Habiter un espace agricole – 6ème – Cours

Cours en Géographie pour la 6ème : Habiter un espace agricole

Problématique : Comment les hommes vivent-ils dans un espace agricole peu peuplé et comment transforment-ils le paysage ?
Sommaire :

Introduction

I. Les espaces ruraux dans les pays développés
A. L’agriculture commerciale
B. Le maintien d’une agriculture extensive

II. Les espaces ruraux dans les pays en développement et émergents
A. L’agriculture vivrière
B. Les fronts pionniers

III. Des espaces aménagés et transformés par l’homme
A. Une spécialisation des espaces pour l’agriculture
B. Des campagnes de moins en moins peuplées
C. Un renouveau des espaces ruraux ?

Conclusion

Introduction
La population mondiale est de plus en plus urbaine. Cependant, en Afrique et en Asie, les populations rurales sont encore majoritaires. En 2015, 47% de la population mondiale vivait dans un espace rural.

Urbain : Qui concerne la ville
Rural : Qui concerne la campagne

Depuis l’invention de l’agriculture, vers 8000 ans avant J.-C., les espaces ruraux ont été aménagés pour produire notre nourriture. Ainsi, beaucoup d’espaces ruraux sont peu peuplés et on y pratique l’agriculture et l’élevage.

Agriculture : Culture du sol pour la production de denrées alimentaires pour l’homme et les animaux.

Élevage : Activités visant à élever des animaux pour l’usage des humains

L’homme a su s’adapter à son environnement et il pratique l’agriculture et l’élevage sur tout type de sol et avec tous types de contraintes : plaines fertiles, déserts, altitude, …
Malgré ces adaptations, certains espaces sont moins mis en valeur : c’est le cas du Sahara ou encore de la Sibérie en Russie.
Enfin, le niveau de développement du territoire modifie également la façon de pratiquer l’agriculture. Les pays développés pratiquent une agriculture intensive et commerciale grâce à la mécanisation. En revanche, les populations plus pauvres pratiquent une agriculture vivrière, qui leur sert à s’alimenter.

Source : Livre scolaire

1. Les espaces ruraux dans les pays développés

A. L’agriculture commerciale

L’exemple des Grandes Plaines aux États-Unis

Les Grandes Plaines sont une région des États-Unis qui se situent à l’est des montagnes Rocheuses.

Aujourd’hui, cet espace est très peu peuplé. Il connait même un solde migratoire négatif : il y a plus de personnes qui en partent que de personnes qui s’y installent.

Source : Wikipédia

Le paysage des Grandes Plaines est constitué d’immenses champs aux formes carrées ou rectangulaires. C’est l’héritage d’un découpage du territoire effectué au XIXe siècle, au cours duquel l’État a distribué des parcelles aux pionniers venus peupler le territoire américain vers l’ouest.

Document : Vue aérienne d’un paysage agricole dans le Nebraska

Source : Google maps

On repère sur cette vue aérienne les champs à découpage géométrique.

Ils s’étendent sur de gigantesques surfaces. Observe l’échelle en bas à droite (5km).

On repère très peu de villes (Madrid, Elsie…) de tailles modestes. Elles sont reliées entre elles par des routes qui longent les nombreux champs.

Les champs de forme ronde sont des champs irrigués par un système d’arrosage automatique à pivot central. Une fois récolté, le grain est stocké dans d’immenses silos à grains.

Documents : Arrosage automatique Silo à grains

Les exploitations sont très vastes : 170 hectares en moyenne (environ 2,5 fois la moyenne française). On y pratique la culture de différents plants comme le blé, le maïs ou encore le soja.

Il faut très peu d’hommes pour faire fonctionner de telles exploitations. Les agriculteurs effectuent les travaux agricoles grâce à des machines : moissonneuses-batteuses, tracteurs, …

Document : Une moissonneuse-batteuse

Les moissonneuses-batteuses servent à récolter les céréales et à les battre, pour séparer les grains des épis.

Source : www.entraid.com

On parle d’agriculture mécanisée.
Mécanisation : Utilisation de machines

Pour améliorer les rendements, l’agriculteur utilise aussi des engrais chimiques et des pesticides.

Rendement agricole : Production par surface de terrain cultivé.

Ainsi, ce type d’agriculture vise à obtenir un maximum de rendement sur une surface donnée. On parle d’agriculture intensive.

Agriculture intensive : Système agricole dont l’objectif est d’optimiser au maximum la production grâce à l’utilisation d’engrais et de machines.

Document : Les États-Unis, puissance agricole de premier plan

Grâce à l’efficacité de leur système agricole, les États-Unis sont la première puissance agricole mondiale.

Ils sont les premiers exportateurs mondiaux de denrées agricoles. L’Union européenne occupe la seconde place.

Source : Lanouvellerépublique.fr

Ainsi, ce mode de culture est destiné à la vente, locale et internationale. On parle d’agriculture commerciale.

Agriculture commerciale : Agriculture dont les produits sont destinés à la vente

B. Le maintien d’une agriculture extensive

L’exemple de l’élevage extensif dans le Massif central en France

Document : Une agriculture diversifiée en France

Source : histoire-geographie-education-civique.over-blog.fr
La France est le premier producteur agricole européen. Comme on peut le voir sur le carte, une grande partie du territoire français est dédié à une agriculture intensive. C’est notamment le cas des plaines de la Beauce, « grenier à grain » du territoire français.
Néanmoins, on observe aussi des espaces dédiés à un l’élevage extensif.
Agriculture extensive : Mode d’agriculture dans lequel les rendements sont bas (faible production sur une surface donnée), généralement plus respectueux de l’environnement.
Document : L’élevage extensif du Massif central
« Entité administrative répartie dans quatre régions et dans 22 départements (en partie ou en totalité), le Massif central s’étend sur 85 000 km2, soit près de 15 % de la surface nationale. Dans ce territoire, dont les deux tiers sont situés en zone de montagne, l’agriculture est un secteur clé de l’économie. L’élevage, en particulier, a une place importante. Les systèmes d’élevage du Massif central sont divers, mais ils sont, dans leur très grande majorité, extensifs de ruminants et sont fondés sur les prairies, sur les landes et sur les parcours qui caractérisent l’agriculture du massif.
85 % du territoire sont destinés à l’élevage d’herbivores, avec 38 % des exploitations orientées en bovin viande, 20 % en bovin lait et 16 % en ovin/caprin.
Avec 4,4 millions de têtes, l’élevage bovin représente l’activité dominante : elle concerne plus d’une exploitation sur deux, et 62 % des exploitations professionnelles.
La production de lait de vache, de son côté, représente 20 % des exploitations du territoire et se concentre à 94 % dans les zones de montagne. »
Source : www.apecita.com
L’élevage extensif occupe beaucoup de surface au sol. Ainsi, le Massif central est un territoire ayant une densité de population faible. Il y a peu de grandes villes.
Document : Vue aérienne à proximité de Salers (Massif central)

La ville de Salers a donné son nom à une race bovine à viande.

Compare avec la vue aérienne des Grandes Plaines : on trouve ici des parcelles ouvertes ou fermées, de tailles diverses et aux formes non géométriques.
Source : Google Maps
L’homme s’est adapté à un environnement de moyennes montagnes peu propice à son installation, en développant un mode d’agriculture particulier.

Ce mode d’élevage est aussi un atout. La viande ou le lait obtenus sont de bonnes qualité. Ainsi, les agriculteurs peuvent vendre leurs produits plus cher, grâce à labels indiquant l’origine géographique. Exemple : les Appellations d’Origine Contrôlées (AOC) ou Protégées (AOP).

2. Les espaces ruraux dans les pays en développement et émergents

A. L’agriculture vivrière

Dans les pays en développement, la plupart des habitants vivent dans un espace rural. Ainsi, en Asie et en Afrique, 60% des habitants vivent de l’agriculture.
L’agriculture pratiquée dans ces pays est souvent destinée à d’abord faire vivre la famille. L’excédent peut être vendu sur des marchés pour se procurer d’autres produits. On parle d’agriculture vivrière.
Agriculture vivrière : Agriculture dont les produits sont destinés à nourrir l’agriculteur et sa famille
L’exemple du village de Mbodiène au Sénégal
Situé dans la région littorale de la Petite Côte, à environ 120km au sud de Dakar, Mbodiène compte plus de 2.500 habitants dont la majorité vit de l’agriculture. On y cultive surtout le sorgho.
Document : Vue aérienne de Mbodiène

Sur cette vue aérienne, repère :
1. Océan Atlantique
2. Une lagune (étendue d’eau peu profonde séparé de la mer par un cordon littoral)
3. Le village de Mbodiène entouré en rouge
4. Les différentes parcelles cultivées
Source : Google Maps

Il n’y a pas de système d’irrigation à Mbodiène. Les agriculteurs y pratiquent une agriculture traditionnelle, sans usage de machines.

Agriculture traditionnelle : Agriculture qui utilise des outils et des techniques non mécanisés.

 



Leçon 6ème Habiter un espace agricole pdf

Leçon 6ème Habiter un espace agricole rtf

Apprendre autrement 6ème Habiter un espace agricole pdf

Apprendre autrement 6ème Habiter un espace agricole rtf


Exercices en ligne : Géographie : 6ème

Tables des matières H