Place de l’église – 5ème – Vidéos pédagogiques – Occident féodal

Place de l’église – 5ème – Vidéos pédagogiques – Occident féodal

L’Église et la culture au Moyen Age

Châteaux de Bruniquel

LA CLEF DE VOÛTE. Les châteaux de Bruniquel, situés sur un pic rocheux à flanc de falaise, sont un livre ouvert sur l’histoire. Il s’agit d’un site privilégié, magnifiquement situé pour surveiller les vallées de l’Aveyron et de la Vère, dont l’occupation est certainement beaucoup plus ancienne. La légende attribue à la reine mérovingienne Brunehaut, régnant sur le Quercy au VIe siècle, la fondation du premier château (le château vieux ou le Castel Biel).

À l’origine, Bruniquel fut un château destiné à veiller sur la route de la vallée reliant le Quercy à l’Albigeois. Un village se forma près de lui et devint une cité prospère grâce au commerce du lin, du chanvre et du safran. Il offrait alors une halte pour les pèlerins sur les chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle. Bruniquel deviendra une vicomté vers 1050.

Un deuxième château fut élevé sur la falaise, donnant à l’ensemble le nom « Les châteaux de Bruniquel ». En effet, au milieu du XVe siècle, le vicomte du comté de Comminges, en querelle avec son fils, vend une partie du domaine à un cousin qui fera construire son propre château, le château jeune ou le Castel Djoubé.

La croisade des Albigeois, au début du XIIIème siècle, épargnera Bruniquel, alors propriété des comtes de Toulouse. Par contre les guerres de religion ne ménageront pas les châteaux. Les villageois et le vicomte du château jeune protestants s’opposent au vicomte du château vieux catholique: le château vieux est en partie brûlé et détruit. Ce n’est qu’à la fin du XVIIIe, peu avant la Révolution, que Louis Rigal d’Ouvrier, vicomte du château vieux rachète le château jeune. Une partie des tours et des remparts est alors rasée.

Le château vieux, bâti au sommet de la falaise, garde l’empreinte de constructions et de transformation successives. Il a conservé son donjon du XIIe siècle (appelé Tour de la reine Brunehaut), la salle des chevaliers du XIIIe siècle décorée de fenêtres géminées, la cuisine avec son potager et son évier en pierre, la salle à manger du XVIIe siècles avec sa cheminée et son plafond aux poutres peintes, et la galerie du XIXe siècle de style renaissance surplombant la falaise de 90 m et offrant un superbe panorama.

Le château jeune construit entre 1484 et 1510 a subi des remaniements pendant la période baroque avec des percements de fenêtres et des aménagements internes aux XVIIe siècles; la porte d’entrée ornée de cariatides, un four à pain, une salle d’apparat avec une superbe cheminée en bois sculpté et l’ancienne chapelle qui a été transformée en cuisine (les propriétaires du château jeune étaient au départ catholiques, ensuite devenus protestants). Le château jeune comprend une salle évoquant la préhistoire avec les trésors de Bruniquel trouvés dans plusieurs grottes sous les châteaux.

De magnifiques demeures des XIVe, XVe et XVIe siècles, témoignent de la richesse passée du village de Bruniquel que le visiteur découvrira en empruntant des rues aux noms évocateurs: Bombe-cul et Trotte-Garces.

Tables des matières L'Occident féodal, XIeme - XVeme siècle - Histoire : 5ème