Connecteurs spatiaux temporels et logiques – 4ème – Cours

Les connecteurs spatiaux temporels et logiques

  • Définition

 

Les connecteurs spatio-temporels sont des mots invariables qui servent à exprimer le temps et l’espace dans un récit. Ils jouent le rôle d’articulation et sont indispensables à la progression du récit. Ils peuvent articuler :

– des propositions à l’intérieur d’une phrase complexe.

Exemple : Il acheva la lecture du chapitre puis alla se coucher.

– des phrases à l’intérieur d’un paragraphe, d’un texte.

Exemple : Elle regarda par la fenêtre, inquiète. À gauche, elle l’aperçut qui rentrait enfin.

 

  • Rôle des connecteurs
  1. a) Les connecteurs temporels

 

Ils lient les actions entre elles en exprimant un rapport chronologique. Ce sont eux qui indiquent si une action s’est déroulée avant une autre, après une autre ou de façon simultanée.

Exemple : Elle avait installé la table après avoir fini le repas mais elle était allée chercher les chaises auparavant.

Ils permettent d’indiquer les grandes étapes du récit qui s’organise en trois mouvements :

– le début : d’abord, au commencement, premièrement… ;

– le niveau intermédiaire : puis, ensuite, alors… ;

– la fin : enfin, finalement…Enfin, ils servent aussi à exprimer un moment soudain, une action subite : soudain, tout à coup…

 

  1. b) Les connecteurs spatiaux

 

Ils servent à se situer dans l’espace et aident à se représenter un lieu. Ils sont très présents dans les descriptions et s’organisent à partir d’un point de repère que l’on appelle le point de vue.

Exemple : C’était une chambre modeste. À droite, près de la cheminée, se trouvait le lit. En face, il y avait une chaise et, juste derrière, un petit lavabo de porcelaine.

Il s’agit souvent d’antonymes : en haut/en bas, à droite/à gauche, devant/derrière, ici/là-bas, etc.

 

  1. c) Les connecteurs dans la situation d’énonciation

 

Les connecteurs spatio-temporels permettent de se situer par rapport à la situation d’énonciation, c’est-à-dire la situation dans laquelle est produit l’énoncé par un locuteur X, un interlocuteur Y, dans un certain lieu et dans un temps précis. Ils permettent donc de repérer si un énoncé est ancré ou bien coupé de la situation d’énonciation. Selon le cas, les connecteurs peuvent avoir des sens différents :

– quand l’énoncé est ancré, les connecteurs spatio-temporels prennent leur sens au moment présent où ils sont prononcés, dans une situation d’énonciation précise :

Exemple : Je l’ai rencontré hier, ici même.

« Hier » et « ici » n’auraient pas eu le même sens s’ils avaient été prononcés dans un lieu différent, à une autre date.

– quand l’énoncé est coupé, les connecteurs spatio-temporels se réfèrent à la situation d’énonciation du narrateur qui raconte des faits passés et non présents :

Exemple : Il l’avait rencontré la veille, à cet endroit précis.

 

Il ne s’agit pas de « la veille » du jour où la phrase est prononcée mais du jour où s’est produit l’action.

 

  • Les connecteurs logiques

 

Les connecteurs logiques permettent d’établir des liens logiques dans un texte. Les connecteurs logiques peuvent être des adverbes, des conjonctions de coordination ou des conjonctions de subordination.

 

Adverbes et conjonction de coordination Conjonctions de subordination
CauseEn effet Car En effetParce que Puisque
ConséquenceDonc Ainsi Par conséquentDe sorte que Si bien que
OppositionMais Or Cependant Au contraire PourtantQuoique Bien que Tandis que
Accumulation/additionEt De plus En outre Aussi EncoreDe même que Ainsi que
ReformulationOu C’est-à-dire
EnumérationD’abord En premier lieu Enfin Ensuite
Liaison/résuméBref D’ailleurs En somme
Illustration/ ComparaisonEntre autres Notamment Par exemple
TerminaisonAinsi Etant donné
ButPour En vue de Pour que

 

  • Catégories grammaticales des connecteurs
  1. a) Adverbes et locutions adverbiales

 

Utilisés en milieu ou en tête de phrase, ils relient des propositions ou bien des phrases. Ils peuvent être déplacés ou supprimés.

Exemple : Soudain surgit le mystérieux cavalier qui, tout à coup, s’écroula sur son cheval.

Remarque : Certains groupes de mots qui ont pour fonction d’être complément circonstanciel (de lieu ou de temps) peuvent jouer le même rôle que les adverbes connecteurs.

Exemple : Au fond se trouvait une horloge qui sonnait toutes les demi-heures. (énoncé coupé de la situation d’énonciation)

 

  1. b) Conjonctions de subordination

 

Elles introduisent des propositions subordonnées circonstancielles et sont des connecteurs internes à la phrase. Elles sont nombreuses et n’expriment que le temps : après que, quand, lorsque, dès que, pendant que, etc.

Exemple : Elle achevait son devoir lorsque la cloche sonna.

 

 

L’essentiel

 

Les connecteurs spatio-temporels sont indispensables à la progression du texte : ils organisent la chronologie et l’espace et font avancer l’intrigue.

 

Ils prennent leur sens dans la situation d’énonciation où ils apparaissent, quand l’énoncé est ancré ou coupé de la situation d’énonciation. Ce sont des mots invariables qui appartiennent à la catégorie grammaticale des adverbes ou à celle des conjonctions de subordination.

 



Connecteurs spatiaux temporels et logiques – 4ème – Cours   rtf

Connecteurs spatiaux temporels et logiques – 4ème – Cours   pdf

Tables des matières Connecteurs temporels et spatiaux - Repérage dans le texte - Grammaire - Français : 4ème