Les villes au Moyen Âge – 5ème – Cours

Cours en Histoire pour la 5ème : Les villes au Moyen Âge

Thème II : Société, Eglise et pouvoir politique dans l’Occident féodal (XIème – XVème siècles)

Problématique : Comment Comment expliquer la renaissance du monde urbain en Occident du XIème au XIIIème siècles ? Comment les élites urbaines obtiennent-elles davantage de pouvoirs ?

Plan du cours Mots clés
I-Les causes du renouveau urbain

Comment expliquer et quelles sont les conséquences de la renaissance des villes au Moyen Âge ?

A-    Les causes du renouveau urbain

B-    L’essor de grandes régions commerciales

C-    Urbanisation et essor de la population urbaine

 

II- L’autonomie communale

Comment les élites urbaines obtiennent-elle davantage de pouvoir ?

III- Société et culture urbaine

Quelles sont les caractéristiques de ces nouveaux modes de vie en ville ?

A-    Des inégalités très fortes

B-    Des espaces urbains spécialisés

C-    L’essor des universités

D-    La place importante de la religion …

E-    …mais également des divertissements

Bourg

Foire

 

 

 

 

 

Bourgeois

Mouvement communal

Charte

Echevin

Beffroi

Halle

 

 

 

Corporation

Confrérie

 

I- Les causes du renouveau urbain
Comment expliquer et quelles sont les conséquences de la renaissance des villes au Moyen Âge ?

A- Les causes du renouveau urbain
Le renouveau urbain s’explique par quatre grandes causes (voir le texte ci-dessous).
Document : les causes du renouveau urbain
Plusieurs circonstances favorables ont permis le déclenchement, puis l’épanouissement de ce vaste mouvement. Et tout d’abord le retour à la paix, au Xème siècle, après les invasions hongroises et normandes du IXème siècle. Ensuite, un certain refroidissement du climat, au XIème siècle, a contribué à la dégradation de la forêt, ce qui a naturellement facilité le travail des défricheurs. Enfin, des améliorations essentielles ont été apportées à l’outillage agricole.
Source : classes.bnf.fr
1- la cause politique avec l’arrêt des invasions et le retour à la paix qui mettent fin à l’insécurité et aux destructions. C’est le début d’une période de prospérité.
2- la cause climatique avec le refroidissement du climat du XIème qui va faciliter la mise en valeur de terres nouvelles (dégradation naturelle de la forêt).
3- la cause liée à l’activité agricole avec l’amélioration de l’outillage des paysans qui permet d’obtenir de meilleurs rendements. Les surplus vont alimenter les marchés urbains.
4- enfin, la cause économique avec la paix en Occident qui permet l’émergence de grandes régions commerciales qui communiquent entre elles. C’est la reprise des échanges commerciaux et culturels.

B- L’essor de grandes régions commerciales
Les villes se développent grâce aux activités commerciales. Le commerce domine dans deux grandes régions : les Flandres et les villes du Nord de l’Italie.

Document : les échanges commerciaux au XIIIème siècle

Les Flandres, dominées par Bruges, centre commercial le plus important du Nord de l’Europe et une des principales places financières au XIIIe siècle. Les villes italiennes de Gênes, Pise, Venise et Florence qui prennent en charge les échanges entre Occident et Orient.
Les foires de Champagne se développent durant cette période. Elles sont à mi-chemin entre les grands foyers économiques de l’époque (Flandres et Villes Italiennes). Favorisées et protégées par le comte de Champagne, ces foires permettent aux marchands de près de trente régions européennes d’y échanger leurs produits. Elles se tiennent dans les villes de Lagny, Provins Troyes et Bar-sur-Aube.
Foire : grand marché qui se tient sur une longue durée une fois par an et qui attire des marchands venus de loin.

C- Urbanisation et essor de la population urbaine
Entre le XIème et le XIIIème siècle, un vaste mouvement d’urbanisation se produit en Occident. Les anciennes villes renaissent. Les bourgs se développent. D’autres vont naître (les villes neuves) comme Bruges qui est surnommée « la Venise du Nord ».

Document : la population des grandes villes d’Europe occidentale (habitants)
En 1200 En 1300
Paris 50 000 200 000
Venise 80 000 110 000
Milan 90 000 150 000
Florence 40 000 95 000
Bruges 20 000 50 000
Londres 30 000 80 000

Cet essor s’inscrit donc dans un dynamisme global de l’Occident : croissance des campagnes, multiplication des échanges, affirmation de nouveaux pouvoirs politiques, notamment ceux des élites urbaines.
Bourg : noyau urbain secondaire se développant en périphérie des centres urbains anciens autour d’édifices religieux, de forteresses ou de routes.

II- L’autonomie communale
Comment les élites urbaines obtiennent-elle davantage de pouvoir ?

Au Moyen Age, les villes dépendent d’un seigneur. Le développement économique des villes rend les bourgeois assez puissants pour obtenir du seigneur des libertés et des avantages. A partir de 1070, grâce au mouvement communal, ils s’unissent en associations appelées communes et réclament des libertés.

Bourgeois : le mot apparaît au Moyen Âge pour désigner les hommes qui, à la différence des paysans et des nobles, résident et travaillent en ville.

Mouvement communal : mouvement de contestation contre des seigneurs urbains, reposant sur la constitution d’une commune c’est à dire une association de citadins liés par serment.
Certaines villes, comme Bruges, obtiennent le droit d’être dirigées par leur propre magistrat, d’autres comme Florence et Venise deviennent des communes indépendantes.
Document : la charte communale de Bruges (extraits)

 

Exercices en ligne : Histoire : 5ème



Les villes au Moyen Âge – 5ème – Cours pdf

Les villes au Moyen Âge – 5ème – Cours rtf

 

Les villes au Moyen Âge – 5ème – Retenir autrement pdf

Les villes au Moyen Âge – 5ème – Retenir autrement rtf


Tables des matières L