La Troisième République – 4ème – Exercices avec les corrigés

Exercices avec les corrigés en Histoire pour la 4ème :  La Troisième République

Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle

I. La fondation de la Troisième République

A. La guerre franco-prussienne

Exercice 1 : Confronter des documents
Source : Livre scolaire
« Le 19 juillet 1870, la France déclare la guerre à la Prusse, que vient soutenir l’ensemble des états allemands. Les soldats sont relativement confiants dans la force de l’armée française qui a déjà battu les Russes en Crimée (1853-1856) et les Autrichiens en Italie (1859). Les premiers jours de la guerre se déroulent dans un climat de relative insouciance, loin de l’ennemi. Les premiers combats d’août 1870 tournent rapidement à la défaite pour l’armée française. […] les Français sont vaincus par un ennemi plus nombreux, mieux équipé et mieux commandé. […] On dénombre environ 139 000 morts et 143 000 blessés côté français, 65 000 morts et 89 000 blessés côté allemand pour toute la durée de la guerre. […] Le 2 septembre 1870, l’armée française commandée par l’empereur Napoléon III capitule à Sedan. Le 28 octobre, l’armée encerclée dans Metz se rend également à l’ennemi. Au total, ce sont près de 400 000 soldats français qui sont fait prisonniers pendant la guerre. Le 4 septembre 1870, le régime impérial est renversé et remplacé par un gouvernement républicain de Défense nationale. Le nouveau régime décide la poursuite de la guerre et ordonne la levée de nouveaux soldats. »
www.musee-armee.fr

1. Contre quel royaume la France entre-t-elle en guerre ? Faites quelques recherches : par qui est-il dirigé et qui est son premier ministre ?

2. Quel est l’état d’esprit des soldats français au début de la guerre de 1870 ?

3. Entourez le lieu de la plus cinglante défaite française sur la carte, qui entraîne la capitulation de Napoléon III.

4. Jusqu’où progressent les troupes allemandes ? Citez les villes concernées.

5. D’après la carte, quelles sont les conséquences de la guerre franco-prussienne de 1870 ?

B. La Commune
Exercice 2 : Comprendre la Commune

Relisez le cours consacré à la Commune. Pour vous aider, vous pouvez visionner la vidéo « Karambolage », diffusée par Arte, consacrée à la Commune.

Consigne : Cochez la ou les bonnes réponses

1) En mars 1871, le premier gouvernement de la IIIe République est à majorité…
 Monarchiste  De gauche  En faveur de Napoléon III

2) En mars 1871, le gouvernement français…
 Refuse de signer la fin de la guerre  Refuse de céder l’Alsace et la Lorraine
 Reconnait la défaite de la France  Paie de lourdes réparations
 Cède l’Alsace et la Lorraine

3) Quel événement déclenche la Commune ?
 Adolphe Thiers, chef de gouvernement, s’empare du pouvoir par un coup d’État. Les Parisiens refusent et montent des barricades.
 Adolphe Thiers, chef de gouvernement, envoie l’armée récupérer les canons de Paris. Les Parisiens refusent et montent des barricades.
 Adolphe Thiers, chef de gouvernement, incite les Français à se soulever face à l’occupation prussienne. Les Parisiens le soutiennent et montent des barricades.

4) Après que le gouvernement a fui Paris, les Parisiens organisent des élections. Ils prennent le nom de « Commune de Paris » car…
 Ils souhaitent symboliser leur communauté
 Un des chefs des révoltés a pour nom de famille Communard
 C’était le nom de la municipalité de Paris durant la Révolution française

5) Le drapeau rouge symbolise…
 La République
 L’insurrection, l’extrême-gauche, la révolte
 La royauté, la défense des valeurs traditionnelles

6) Durant la Commune, les mesures prises sont…
 Réactionnaires : rétablissement des privilèges, hausse des impôts en faveur de l’Église…
 Sociales : instruction pour tous, gratuité des loyers, justice gratuite…

7) On a appelé « Semaine sanglante »…
 L’écrasement de la Commune. Les Communards sont défaits par 130.000 soldats envoyés à Paris.
 Une vague de violence lancée par les Communards dans les quartiers bourgeois.
 La fin de la guerre franco-prussienne

8) La Commune a duré…
 22 mois  72 jours  2 semaines

9) Après la défaite des Communards, la répression est…
 Féroce : 43.000 Communards sont emprisonnés ou envoyés au bagne
 Limitée : le gouvernement veut éviter un nouveau mouvement de révolte

10) Qui est Louise Michel ?
 Une des figures majeures de la Commune, présente sur les barricades.
 Une des figures majeures anti-Communardes, qui a milité pour l’emprisonnement des révoltés

II. La République s’enracine

A. Les lois sur l’école

Exercice 3 : Comprendre un document

Le programme d’enseignement de l’école primaire obligatoire en 1882.
Article 1er. L’enseignement primaire comprend :
L’instruction morale et civique ;
La lecture et l’écriture ;
La langue et les éléments de la littérature française ;
La géographie, particulièrement celle de la France ;
L’histoire, particulièrement celle de la France jusqu’à nos jours ;
Quelques notions usuelles de droit et d’économie politique ;
Les éléments des sciences naturelles physiques et mathématiques ; leurs applications à l’agriculture, à l’hygiène, aux arts industriels, travaux manuels et usage des outils des principaux métiers ;
Les éléments du dessin, du modelage et de la musique ;
La gymnastique ;
Pour les garçons, les exercices militaires ;
Pour les filles, les travaux à l’aiguille.
Fait à Paris, le 28 mars 1882. JULES GREVY.
Par le Président de la République : Le ministre de l’Instruction publique et des beaux-arts, JULES FERRY.
1. Quelle la nature de ce document ?

2. D’après ce document, en quoi l’école publique est-elle laïque ?

3. Quels sont les enseignements mis en valeur dans les programmes scolaires ?

4. Les filles et les garçons bénéficient-ils du même enseignement ? Justifiez.

5. Quels éléments de ce texte de loi montrent que la Troisième République souhaite susciter chez les élèves un sentiment d’appartenance à une même nation ?

Exercice 4 : Analyser une caricature

Caricature de Jules Ferry croquant un curé en pain d’épices, publié dans « La Petite Lune » n°42, conservé à la BNF (Paris).
Dessinateur : André Gill.

« La Petite Lune » est un hebdomadaire satirique anticlérical fondé et dessiné par André Gill, qui a paru de 1878 à 1879.

Présentation :

Description :

Analyse : Que veut dire l’auteur ? Quel est son positionnement vis-à-vis de la religion ?

B. La laïcité

Exercice 5 : Comprendre un document iconographique – source : TV5monde

Caricature de 1905 Le rapport de M. Briand sur la séparation. « Puisqu’il le faut, séparez-vous, mais tâchez de rester bons amis ».

Aristide Briand est un avocat et journaliste français. Il est élu député socialiste en 1902.

En 1903, il est rapporteur d’une proposition de loi relative à la séparation des Églises et de l’État.

Présentation :

Description : Identifiez chaque personnage et précisez quelle est leur atttitude. N’oubliez pas les éléments écrits.

Analyse : Résumez le contexte de cette illustration et tâchez d’identifier le point de vue de l’auteur. Sur quoi met-il l’accent ?

Complétez le tableau suivant

Rapports entre l’État et l’Église Les évêques sont nommés par… Le clergé est rémunéré par… Les édifices religieux sont entretenus par…
Avant 1905

Après 1905

C. Un paysage républicain

Exercice 6 : Prélever des informations

Consigne : Rendez-vous sur le site « Histoire par l’image » et ouvrez le document : « La République triomphante préside à la grande fête nationale du 14 juillet 1880 »

 



Exercices 4ème La Troisième République pdf

Exercices 4ème La Troisième République rtf

Exercices corrigés 4ème La Troisième République pdf


Exercices en ligne : Histoire : 4ème

Tables des matières La IIIeme république - Le 19eme siècle - Histoire : 4ème