Rôle de la circulation sanguine dans le fonctionnement de l’organisme – 5ème – Cours – SVT

Rôle de la circulation sanguine dans le fonctionnement de l’organisme – 5ème – Cours – SVT – Sciences de la vie et de la Terre

  • La circulation sanguine assure les échanges au niveau des organes.
  •  Le sang circule dans les vaisseaux qui forment un système clos.
  •  Le sang est mis en mouvement par le cœur.
  •  Le bon fonctionnement du système cardio-vasculaire est favorisé par l’activité physique, une bonne alimentation et une bonne hygiène de vie.

Le sang est contenu dans un système fermé et mis en mouvement par le cœur. Il approvisionne les organes en nutriments issus de la digestion et en dioxygène de la respiration. Il transporte les déchets produits jusqu’aux lieux d’excrétion. Les maladies cardiovasculaires sont des dysfonctionnements de ce système.

I. Un circuit sanguin fermé

L’appareil circulatoire contient le sang. C’est un système clos composé de plusieurs segments aux fonctions différentes :

  • Les artères, aux parois épaisses, blanches et élastiques, transportent le sang du cœur aux organes.
  • Les veines, aux parois fines, mauves et molles, transportent le sang des organes au cœur.
  • Les capillaires, vaisseaux microscopiques aux parois très fines, relient les veines aux artères à l’intérieur des organes. C’est le lieu d’échange avec les organes : ils distribuent les nutriments et le dioxygène et récoltent les déchets.

Question : Comment le sang circule-t-il dans l’organisme pour assurer les échanges avec les organes ?

Nous essayons de répondre à cette question en étudiant plusieurs documents.

Document 01 :

Certaines maladies nécessitent parfois une prise de sang. On utilise souvent un garrot qui est placé sur le bras du patient pour favoriser l’apparition des vaisseaux sanguins sur le bras.

  • La pose d’un garrot autour du bras par un infirmier.
  • Le sang s’accumule dans les veines de l’avant-bras.
  • On peut alors prélever du sang dans une veine bien apparente.

Si le sang s’accumule dans l’avant-bras, c’est qu’il doit normalement remonter vers l’épaule. On peut donc supposer que le sens de circulation du sang dans les veines du bras est le suivant: de la main vers l’épaule.

Sur le schéma ci-contre, le sang doit donc remonter depuis la main vers l’épaule du patient lorsqu’il passe dans les veines.

 

 

Document 02 :

Mais les veines ne sont pas les seuls vaisseaux sanguins du corps humain. Il existe aussi les artères et les capillaires sanguins.

D’ailleurs nous avons tous pu observer que lorsqu’on se coupe la peau, celle-ci saigne, mais que le saignement s’arrête rapidement quand l’entaille n’est pas profonde (seuls les capillaires sont touchés et cicatrisent rapidement).

Par contre lorsqu’une artère est touchée, la personne peut rapidement se vider de son sang. C’est ce qu’on appelle une hémorragie.

Document 03 :

Sur ce schéma, nous observons les principales artères du bras. La double flèche présente les deux possibilités de sens de circulation du sang dans le bras:

  • de l’épaule vers la main
  •  de la main vers l’épaule.

Il s’agit de deux hypothèses qu’il va falloir valider ou invalider.

Le schéma ci-dessus montre un écoulement sanguin important lors de la section d’une artère du bras.

Un moyen efficace de stopper l’hémorragie est d’appuyer fortement sur le bras, en avant de la blessure (lorsqu’on se place entre la blessure et l’épaule). On appelle cela un point de compression.

Et si le point de compression est efficace, c’est qu’il stoppe l’arrivée du sang (et non pas son départ). Donc on peut conclure que le sang circule dans les artères de l’épaule vers la main.

Dans les veines du bras, le sang circule de la main vers l’épaule;

Dans les artères du bras, le sang circule de l’épaule vers la main.

Document 04 :

A l’échelle de tout le corps, le nombre de vaisseaux sanguins est gigantesque. On compte environ 150 000 km de vaisseaux, soit de quoi faire 3 fois le tour de la Terre si on les mettait bout à bout.

Le schéma ci-contre donne un aperçu de la complexité des vaisseaux sanguins à l’intérieur de notre organisme.

Conclusion :

Le sang circule dans des vaisseaux sanguins : les artères ; les veines et les capillaires. Ces vaisseaux sanguins parcourent notre corps. Les veines sont moins rigides que les artères.

II. Le cœur, moteur de la circulation sanguine

Le cœur est «la pompe » qui met en mouvement le sang dans les vaisseaux. C’est un muscle creux qui en se contractant envoie le sang dans tout le corps. On distingue deux parties séparées par une cloison verticale, le cœur droit et le cœur gauche. Chaque partie comprend deux cavités communicantes:

  • Les oreillettes recueillent le sang veineux (venant des poumons pour le cœur gauche)
  • Les ventricules envoient ce sang avec une grande puissance dans les artères.

Nous observons la vue ventrale d’un cœur de porc.

On distingue parfaitement son anatomie externe: les 2 oreillettes, les artères coronaires et la position du ventricule droit et du ventricule gauche (il faudra ouvrir le coeur pour apercevoir ces derniers).

 

Des tubes en plastique transparent ont été ajoutés et des flèches montrent le sens de circulation du sang dans ces tubes. On peut ainsi s’entrainer de nouveau à comprendre le sens de circulation du sang dans le cœur.

III. Les maladies cardiovasculaires

Les maladies cardiovasculaires sont les maladies du cœur et des vaisseaux.

L’infarctus est dû au dépôt d’une plaque d’athérome, c’est-à-dire un bouchon dans les vaisseaux, ce qui bloque la circulation sanguine.

Les causes d’une maladie cardiovasculaire sont multiples :   Une alimentation trop riche, trop grasse, trop sucrée, Le tabagisme, Le stress………..

 



Rôle de la circulation sanguine dans le fonctionnement de l’organisme – 5ème – Cours – SVT    rtf

Rôle de la circulation sanguine dans le fonctionnement de l’organisme – 5ème – Cours – SVT    pdf

Tables des matières L'organisme et besoin en énergie - SVT : 5ème