Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Fiche révision brevet français : conseils pour la réussir

  • Toutes les ressources : Fiche révision brevet français : conseils pour la réussir

Comment créer une fiche de révision pour le brevet de français ?

Les épreuves finales du diplôme national du brevet (DNB) se déroulent à la fin de l’année de troisième. Ce diplôme évalue les connaissances et compétences acquises par les élèves à l’issue des quatre années de collège. Le nombre de points nécessaires s’acquiert pendant le contrôle continu et par les notes obtenues aux évaluations finales. Pour mettre toutes les chances de son côté pour réussir l’épreuve, voyons comment votre enfant peut créer des fiches de révision de français pour le brevet.

Le contenu de l’épreuve de français

Il existe deux filières en classe de troisième, la filière technologique et la filière générale. Dans les deux cas, l’épreuve de français dure trois heures. Elle se compose de deux parties. Les élèves font une pause entre les deux. Dans un premier temps, les candidats prennent connaissance d’un texte littéraire. Ils le lisent et l’analysent en répondant à un certain nombre de questions posées en annexe du texte. Les questions visent à vérifier la compréhension du texte, ainsi que les compétences d’analyse littéraires de l’élève. Une dictée ainsi qu’un exercice de réécriture font suite au temps imparti pour l’étude du texte.

Après une pause, les élèves sont invités à réaliser une production écrite sur une problématique en lien avec le texte de départ (deux sujets au choix). Ils disposent d’une heure trente pour produire une rédaction. Le dictionnaire est autorisé pour cette seconde partie de l’épreuve de français.

Les types de fiches de révision pour le brevet de français

Les fiches sur les genres et mouvements littéraires et culturels

Le programme de français de l’année de 3ème préconise la lecture et l’étude de textes littéraires. Les mouvements littéraires et culturels du patrimoine français sont explorés pour éclairer les lectures et permettre aux élèves d’avoir un regard distancié et critique sur les œuvres. Les fiches de révision sont utiles pour synthétiser les connaissances. On recommande de noter sur ces fiches : 

  • un titre (par exemple « Le Réalisme ») ; 
  • la période historique concernée (le XIXème siècle) ; 
  • les auteurs du mouvement (Maupassant, Zola, etc.) ;
  • les caractéristiques de l’écriture (ancrage dans un milieu social précis, critique des inégalités sociales, regard scientifique sur le monde, etc.).

Ensuite, l’élève note des références précises provenant des textes étudiés.

Les fiches sur les outils d’analyse des textes

L’étude de textes s’appuie en grande partie sur les figures de style. Par figures de style, on entend « procédés d’écriture » comme la comparaison, la métaphore ou l’allégorie (figures de ressemblance). Pour chaque figure, seront notés le titre, la définition puis quelques exemples.

Une bonne connaissance des figures de style permet de procéder ensuite à une analyse fine des textes. Nous vous présentons quelques idées de fiches de révision brevet avec des exemples qui pourront être utiles à vos enfants pour réviser.

Figures d’analogie (ressemblance)

  • La comparaison : on établit une comparaison avec un outil de comparaison (comme, tel que, pareil à, etc.).
  • La personnification : des caractéristiques humaines sont attribuées à un animal ou à un objet.
  • L’allégorie : figure par laquelle on représente un thème, une idée, une notion par une personnification ou une métaphore (la paix : une colombe, des rameaux d’olivier).

Figures de répétition

  • La répétition : le même mot ou la même expression sont répétés plusieurs fois.
  • L’anaphore : répétition du même mot ou des mêmes termes au début de phrases ou de vers.
  • Le pléonasme : emploi d’un terme inutile, superflu (descendre en bas).
  • Le parallélisme : la même structure de phrase est reprise (partir pour tout laisser, quitter pour tout abandonner).
  • La gradation : des mots se succèdent de manière croissante ou décroissante (« va, cours, vole et nous venge », Corneille, Le Cid).
  • L’énumération : succession de termes, mais sans notion de gradation.

Figure d’exagération

  • L’hyperbole : la personne qui s’exprime exagère une idée (« je meurs de faim », « un bruit à réveiller un mort »).

Figures d’atténuation

  • La litote : le locuteur suggère sans dire clairement (je ne suis pas mécontent de ton travail).
  • L’euphémisme : le fait de rendre une réalité moins brutale (elle nous a quittés pour elle est morte).
  • L’antiphrase : le locuteur exprime le contraire de ce qu’il pense (c’est intelligent !).
  • La prétérition : on fait semblant de ne pas dire quelque chose mais on le dit (M. Dupond pour ne pas le nommer…).

Figures de construction

  • L’oxymore : on associe deux termes de sens contraire (obscure clarté).
  • L’antithèse : des mots désignent des réalités opposées (« à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire », Corneille).
  • L’asyndète : les mots de liaison entre des gros syntaxiques qui se suivent sont absents.

Le fonctionnement de toutes ces figures, maîtrisé par les élèves, permet d’accéder à l’implicite des textes. Les élèves comprennent le fonctionnement d’un discours, d’une pensée, acquièrent un esprit critique et formulent à leur tour des idées et avis élaborés. La « fréquentation » régulière des textes contribue à développer l’esprit critique de l’élève.

⏩ Téléchargez sur notre site nos ressources français pour le niveau 3ème.

Les fiches sur les outils de la langue

Les fiches consacrées à la langue sont réalisées pour des notions complexes. La connaissance des types de texte est un prérequis nécessaire pour bien démarrer l’analyse d’un passage. Ainsi pour l’étude des types de discours (typologie des textes) on peut faire des fiches synthèses sur différents types de discours.

le discours narratif 

Le narrateur raconte un certain nombre d’événements vécus par les personnages à des périodes précises.

le discours descriptif 

On montre un objet, un lieu, un personnage pour permettre au lecteur de le visualiser. Il s’imagine une image précise.

le discours explicatif 

Le passage donne des renseignements, des explications pour faciliter la compréhension du lecteur.

le discours argumentatif 

L’énonciateur souhaite convaincre ou persuader le lecteur. On avance des arguments pour étayer une thèse.

le discours injonctif 

Ce discours est employé pour donner des conseils, des ordres ou interdire quelque chose. Les verbes sont conjugués à l’impératif.

 

⏩ Découvrez sur notre site un exercice en ligne sur les accords des adjectifs niveau 3ème.

 

La création de fiches de révision brevet peut se faire tout au long des années de collège. Les annales sont un bon moyen de les peaufiner en classe de troisième. Les fiches sont très utiles dans certaines matières, en histoire, en géographie, en mathématiques, et en science-physique. En français, la majorité des notions sont abordées en cours dès la 6ème. Elles complètent les leçons notées dans le cours ou le carnet-répertoire (adopté par la plupart des élèves pour consigner de définitions au fil des mois). Les fiches sont à conserver, elles seront très précieuses pour l’année de seconde et celle de première, année durant laquelle a lieu le baccalauréat de français.

 



Fiche révision brevet français _ conseils pour la réussir pdf

Fiche révision brevet français _ conseils pour la réussir rtf