n’y a aucune raison pour que l’instruction de votre enfant ne soit pas aussi bien, voire mieux, auprès de vous qu’à l’école. Bien sûr, il y aura des moments difficiles, où vous allez peut-être douter de vos compétences ou même regretter ponctuellement d’avoir cru possible de réussir seul son éducation scolaire. Mais ce ne sera très certainement pas la fin, seulement une petite passe délicate qu’il faudra encore une fois surmonter ensemble.

 

Un accompagnement sur-mesure

Généralement, lorsque votre enfant est dans une classe de 30 élèves, s’il ne suit pas le rythme, il y a très peu de chances pour qu’il remonte dans la barque en cours de route. Si l’enfant ne prend pas sérieusement les choses en main, l’instructeur ne peut pas faire grand chose pour lui. Et puis, soyons honnête, un enseignant qui doit gérer seul une trentaine d’élèves ne peut absolument pas fournir un accompagnement personnalisé, au rythme de chacun : il n’est pas là pour ça. Son boulot, c’est de finir le programme, avec toute la classe, avant la fin de l’année, voilà tout. Le job des parents c’est aussi de superviser, aux côtés du professeur, pour terminer l’apprentissage à la maison, et c’est rarement le cas. Si vous décidez que l’IEF est mieux pour votre enfant, et surtout pour son rythme de travail, c’est que vous vous engagez à 200% dans l’aventure. Tout ne repose pas que sur vous, bien sûr, mais une grande partie du travail est entre vos mains. Dans l’Instruction en famille, vous vous placez en responsable dans l’éducation de votre enfant, et ce, dans tous ses aspects. Cela implique forcément que votre rôle est primordial et que votre implication devient sine qua non. Il paraît encore une fois logique qu’un enfant qui est instruit auprès de parents conscients de leur responsabilité, et engagés dans leurs objectifs, pour fournir un accompagnement poussé, a plus de chances de bénéficier d’une bonne instruction.

 

Est-ce qu’il sera plus instruit ?

Cela dépend de beaucoup de variables comme le niveau d’études, l’école prise en comparaison, sa motivation ou encore ses objectifs. Mais ce qui est sûr, c’est qu’il sera très certainement instruit d’une meilleure façon auprès de ses parents s’ils entrent dans les conditions citées. Ne soyons pas dupes, un enfant qui espère une Instruction en Famille alors que rien ne va à la maison et que personne ne suit une pédagogie basée sur la bienveillance, la confiance et l’entraide, va droit dans le mur. Pour aspirer à une instruction de qualité auprès de ses parents, il faut déjà avoir un environnement adéquat. Vous l’avez compris, la question de la qualité de l’enseignement auprès des parents est très mitigée et ne peut pas être invariable. Selon le foyer, le profil de l’élève et celui de la famille, l’instruction peut être mille fois mieux qu’à l’école, comme totalement catastrophique. Voilà pourquoi il est primordial d’étudier en profondeur la décision de l’IEF avant même de s’y projeter.

 

 

Dounia Benjelloun, pour Pass éducation