Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Enseigner à l’étranger : on vous dit tout

Partir enseigner à l’étranger, une ouverture sur le monde

Contrairement aux idées reçues, être professeur dans le primaire ou le secondaire ne veut pas dire être enfermé dans sa classe pour toute sa carrière. Vous avez toujours eu envie d’enseigner à l’étranger ? Découvrir de nouvelles méthodes de travail peut redonner du souffle à votre parcours d’enseignant(e). Selon votre projet, plusieurs solutions s’offrent à vous : la mise en disponibilité, le détachement, le programme d’échange avec les établissements partenaires de l’Éducation nationale ou le recrutement local directement. Dans cet article, on vous dit comment aborder cette étape sereinement.

Enseigner à l’étranger en donnant des cours de FLE

Une des manières les plus simples de partir enseigner à l’étranger est de devenir enseignant de FLE (Français Langue Étrangère). Comment ? Voici deux options pour emprunter cette voie.

Enseigner le FLE dans une Alliance française

Les Alliances françaises sont présentes dans toutes les capitales du monde. Vous pouvez être recruté dans l’une d’elles avec votre diplôme d’enseignant. Il est souvent nécessaire d’être diplômé de FLE pour pouvoir enseigner en Alliance française. Ce diplôme est tout à fait accessible. Vous pouvez l’obtenir en passant par un des centres de FLE en France, par le CNED ou par l’Académie de l’Alliance française qui dispense également des formations spécifiques.

Enseigner dans une école de langue privée à l’étranger

Si vous avez tenté toutes les voies possibles en restant au sein de l’Éducation nationale mais que vous n’avez pas obtenu gain de cause, vous pouvez toujours vous faire recruter par une école privée à l’étranger. En effet, de nombreuses écoles de langue privées partout dans le monde proposent des cours de FLE et cherchent régulièrement des professeurs dont la langue maternelle est le français. Votre concours de professeur du premier ou second degré ainsi que vos nombreuses compétences professionnelles seront des atouts majeurs par rapport à d’autres candidats sans expérience si ce n’est celle d’être français.

Puisque vous pourrez être amené à enseigner le français à des élèves de tous les âges, nous vous avons préparé une fiche pédagogique pour apprendre à faire connaissance de la petite à la grande section de maternelle.

👉Téléchargez la fiche complète des jeux pour apprendre à faire connaissance en maternelle

L’AEFE : la voie royale pour enseigner à l’étranger

L’AEFE est l’Agence pour l’Enseignement du Français à l’Étranger. C’est un organisme sous tutelle du ministère des Affaires étrangères. Vous y trouverez donc des postes dans tous les pays du monde. Ils apparaissent dans la note de service qui suivra le B.O. du premier trimestre de chaque année scolaire. Il faut donc être à l’affût pour ne pas rater l’occasion. Les postes vacants ou susceptibles de l’être sont également publiés sur le site de l’AEFE au mois de septembre. Vous trouverez toutes les informations sur la procédure à suivre ainsi que les dates importantes à respecter. Il y a néanmoins deux conditions indispensables à respecter pour candidater : 

  • Être titulaire du concours de professeur du premier ou second degré.
  • Justifier de deux années de services effectifs pour les professeurs du premier et second degré ou trois années pour les personnels de direction, inspection, administration.

Vous pourrez alors constituer votre dossier de candidature. Si votre dossier est retenu, l’AEFE se mettra en contact avec l’Éducation nationale pour proposer votre détachement en précisant le type de fonctions que vous occuperez, la rémunération et la date effective d’entrée en poste.

Mais cela ne s’arrête pas là. Vous devrez ensuite demander vous-même votre détachement à l’Éducation nationale. Attention, le détachement pour enseigner à l’étranger n’est pas accordé de plein droit, mais sous réserve de nécessité de service.

L’AEFE peut vous proposer trois types de contrats. Nous vous les détaillons ici.

Le contrat d’expatrié

L’AEFE ouvre chaque année environ deux cents postes d’expatriés dans le monde. Ce sont majoritairement des postes d’encadrement, de gestion et d’inspection. Si vous voulez prétendre à un contrat d’expatrié dans un poste d’animation ou de coordination pédagogique dans le premier degré, sachez qu’ils sont réservés aux :

  • directeurs et directrices d’école ; 
  • enseignants maîtres-formateurs ; 
  • conseillers pédagogiques.

Pour les enseignants de collège et de lycée, les postes à pourvoir sont liés à des missions :

  • de formation initiale et continue ;
  • d’animation d’équipes ;
  • de coopération éducative ;
  • d’animation du réseau scolaire local.

Ce type de poste correspond à un détachement sous contrat auprès de l’AEFE. Vous êtes rémunéré par l’AEFE pour une durée de trois ans renouvelable deux fois un an.

Le contrat de résident

Les contrats de résidents sont beaucoup plus nombreux. Ce ne sont pas moins de 900 postes à pourvoir chaque année. La phase de recrutement débute en décembre/janvier. Il s’agit d’un recrutement calqué sur le modèle du privé. Si vous voulez candidater, vous devrez montrer :

  • Votre esprit d’ouverture aux autres cultures (et notamment à celle du pays dans lequel vous postulez).
  • Votre capacité à travailler en équipe et en mode projet.
  • Votre implication dans des actions pédagogiques ou éducatives innovantes.

Le contrat de résident s’applique aux fonctionnaires vivant dans le pays où ils postulent depuis au moins trois mois. Vous signerez d’abord un contrat local pour trois mois en attendant d’obtenir le statut de résident. Vous serez alors rémunéré par l’AEFE pour une durée de trois ans renouvelable deux fois un an.

Bon à savoir : En détachement, vous percevez le même traitement brut qu’avant votre départ. En fonction du pays dans lequel vous partez travailler, vous toucherez des indemnités plus ou moins importantes. Vous conservez vos droits à la retraite et à l’avancement.

Le contrat de droit local

Votre demande de détachement a été refusée ? Vous pouvez demander une disponibilité (pour le suivi de votre conjoint(e), ou pour élever vos enfants) et postuler directement dans les établissements scolaires des pays qui vous intéressent. Vous serez alors soumis au droit local et rémunéré en fonction de ce droit.

Consultez les postes disponibles sur le site de l’AEFE ou sur les sites des établissements des pays directement. Pour l’Amérique du Nord, vous pouvez consulter le site de la FINSA à la catégorie « Emplois en éducation dans des écoles françaises internationales ».

C’est bon, vous avez enfin votre salle de classe dans une école à l’étranger ? 

👉 Imprimez nos affiches de porte d’entrée pour personnaliser votre classe.  

Les associations et programmes d’échanger pour enseigner à l’étranger autrement

La mission laïque française : enseigner la langue et la culture françaises partout dans le monde

La mission laïque française est une association à but non lucratif. Partenaire de l’État, elle gère 111 établissements d’enseignement français dans 36 pays du monde. Retrouvez toutes les informations de recrutement sur le site Mission laïque française.

Cette association recrute également des personnels enseignants non titulaires ou retraités.

L’Association franco-libanaise pour l’Éducation et la Culture (AFLEC)

L’AFLEC est également une association à but non lucratif. Partenaire de la Mission laïque française, l’Association Franco-Libanaise pour l’Éducation et la Culture gère les établissements au Liban et aux Émirats arabes unis (EAU).

Les programmes d’échanges pour enseigner à l’étranger

Les programmes d’échange pour partir enseigner à l’étranger permettent non seulement de s’ouvrir à d’autres pratiques pédagogiques mais aussi de se former personnellement au développement de nouvelles compétences linguistiques et interculturelles. Vous pourrez ainsi revenir en France avec un précieux bagage pédagogique.

Les écoles européennes partenaires de l’Éducation nationale

Certains pays européens ont un accord de partenariat avec l’Éducation nationale :

  • la Belgique (Bruxelles I, II, III, Mol) ;
  • les Pays-Bas (Bergen) ;
  • l’Allemagne (Karlsruhe, Munich) ;
  • le Luxembourg ;
  • la Grande-Bretagne (Culham) ;
  • l’Italie (Varèse).

Pour vous tenir au courant des postes ouverts dans ces pays, vous devez consulter le B.O. courant avril. Vous pourrez alors constituer un dossier et l’envoyer à l’Inspecteur d’Académie (pour les enseignants du premier degré) ou au recteur (pour les enseignants du second degré).

Dans le cas où votre candidature serait retenue, vous serez affecté à l’une des écoles du programme d’échange européen. L’échange dure normalement neuf ans. Cependant, une période probatoire de deux ans s’applique. Elle est alors reconduite pour trois ans, renouvelable une fois pour quatre ans.

Enseigner le français en Louisiane avec le programme CODOFIL 

Historiquement et culturellement rattachée à la France, la Louisiane a développé un accord de coopération culturelle et linguistique avec notre pays. Le but de ce partenariat est d’assurer un enseignement du français de qualité aux 70 000 élèves et étudiants francophones louisianais.

Les « écoles d’immersion » du programme CODOFIL recrutent essentiellement des professeurs des écoles. Attention, les places sont chères. Seuls trente-quatre enseignants français ont été recrutés en 2020.

Vous pouvez candidater en septembre pour l’année scolaire suivante. Seules conditions au moment du dépôt de dossier : être enseignant à temps plein et avoir trois années d’enseignement à temps plein à votre actif. 

Enseigner en Allemagne avec l’échange franco-allemand

L’Office Franco-Allemand pour la Jeunesse a mis en place un programme d’échange entre professeurs français et allemands. Vous pouvez ainsi partir enseigner dans une école allemande pendant un an renouvelable une fois un an. À votre retour en France, vous devrez proposer des activités pédagogiques autour de la culture et de la langue allemandes et accueillir un enseignant allemand dans votre école.

 

Alors, prêt(e)s à entamer les démarches ? Enseigner à l’étranger ne peut être qu’une expérience enrichissante. Redonner un nouveau souffle à sa carrière, retrouver le plaisir d’apprendre et d’enseigner dans le cadre d’une nouvelle culture peut se révéler passionnant.

 



Enseigner à l’étranger : on vous dit tout pdf

Enseigner à l’étranger : on vous dit tout docx