Apprendre à lire avec Montessori : méthode efficace et naturelle

Choisir la méthode Montessori pour apprendre à lire

La méthode Montessori pour apprendre à lire : étapes et principes

Les enfants entre 3 et 6 ans manifestent spontanément une attirance pour la chose écrite. Ils rédigent des messages dans leur propre écriture et demandent à ce qu’on leur lise les supports qu’ils ne sont pas encore en mesure de déchiffrer. C’est ce que Maria Montessori, docteure et pédagogue italienne du début du XXe siècle, appelle la période sensible du langage. Selon elle, il y a une fenêtre temporelle pendant laquelle l’apprentissage de la lecture est aisé et naturel. C’est pourquoi elle a développé une approche aujourd’hui largement reprise et relayée au sein des écoles et des familles. Apprendre à lire avec Montessori, qu’est-ce que cela signifie ?

Développer la conscience phonologique

Tout apprentissage de la lecture commence par un transfert entre l’oral et l’écrit. Ainsi, dès trois ans, on peut proposer à l’enfant de travailler sur les mots entendus et les sons qui les composent. Ici, on parle bien du son des lettres et non pas de leur nom. La lettre S va se prononcer « ssss » (et non « seu »). Il est nécessaire de dissocier nom et son, car c’est avec les sons que l’enfant va pouvoir, à terme, décoder.

Pendant cette période d’initiation, on pratique le jeu « Je devine ». L’adulte propose trois cartes ou trois figurines et dit : « Je pense à un de ces objets. Quand je pense à ce mot, il commence par le son “ssssss”. Tu peux deviner à quel objet je pense ? » Quand l’enfant est à l’aise avec le repérage du son d’attaque (début du mot), on peut passer au son final et enfin aux sons qui sont au milieu. À ce stade, le nom des lettres n’est pas évoqué, ni l’écriture des mots. Une fois qu’elle est bien assimilée, cette activité peut se faire en toutes circonstances, avec du vocabulaire du quotidien. C’est une étape cruciale de cette méthode qu’on peut qualifier de phonémique (approche par le son des lettres).

Connaître les lettres grâce aux cartes rugueuses

Apprendre à lire avec Montessori recèle une particularité : l’enfant est sollicité pour écrire avant de savoir lire. Tout d’abord, il prend connaissance des lettres grâce aux cartes rugueuses. Il s’agit de fiches rigides sur lesquelles les lettres sont tracées en relief pour que l’enfant puisse découvrir de manière sensorielle le graphème. Elles sont proposées en écriture cursive (attachée) pour qu’elles soient, d’emblée, un support pour l’écriture qui se rapproche de la pratique experte.

Les lettres rugueuses sont présentées trois par trois, sans obligation de suivre l’ordre de l’alphabet. L’adulte présente la lettre par le son. L’enfant effectue le tracé de la lettre dans le sens de l’écriture puis dit lui-même le son correspondant. Cette étape de présentation est importante et fondatrice. Il faut bien la maîtriser avant de passer aux activités suivantes. Une fois que l’enfant nomme et trace correctement les graphèmes avec la carte rugueuse, on peut enchaîner avec la leçon en 3 temps : 

  1. L’adulte replace les lettres face à l’enfant et lui demande de les montrer et de les identifier dans l’ordre ;
  2. Même exercice, dans le désordre ; 
  3. L’enfant indique le son d’une lettre proposée par l’adulte.

Bien entendu, ces trois étapes ne se font pas sur une même séance. C’est le degré de maîtrise de l’enfant qui déclenche le passage au niveau supérieur. Une fois les trois lettres assimilées, on peut passer à trois autres, jusqu’à ce qu’elles soient toutes étudiées. 

Encoder des mots

Quand l’ensemble des lettres est connu, l’enfant peut les manipuler grâce à l’alphabet mobile. Encore une fois, l’approche sensorielle est privilégiée. L’alphabet mobile est constitué de lettres cursives découpées (en bois ou en carton) que l’enfant peut combiner pour former des mots. Pas question ici de proposer une fiche et un crayon ! Il est possible, au début, de laisser l’enfant composer les termes de son choix. Cela lui permettra de faire la différence entre l’écriture phonétique et l’orthographe usuelle.

Ensuite, l’adulte peut proposer des cartes qui présentent d’un côté le dessin d’un objet et de l’autre son nom. C’est le principe de la dictée muette. Ainsi, une fois le nom écrit, l’enfant peut vérifier par lui-même si sa production est correcte. Ce matériel auto-correctif s’inscrit dans le credo de Maria Montessori : « Aide-moi à faire seul. ».

Apprendre à lire avec Montessori : décoder des mots

Il existe plusieurs méthodes pour apprendre à lire à un enfant. Celle de Maria Montessori se caractérise par un apprentissage de l’encodage avant celui du décodage. Cela signifie que pour cette pédagogue, il était plus naturel de comprendre comment déchiffrer les mots si on savait au préalable les décomposer. C’est pourquoi la lecture proprement dite n’intervient que dans un dernier temps. Il existe aujourd’hui de nombreuses collections de livres qui s’inspirent de cette méthode pour proposer aux enfants des livres à leur niveau, dès le début de l’apprentissage. Ainsi, le lecteur en herbe peut déchiffrer de petites histoires qui ne contiennent que les sons qu’il a déjà vus.

Par ailleurs, les principes de Maria Montessori ont inspiré d’autres pédagogues et d’autres méthodes. Par exemple, apprendre à lire avec les alphas, c’est également acquérir le son des lettres, encoder des mots (le train des alphas) et déchiffrer rapidement avec des textes entièrement lisibles.

Méthode de lecture Montessori : une philosophie avant tout

Maria Montessori a longuement observé les enfants pour construire sa pédagogie. Elle part du constat que les plus jeunes sont capables d’une grande concentration lorsqu’ils choisissent librement une activité minutieuse et qu’on leur donne tout le loisir de s’y consacrer. L’enfant suit donc une progression unique et le rôle de l’adulte consiste à l’accompagner pour qu’il développe son potentiel. Il ne s’agit pas de faire complètement seul, mais de le laisser explorer au sein d’un cadre. C’est à cette condition que l’enfant devient acteur de ses apprentissages, dans le respect de celui des autres.

Maria Montessori est convaincue que l’éducation est la « meilleure arme pour la paix ». Ainsi, apprendre à lire avec Montessori, c’est donc plus qu’une méthode. C’est une manière d’aborder le savoir sous une forme respectueuse de l’enfant, dans le but de l’aider à développer un bien-être et une civilité qui en fera un adulte responsable.

Retrouvez toutes nos ressources à télécharger en lien avec la méthode Montessori ici :

👉 Les packs pédagogiques Montessori



Apprendre à lire avec Montessori : méthode efficace et naturelle pdf

Apprendre à lire avec Montessori : méthode efficace et naturelle docx