Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Apprendre les tables d’addition à 6 ans

Comment aider son enfant de CP à apprendre les tables d’addition ?

Ça y est, votre enfant a quitté la Grande Section pour entrer au CP. Cette année était autant attendue que redoutée. L’apprentissage de la lecture est un sacré cap à passer, autant pour les enfants que pour leurs parents. En mathématiques, l’apprentissage des tables d’addition est au programme de la première année du cycle 2. Vous le savez : mémoriser les résultats des tables d’addition est essentiel pour effectuer les autres calculs. Plus un enfant est à l’aise avec les tables, moins il aura de difficultés en mathématiques. Alors, forcément, vous vous demandez comment aider votre enfant à les retenir. Vous trouverez dans cet article de multiples idées d’activités et de jeux pour soutenir l’apprentissage des tables d’addition.

Utiliser les maths au quotidien

Le site du ministère de l’Éducation nationale affirme que « les enfants régulièrement en contact avec les mathématiques ont plus de facilités à l’école dans cette discipline et d’autres ».

Voici donc une des astuces que nous vous suggérons : faire entrer les nombres et les additions dans votre vie quotidienne.

Vous vous lancez dans la confection d’un gâteau avec votre fils ? Profitez de la préparation des ingrédients pour calculer des sommes. « Arthur, il nous faut quatre œufs pour préparer ce gâteau. Mais nous serons nombreux pour ton anniversaire. Il faut doubler les proportions. Tu connais le double de quatre ? » Votre petit garçon sera ravi d’énoncer le résultat de 4 + 4. En plus, il se rendra compte que les mathématiques ont une réelle utilité dans la vie de tous les jours. Très motivant !

Imaginons maintenant que vous deviez préparer les valises pour votre prochain départ en vacances. Faites participer votre enfant en lui confiant une liste de ce qu’il doit préparer. S’il n’y pense pas de lui-même, invitez-le à calculer des additions. « Tu as vu, on emporte trois T-shirts manches longues et quatre T-shirts manches courtes. Combien auras-tu de T-shirts en tout ? »

Dernier exemple : transformez le moment de rangement en séance de maths, l’air de rien. « Léa, il est temps de ranger ta chambre. Je vais t’aider, nous irons plus vite à deux. Moi, j’arrive à faire tenir six petites voitures dans mes mains. Et toi ? » Lorsque Léa annoncera combien de véhicules elle porte, il ne restera plus qu’à lui demander combien vous en déplacez, à vous deux.

Comme vous pouvez le constater, il est assez simple de se servir des tables d’addition dans la vie de tous les jours. Il suffit d’y penser !

Jouer pour retenir les tables d’addition

Pour beaucoup d’apprentissages, passer par le jeu est une méthode très efficace. Avec un peu d’imagination, vous avez la possibilité de faire réviser ses tables d’addition à votre enfant de manière ludique.

Profitez d’une promenade ou d’un trajet en voiture pour initier une activité amusante. Vous, parent, récitez la table d’addition de cinq. De temps en temps, donnez volontairement des résultats erronés. Vous verrez : votre enfant se fera un plaisir de remarquer vos erreurs et de vous corriger.

Pour le jeu suivant, vous aurez besoin d’un poster des tables d’addition. On en trouve très facilement dans le commerce. Il peut être utile d’en afficher un dans la chambre de votre enfant, surtout si celui-ci a une mémoire visuelle. Voici comment se déroule le jeu : vous énoncez un nombre, 12 par exemple. Votre enfant doit retrouver la ou les sommes qui correspondent à ce nombre sur le poster. Au début de l’apprentissage, la présence de l’affiche sera d’une grande aide. Peu à peu, votre enfant pourra s’en passer.

Enfin, un simple jeu de cartes vous garantira un bon moment en famille et une séance de révision des tables d’addition. Pour cela, ôtez toutes les têtes d’un jeu de 52 cartes. Il ne reste donc plus que les cartes numérotées de un à dix. Mélangez-les et distribuez-les face cachée aux deux joueurs. En même temps, les adversaires retournent la première carte de leur tas. Celui qui, le premier, annonce la somme de l’addition des deux termes remporte le pli. Vous l’aurez compris, le gagnant est celui qui cumule le plus de cartes. Dans cette adaptation de la bataille, le hasard cède la place à des compétences au programme de mathématiques en CP.

Proposer une activité ludique en autonomie

Lorsque vous êtes occupé, votre enfant peut jouer en autonomie tout en révisant ses tables d’addition. Au préalable, vous devrez préparer un peu de matériel.

Pour la première activité, vous aurez besoin de notes repositionnables et d’une feuille format A3. Un tableau effaçable pourra remplacer le papier. Dans la chambre de votre enfant, écrivez au tableau ou sur une affiche une dizaine de résultats de la table d’addition. Collez sur chacun d’eux un papillon adhésif portant le calcul correspondant à la somme. Votre petit apprenti n’aura plus qu’à lire l’addition, trouver le résultat et s’autocorriger en soulevant le pense-bête.

Le deuxième exercice est également autocorrectif. Mettez à disposition de votre enfant des étiquettes sur lesquelles figurent au recto une addition et au verso son résultat. Vous pouvez fabriquer vous-même ce matériel ou utiliser des modèles que vous trouverez sur internet. Lorsque votre enfant fait une erreur, demandez-lui de mettre de côté l’étiquette concernée. Ainsi, votre fils/fille pourra la reprendre en fin de jeu et renforcer la mémorisation des résultats qui lui posent problème.

Enfin, pensez aux jeux en ligne ou aux applications sur tablette pour travailler les tables d’addition. Ce type de support présente l’avantage de motiver fortement les jeunes. De plus, les exercices s’adaptent au niveau de votre enfant. Sachez que notre site propose des jeux éducatifs en ligne sur les tables d’addition :

➡️ Additions CP niveau débutant 

➡️ Additions CP niveau 1 

Si vous êtes à la recherche d’activités plus classiques, vous trouverez votre bonheur ici : 

👉 Leçons et exercices tables d’addition CP

👉 Tables d’addition de 1 à 5

 

L’apprentissage des tables d’addition est mené en classe par le professeur de votre enfant. Ceci dit, votre aide est précieuse, car la mémorisation demande une réactivation régulière. L’idéal est d’utiliser les maths au quotidien et de passer par le jeu. Avec vous ou en autonomie, votre petit CP prendra du plaisir à jouer avec les tables d’addition et à constater ses progrès.

 



Apprendre les tables d’addition à 6 ans pdf

Apprendre les tables d’addition à 6 ans docx