Phrases simples et phrases complexes – 3ème – Cours

3ème – Cours de grammaire sur les phrases simples et complexes

Une phrase simple comporte une seule proposition : il pleut des cordes.

Une phrase complexe comportant plusieurs propositions ; Elle contient donc au moins deux verbes conjugués.

On trouve alors :

  • Soit des propositions indépendantes.

Une proposition indépendante ne dépend d’aucune proposition et aucune proposition ne dépend d’elle. Une phrase simple est donc une proposition indépendante. Elles peuvent être :

  • juxtaposées, c’est-à-dire séparés par une virgule, un point-virgule ou deux points.

 Il rit, il enfin gagné.

  • Coordonnées, c’est-à-dire reliée par une conjonction de coordination (mais, ou, et…) ou un adverbe de liaison (puis, ainsi,…)

Il rit car il a enfin gagné.

  • Soit une proposition principale et une proposition subordonnée, c’est-à-dire reliée par un mot subordonnant (conjonction de subordination, pronom relatif au mot interrogatif).

Il rit parce qu’il a enfin gagné.

  • La proposition subordonnée peut être :
  • Une relative (introduite par un pronom relatif), épithète (quand elle a un antécédent) ou ayant n’importe quelle fonction d’un nom : je regarde la pluie qui tombe.
  • Une complétive :

Conjonctive (introduite par « que ») : j’espère qu’il ne pleuvra pas.

Infinitive (pas de subordonnant) : je regarde la pluie tomber.

Interrogative indirecte (introduite par « si » pour un mot interrogatif) : je te demande s’il pleut !

  • Une circonstancielle :

conjonctive (introduite par une conjonction de subordination, sauf « que ») : rentre puisqu’il pleut.

Participiale (pas de subordonnant) : la pluie tombant à seaux, ont dut arrêter le match.

 



Phrases simples et phrases complexes – 3ème – Cours   rtf

Phrases simples et phrases complexes – 3ème – Cours   pdf

Tables des matières Phrase simple et complexe - Analyse de la phrase - Grammaire - Français : 3ème