Cours - Mathématiques : Première

Cours à imprimer et modifier de la catégorie Mathématiques : Première, fiches au format pdf, doc et rtf.

Cours Mathématiques : Première

Cours Mathématiques : Première

Echantillonnage – Première – Cours

Cours de 1ère S sur l’échantillonnage Intervalle de fluctuation d’une fréquence On étudie un caractère sur une population ; à partir d’études statistiques, on émet l’hypothèse que la proportion de personnes présentant ce caractère dans la population est p. On cherche à valider ou non cette hypothèse sur un échantillon de n individus, constitué par tirage au sort avec remise ; on calcule la fréquence f d’individus présentant ce caractère. La variable aléatoire X égale au nombre d’individus présentant ce…

Lire la suite

Répétition d’expériences identiques et indépendantes – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la répétition d’expériences identiques et indépendantes Répétition d’expériences identiques et indépendantes Définitions: On considère une expérience aléatoire à deux ou trois issues. On répète plusieurs fois de suite cette expérience dans les mêmes conditions de sorte que le résultat d’une expérience n’influe pas sur le résultat des autres expériences. On dit que ces expériences sont indépendantes. Les issues d’une répétition sont des listes de résultats. L’arbre pondéré: il permet de modéliser la répétition d’expériences identiques…

Lire la suite

Loi de Bernoulli – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la moi de Bernoulli – Loi binomiale Epreuve de Bernoulli Une épreuve ou expérience de Bernoulli est une expérience aléatoire n’ayant que deux résultats possibles appelés succès, noté S, de probabilité P et échec, noté E, de probabilité 1 – Une expérience de Bernoulli se représente par l’arbre suivant : Loi de Bernoulli Dans une épreuve de Bernoulli de paramètre p, la variable aléatoire X, prenant la valeur 1 si le succès S se produit…

Lire la suite

Modélisation d’une expérience aléatoire – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la modélisation d’une expérience aléatoire Expérience aléatoire Une expérience aléatoire est une expérience ayant plusieurs issues et dont le résultat est imprévisible. Une issue (ou résultat possible) est appelée éventualité. Soit l’ensemble des n éventualités d’une expérience aléatoire. Définir une loi de probabilité P sur E, c’est associer à chaque éventualité de E un nombre réel compris entre 0 et 1, avec la condition. D’après la loi des grands nombres, le nombre correspond à la…

Lire la suite

Variable aléatoire – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la variable aléatoire Définitions Soit E un ensemble sur lequel est définie une loi de probabilité. Lorsqu’on associe à chaque issue de E un nombre réel, on dit que l’on définit une variable aléatoire X sur l’ensemble E. L’ensemble de ces réels, noté E’, est l’ensemble des valeurs prises par X. Loi de probabilité d’une variable aléatoire La variable aléatoire X permet de transporter dans E’ la loi de probabilité définie sur E. Soit, les…

Lire la suite

Equation cartésienne d’une droite – Première – Cours

Cours de 1ère S sur l’ équation cartésienne d’une droite I. Vecteur directeur d’une droite Le plan est muni d’un repère (O ;⃗,⃗) 1. On considère deux point A et B et la droite (AB). Le vecteur AB⃗⃗⃗⃗⃗⃗ est un vecteur directeur de la droite (AB). Tout vecteur ⃗, non nul, colinéaire à AB⃗⃗⃗⃗⃗⃗, est aussi un vecteur directeur de la droite (AB).   2. La droite (AB) admet une équation de la forme Réciproquement, toute équation de la forme…

Lire la suite

Vecteurs colinéaires – Première – Cours

Cours de 1ère S sur les vecteurs colinéaires I. Vecteurs colinéaires 1. Définition et conséquence : On dit que 2 vecteurs ⃗ et ⃗⃗⃗ sont colinéaires lorsqu’il existe un réel k tel que : ⃗⃗⃗ =. ⃗⃗⃗ Pour k = 0, = .⃗ le vecteur nul est donc colinéaire à tout autre vecteur.   2. Propriété : Deux vecteurs colinéaires non nuls ont la même direction. Conséquences géométriques : Dire que les vecteurs AB⃗⃗⃗⃗⃗ et AC⃗⃗⃗⃗⃗ .sont colinéaires signifie que…

Lire la suite

Application du produit scalaire – Première – Cours

Cours de 1ère S sur l’application du produit scalaire Théorème de la médiane Soit A et B deux points du plan, I le milieu de et H le projeté orthogonal de M sur (AB). Pour tout point M du plan : Calcul d’angles et de longueurs Soit ABC un triangle. Formule d’Al-Kashi: Si on pose….. Aire d’un triangle: L’aire S du triangle ABC est : Formule des sinus: Dans tout triangle ABC : Trigonométrie: Quels que soient les nombres réels…

Lire la suite

Trigonométrie – Première – Cours – Cosinus et sinus d’un réel

Cours de 1ère S sur la trigonométrie Le plan est muni d’un repère orthonormé Cosinus et sinus Soit t un nombre réel et M le point repéré par le nombre t sur le cercle trigonométrique C. Le cosinus de t, noté cos(t) et le sinus de t, noté sin(t), sont respectivement l’abscisse et l’ordonnée de M dans le repère. Les fonction définies sur ℝ par : . S’appellent les fonctions cosinus et sinus. On les obtient sur la calculatrice réglée…

Lire la suite

Moyenne variance et écart type – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la moyenne variance et écart type I) Moyenne On considère une population de N individus ; on étudie sur cette population un caractère discret X, appelé aussi variable statistique. Le tableau ci-dessous donne les valeurs de X, distinctes et rangées par ordre croissant, les effectifs associés à chacune de ces valeurs et les fréquences correspondantes. II) Variance § La variance, notée V, de la série statistique est le nombre positif défini par : III) Ecart…

Lire la suite

Médiane et écart interquartile – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la médiane et écart interquartile Médiane On range les valeurs de la série statistique par ordre croissant. La médiane, notée M, est la valeur qui partage la population étudiée en deux groupes de même effectif. Variance Le premier quartile, noté Q1, de la série est la plus petite valeur telle qu’au moins 25 % des données lui sont inférieures ou égales. Le troisième quartile, noté Q3, de la série est la plus petite valeur telle…

Lire la suite

Cercle trigonométrique et angles orientés – Première – Cours

Cours de 1ère S sur les angles orientés et le cercle trigonométrique Le plan est muni d’un repère orthonormé Cercle trigonométrique Le cercle trigonométrique C de centre O est le cercle de rayon 1, orienté positivement (dans le sens inverse des aiguilles d’une montre). Angle orienté On appelle I, J, et I’ les points définis par : Soit M un point du cercle trigonométrique. Les vecteurs et dans cet ordre définissent un angle orienté de vecteurs noté . L’angle orienté…

Lire la suite

Vecteur normal à une droite, équation de droites et cercles – Première – Cours

Cours de 1ère S – Equation de droites et cercles – Vecteur normal à une droite Vecteur normal à une droite Le plan est muni d’un repère orthonormé. On dit qu’un vecteur non nul est normal à une droite d s’il est orthogonal à la direction de d. La droite d passant par un point A et admettant le vecteur est l’ensemble des points M du plan tels que : Equation cartésienne d’une droite : Soit a, b et c…

Lire la suite

Mesure d’un angle orienté de deux vecteurs non nuls – Première – Cours

Cours de 1ère S – Mesure d’un angle orienté de deux vecteurs non nuls Le plan est muni d’un repère orthonormé Angle orienté de deux vecteurs non nuls Soit A et B deux points du cercle trigonométrique C. Si a est une mesure de et b une mesure de , alors les mesures en radians de l’angle orienté sont les nombres b – a + k x 2π, où k est un nombre entier relatif. On note: = b –…

Lire la suite

Produit scalaire – Première – Cours

Cours de 1ère S sur le produit scalaire dans le plan Définition du produit scalaire Soit deux vecteurs non nuls. On pose Le produit scalaire de est le nombre réel noté définie par : Si l’un des deux vecteurs est nul, alors le produit scalaire est égal à 0. Propriétés : Deux vecteurs non nuls sont orthogonaux si, et seulement si, leur produit scalaire est nul. alors On note est le carré scalaire du vecteur Soit H le point projeté…

Lire la suite

Radian, Mesure d’un angle orienté – Première – Cours

Cours de 1ère S – Mesure d’un angle orienté – radian Le plan est muni d’un repère orthonormé Repérage d’un point Pour repérer un point M sur le cercle trigonométrique, on imagine l’enroulement d’une droite graduée (avec la même unité que celle des axes du repère) autour du cercle à partir du point I. Soit un réel t, abscisse d’un point de la droite s’applique sur M. Ce réel t repère M sur le cercle trigonométrique C. Le radian….. Mesures…

Lire la suite

Loi binomiale – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la loi binomiale I) Schéma de Bernoulli § Lorsqu’on répète n fois dans les mêmes conditions et de façon indépendante une épreuve de Bernoulli, on parle d’un schéma de Bernoulli. § Si on note X le nombre de succès, X est une variable aléatoire prenant les valeurs entières de 0 à n. II) Loi binomiale § Soit k un nombre entier naturel inférieur ou égal à n. Un schéma en arbre, pour de petites valeurs…

Lire la suite

Suites arithmétiques – Première – Cours

Cours de 1ère S sur les suites arithmétiques Définition On dit qu’une suite u est arithmétique si l’on passe d’un terme au terme suivant en ajoutant le même nombre, autrement dit s’il existe un nombre réel r tel que, pour tout entier naturel n, Le nombre réel r est appelé raison de la suite arithmétique. Exemple : 4, 7, 10, 13 et 16 sont les premiers termes d’une suite arithmétique de raison 3 : Ecriture explicite Si u est une…

Lire la suite

Suites géométriques – Première – Cours

Cours de 1ère S sur les suites géométriques Définition On dit qu’une suite u est géométrique si l’on passe d’un terme au terme suivant en le multipliant toujours par le même nombre non nul, autrement dit s’il existe un nombre réel q tel que, pour tout entier naturel n, Le nombre réel q est appelé raison de la suite arithmétique. Exemple :….. Ecriture explicite Si u est une suite géométrique de raison q, alors, pour tout entier naturels n et…

Lire la suite

Sens de variation d’une suite – Première – Cours

Cours de 1ère S sur le sens de variation d’une suite Définitions La suite u est croissante si, et seulement si, pour tout n, La suite u est strictement croissante si, et seulement si, pour tout n, La suite u est décroissante si, et seulement si, pour tout n, La suite u est strictement décroissante si, et seulement si, pour tout n, La suite u est constante si, et seulement si, pour tout n, Une suite est monotone si elle…

Lire la suite

Notion de limite d’une suite – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la notion de limite d’une suite Limite infinie Soit u une suite. Si pour un nombre A aussi grand que l’on veut, on peut trouver un seuil N tel que, à partir de N, tous les termes de la suite soient supérieurs à A, on dit que la suite u a pour limite quand n tend vers . On note : ….. Les suites de terme général ont pour limite quand n tend vers ….

Lire la suite

Vecteurs – Premières S – Cours

Cours de 1ère S sur les vecteurs Rappel sur les vecteurs On considère un parallélogramme KLMN de centre I. Les segments ont la même direction, le même sens et la même longueur ; on dit qu’ils représentent le même vecteur.On note, le vecteur d’origine K et d’extrémité L. Le vecteur est égal au vecteur, on écrit : Le vecteur est un vecteur nul, on le note. Addition des vecteurs Repérage dans un plan Calcul de distance dans un repère orthonormé:……..

Lire la suite

Modes de génération d’une suite numérique – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la génération d’une suite numérique Définition d’une suite Une suite numérique est une fonction u définie sur l’ensemble ℕ des entiers naturels (ou sur une partie de ℕ) et à valeurs dans l’ensemble ℝ des nombres réels. On note , ou , l’image du nombre entier naturel n. est le terme général de la suite, appelé aussi le terme d’indice n. Modes de génération d’une suite numérique Par une formule explicite La suite u est…

Lire la suite

Dérivée f’ de f – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la dérivée f’ de f Dérivée f’ de f Soit f une fonction définie et dérivable sur un intervalle I et f et f’ sa fonction dérivée. Théorème: f est croissante sur I si, et seulement si, f’ est positive sur I. f est décroissante sur I si, et seulement si, f’ est négative sur I. f est constante sur I si, et seulement si, f’ est nulle sur I. Exemple d’application : Solution :…

Lire la suite

Opérations sur les fonctions – Première – Cours

Cours de 1ère S sur les fonctions: les opérations Opération sur les fonctions On considère une fonction u définie sur un intervalle I. Soit k un nombre réel. Les fonctions u et u + k ont le même sens de variation sur l’intervalle I. Soit λ Un nombre réel. Si, alors les fonctions u et ont le même sens de variation sur l’intervalle I. Si, alors les fonctions u et ont des sens de variation contraires sur l’intervalle I….. Exemple…

Lire la suite

Définition d’une fonction croissante ou décroissante sur un intervalle – Première – Cours

Cours de 1ère S sur la définition d’une fonction croissante ou décroissante sur un intervalle Croissance et décroissance d’une fonction sur un intervalle Soient deux nombres réels a et b dans un intervalle. On suppose que. Pour déterminer le sens de variation d’une fonction f, on compare soit en manipulant les inégalités, soit en étudiant le signe de la différence. Utilisation d’une calculatrice ou d’un logiciel Application à travers un exemple: Soit la fonction f définie sur par Afficher la…

Lire la suite

Sens de variation – Première – Cours

Cours de 1ère S sur le sens de variation On considère une fonction u définie sur un intervalle I. Dans un plan muni d’un repère on note Cu la courbe représentative de u La fonction u+k La fonction notée u+k est la fonction définie sur I par Les fonctions u et u+k ont le même sens de variation sur l’intervalle I. La courbe Cu+k est l’image de la courbe Cu par la translation de vecteur La fonction λu La fonction…

Lire la suite

Nombre dérivé – Première – Cours

Cours de 1ère S sur le nombre dérivé Taux d’accroissement d’une fonction Soit f une fonction définie sur un intervalle I, a et b deux nombres réels distincts de I. on pose h = b – a, ce qui permet d’écrire b = a + h. Le taux d’accroissement de f entre a et a + h est le nombre : Nombre dérivé d’une fonction en un point Le nombre dérivé de f en a est la limite, si elle…

Lire la suite

Calcul des dérivées – Première – Cours

Cours de 1ère S sur le calcul des dérivées Fonction dérivée Soit f une fonction définie sur un intervalle I. Si f est dérivable pour tout x de I, on dit que f est dérivable sur I. La fonction dérivée de f est la fonction qui à tout x de I associe le nombre . Dérivées des fonctions usuelles Le tableau suivant regroupe les fonctions usuelles et leurs dérivées. Dérivée d’une somme, d’un produit Soit u et v deux fonctions…

Lire la suite

Utilisation des dérivées – Première – Cours

Cours de 1ère S sur l’utilisation des dérivées Utiliser les dérivées Lien entre le signe de la dérivée et le sens de variation Soit f une fonction définie et dérivable sur un intervalle I et sa fonction dérivée. f est croissante sur I si, et seulement si, est positive sur I. f est décroissante sur I si, et seulement si, est négative sur I. f est constante sur I si, et seulement si, est nulle sur I. Exemple : Extremum…

Lire la suite

Mathématiques : Première - Cours

Page 1 / 2 :12

Tables des matières Mathématiques : Première