Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Comparer des collections en grande section : 4 séances

4 idées d’activités pour apprendre aux élèves de GS à comparer des collections

Selon les instructions officielles, vos élèves de maternelle doivent savoir réaliser une collection dont le cardinal est donné. On attend d’eux qu’ils utilisent le dénombrement pour comparer deux quantités ou pour constituer une collection d’une taille donnée. La comparaison leur permet également de réaliser une collection de quantité égale à la collection proposée. Ces apprentissages sont menés tout au long du cycle, en utilisant les nombres correspondants au niveau de la classe. En veillant à proposer des exercices dont la manipulation est le maître mot, vos élèves acquièrent alors les notions numériques de façon plus fluide et naturelle. Quels sont les objectifs principaux ? Quelles activités afin de comparer des collections en grande section mettez-vous en place aisément, avec vos élèves ?

Les objectifs primordiaux pour comparer des collections en grande section

Cette compétence appartient au domaine de la numération en grande section. Il s’agit pour vos élèves de :

  • découvrir et utiliser des procédures pour comparer des collections du point de vue quantitatif, des nombres oraux ou écrits, des collections et des nombres ;
  • faire évoluer le « beaucoup » ou le « plus » vers le « plus que », le « pas beaucoup », « moins » vers « moins que » ; 
  • élargir la signification du « plus que » et du « moins que » ;
  • comprendre que les informations numériques permettent la comparaison directe des collections, que l’on peut situer tous les nombres les uns par rapport aux autres.

Avant de travailler ces compétences, la lecture d’albums sur les nombres ou des histoires les utilisant apparaît intéressante. Par exemple, le récit Boucle d’or et les trois ours offre une ouverture sur la comparaison des quantités avec le nombre de bols, de chaises, de lits, correspondants à celui des ours.

Activité 1 : les trombones

Présentez le jeu des trombones à vos élèves. Les objets sont espacés les uns des autres sur une table, chaque élève possède un aimant et un gobelet. Exposez-leur le problème : Ils doivent attraper le plus possible de trombones, avec l’aimant et les mettre dans le gobelet, en une seule pêche et simultanément. Puis ils comparent les quantités de trombones attrapés. Les autres élèves observent la procédure. Demandez ensuite qui a gagné, puis comment ont-ils fait pour signifier qui gagne. Pour savoir qui a le plus de trombones, ils exposent leur stratégie pour comparer les 2 collections. Aidez vos élèves à verbaliser les procédures non numériques et numériques. Mettez à leur disposition un papier afin de noter, écrire.

Soit, ils privilégient la piste non numérique, par manipulation :

  • aligner les objets de chaque collection et observer là où il y en a le plus ;
  • distribuer les objets un à un, en terme à terme, et observer où il en reste ;
  • recourir aux doigts, « là il y en a comme ça et là comme ça », c’est là où il y en a le plus (pour les petites collections).

Soit, ils utilisent des procédures numériques :

  • compter les trombones de chaque collection, le nombre le plus grand indique la collection la plus grande, car X est plus grand que Y (procédure de type cardinale) ;
  • compter les deux collections et placer ces deux nombres sur la bande numérique (procédure ordinale/il est plus loin sur la bande ou il est avant ou après) ;
  • compter chaque collection et comparer les deux nombres (dans la comptine X est avant Y/procédure ordinale) ;
  • regrouper les trombones par paquets de 2 ou 3 et compter le nombre de paquets.

Dans les deux cas, vos élèves procèdent à la comparaison de quantités. Le nombre devient utile puisque la rapidité de travail est évidente. Ils trouvent du sens aux nombres. Dans les recettes, de la même manière, le nombre prend une signification concrète.

👉 Découvrez notre recette de crêpes pour les élèves de maternelle.

Activité 2 : le jeu des boîtes empilées

Préparez des boîtes contenant un certain nombre d’objets, de 0 à 6, plus ou moins selon le niveau de vos élèves. Elles sont empilées. Le contenu de la boîte du dessus est visible. Le jeu se joue à deux avec un dé. Le premier joueur lance le dé et prend la boîte du dessus si le nombre d’objets est plus petit que le nombre indiqué sur le dé. S’il ne peut pas prendre la boîte, c’est au joueur suivant de lancer le dé. À la fin, on compare et le gagnant est celui qui a le plus d’objets. Le même jeu peut se réaliser en utilisant la notion « plus grand que ». Ici, vos élèves comparent les quantités de façon plus abstraite puisqu’ils lisent une quantité sur le dé sans pouvoir manipuler ses constellations. 

Activité 3 : les vases, les animaux 

En ateliers de 4 ou 5 élèves, donnez à chacun un gobelet solide qui tient lieu de vase, et plusieurs feutres de couleur qui symbolisent des fleurs.

Chacun lance un dé à son tour et doit prendre autant d’objets que le nombre correspondant. 

Jouez 2 ou 3 tours, les élèves comparent le nombre de fleurs. Celui qui en a le plus gagne. Les techniques de comparaison sont numériques ou non, comme vues dans l’activité 1.

Sur la notion « autant que », utilisez des fiches maths afin de finaliser la compétence.

👉 Téléchargez notre fiche sur les quantités et nombres GS, spécial Noël.

De la même façon, après avoir lancé le dé, les élèves prennent 1 fleur de moins que sur le dé ; ou bien 2 de plus ; ou bien 1 de moins… Variez les règles de jeu à l’infini.

Cette activité se mène aussi avec des petites boîtes (comme les vases) et des animaux en plastique (comme les fleurs), avec les mêmes règles du jeu. Cette manipulation conduit à l’utilisation de fiches, qui ancrent les connaissances et conduisent à l’abstraction des nombres.

👉Imprimez nos fiches pour comparer les quantités en GS.

Activité 4 : les jeux de cartes

Les jeux de cartes sont multiples et offrent de nombreuses opportunités d’acquisition de cette compétence. Celui qui présente un grand intérêt est le jeu de la bataille. Les règles traditionnelles restent les mêmes, sauf l’as qui devient 1.

Soit vous créez, vous seul, ou avec vos élèves, des cartes sans les numéros, avec des collections au choix comme des fleurs, des monstres…. Lors du jeu, ils comparent seulement la collection.

Soit vous utilisez le jeu de cartes traditionnel, avec les nombres apparents. Le chiffre le plus grand gagne, lorsque la collection a un nombre est identique, l’action bataille se met en place.

Les différentes activités que vous mettez en place dans votre classe mènent potentiellement à l’élaboration d’un blog de classe, que les parents peuvent consulter. Les exercices, ludiques, s’invitent alors à la maison facilement. Ils se déclinent de diverses façons, et se différencient également selon le niveau des élèves.

 

La grande section conduit au CP, classe dans laquelle l’abstraction prend davantage de place. Proposez alors des fiches de réinvestissement de la notion, afin de mener vos élèves sereinement vers les classes suivantes.

 



Comparer des collections en grande section : 4 séances pdf

Comparer des collections en grande section : 4 séances docx