Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Rondes moyenne section : un apprentissage progressif

Conseils pour mettre en place les rondes en moyenne section

Le cycle d’apprentissage autour des rondes et jeux chantés est un incontournable de l’école maternelle. Faire la ronde, c’est créer du lien, apprendre en jouant, découvrir le plaisir d’évoluer avec les autres. Mais comment mettre cet apprentissage en place facilement ? Comment s’organiser pour enseigner les rondes en moyenne section ? Vous allez retrouver ici tous les conseils nécessaires pour réaliser une programmation pertinente.

Développer de nombreuses compétences grâces aux rondes en moyenne section

Dans les attendus définis par les programmes de l’école maternelle de juin 2021, trois compétences sont mobilisées et développées grâce aux rondes :

  • Construire et conserver une séquence d’actions et de déplacements, en relation avec d’autres partenaires, avec ou sans support musical.
  • Coordonner ses gestes et ses déplacements avec ceux des autres, lors de rondes et jeux chantés.
  • Coopérer, exercer des rôles différents complémentaires, s’opposer, élaborer des stratégies pour viser un but ou un effet commun.

Mais les rondes en maternelle développent, au-delà de cela, bien d’autres compétences.

Elles permettent en effet de : 

  • découvrir des éléments culturels du patrimoine et de s’ouvrir à d’autres cultures ;
  • reproduire, mémoriser une danse, participer avec exactitude à un jeu rythmique ;
  • repérer des éléments musicaux et chorégraphiques caractéristiques simples.

Concernant l’enjeu « Apprendre ensemble et vivre ensemble », les rondes apportent également des outils concrets pour apprendre à :

  • respecter les autres, accepter les différences ;
  • respecter des règles et consignes ;
  • éprouver de la confiance en soi, se concentrer, contrôler ses émotions ;
  • travailler en groupe, coopérer ;
  • développer l’écoute de soi et des autres.

Dans le document d’accompagnement des programmes Eduscol, il est précisé : « l’élève s’approprie par le mouvement les caractéristiques d’un support sonore (pulsation, structures rythmiques, phrasés…), il découvre le plaisir d’évoluer avec d’autres, selon des dispositions spatiales variées, en exécutant une même partition ou en tenant des rôles particuliers ». Lorsqu’on fait des rondes ou des jeux dansés en maternelle, on fait de l’activité physique, mais on est également dans le domaine de l’éducation musicale. C’est l’occasion d’apprendre des chansons et de travailler les rythmes.

Intégrer les rondes dans une programmation annuelle pertinente 

En première année de maternelle, vos élèves ont déjà abordé les rondes avec leur enseignante. Ce n’est pas une découverte totale pour eux lorsqu’ils entrent en moyenne section. Néanmoins, en début d’année scolaire, il sera nécessaire de reprendre les bases de cette activité.

Il semble en effet judicieux de programmer un cycle d’apprentissage sur les rondes lors de la première période. C’est une activité idéale pour créer du lien et de la cohésion entre les élèves. Mais il est possible de la prévoir aussi à d’autres moments de l’année pour vous adapter aux facultés motrices de vos moyens et mesurer les évolutions et les progrès réalisés.

Vous pouvez intégrer les rondes et autres jeux dansés dans un projet de classe. Si vous travaillez sur un thème, sélectionnez des paroles autour de ce thème. Vous avez également la possibilité de programmer votre répertoire à travers un parcours de lecture ou autour d’un album.

Pour choisir les rondes, gardez à l’esprit d’aller toujours du plus simple au plus complexe. Commencez par une ronde qui ne comporte que quelques phrases à répéter plusieurs fois et sur laquelle il faut juste tourner. Au début, vous aurez peut-être des rondes ovoïdes ou carrées, mais petit à petit vous obtiendrez une belle forme ronde. Ensuite, introduisez des gestes, des changements de sens, des mimes, etc.

👉 Inspirez-vous de notre programmation annuelle pour l’éducation physique en moyenne section de maternelle.

Connaître les différents types de rondes pour graduer les difficultés

Dans son ouvrage Jeux de doigts, rondes et jeux dansés édité chez Retz, Solange Sanchis propose de nombreux exemples. Elle les classe en différentes catégories :

  • rondes simples ;
  • rondes finissant en position accroupie ;
  • rondes avec rebond et accroupi ;
  • rondes en avançant et reculant ;
  • rondes changeant de sens ;
  • rondes tournant le dos ;
  • rondes mimées ;
  • rondes avec des enfants au milieu ;
  • rondes énumératives ;
  • rondes éliminatoires.

En utilisant ces diverses variantes, vous allez pouvoir construire une progression cohérente qui placera vos élèves en situation de réussite et capables de réaliser de nombreux progrès.

Vous trouverez différentes ressources dans les ouvrages qui font référence comme celui de Nicole Lamouroux, 50 rondes et jeux chantés ou les deux tomes de Jeux de doigts, rondes et jeux dansés de Solange Sanchis, mais également sur Internet.

Danser en rondes en moyenne section pour développer sa créativité

En fin d’année scolaire, lorsque vos élèves auront bien pratiqué les rondes et jeux dansés et peut-être aussi travaillé l’expression corporelle, il sera possible de prévoir une séquence consacrée à la création de mouvements, voire d’une petite chorégraphie. De façon très simple, commencez par leur proposer de s’inspirer des rondes qu’ils ont apprises au cours de l’année. La ronde Savez-vous planter les choux ? est un bon départ pour solliciter les élèves. Pour chaque partie du corps évoquée dans la chanson, demandez-leur comment peut-on mimer l’action.

Vous pourrez par la suite proposer une musique ou une chanson de votre choix et créer collectivement une nouvelle chorégraphie de ronde. Cela pourra vous servir pour le spectacle de fin d’année ou simplement pour une représentation pour les parents. Pour cela, il est intéressant de mettre en œuvre un système de codage. Sur une affiche, dessinez au fur et mesure les actions proposées par les enfants grâce à des schémas et des flèches pour symboliser marcher, sauter, sautiller, s’accroupir, avancer, reculer, tourner, etc. Ce travail de codage est très porteur pour les élèves et il vous permettra de mémoriser les étapes de votre création chorégraphique. Une autre possibilité pour mémoriser les enchaînements d’une ronde, c’est d’utiliser des marionnettes. En les manipulant pour leur faire réaliser les danses, on a un moyen de faire prendre du recul et de percevoir ce que donne l’ensemble.

Les rondes sont un formidable outil qui offre la possibilité d’explorer différentes actions motrices, différents mouvements et déplacements. Cela répond aux attendus pour des élèves de moyenne section, mais c’est aussi l’occasion de passer des moments agréables avec toute la classe.



Rondes moyenne section : un apprentissage progressif pdf

Rondes moyenne section : un apprentissage progressif docx