Utiliser les accents et autres signes – CM2 – Leçon

Leçon – CM2: Utiliser les accents et autres signes

Pour signaler certains sons, on utilise des accents et des signes : le tréma, la cédille, l’apostrophe, et le trait d’union.

  1. Les accents

Ils modifient le rôle ou la prononciation de certaines lettres de l’alphabet et se placent sur les voyelles :    a e i o u (sauf le y).

L’accent aigu (’) se met seulement sur la lettre e.    J’entends le son [é]      Ex : du thé, mélanger…

L’accent grave (`) se met surtout sur la lettre e. J’entends le son [è]          Ex : mon père, une crème…

Et parfois sur le a ou le u :     Ex :    à, là, où

L’accent circonflexe (^) se met sur toutes les voyelles.  Il donne le son [è] placé sur la lettre e.        

                                                                                                                      Ex : une fête, une crêpe…            

  • Se place également sur les voyelles a et o    :  pâle- / rôle
  • Remplace un s disparu comme dans hôpital à hospitalier fête à festif
  • Ne se place pas sur le u et le i (sauf usage restreint) pour le différencier de ses homonymes : il croît (mais il croit : croire) /mûr (le mur)

Selon la nouvelle règle sur les accents, on n’utilise l’accent circonflexe sur les i et u que sur 5 mots (exceptions), pour éviter de les confondre avec leurs homonymes.  « dû » (du), « mûr » (mur), « sûr » (sur), « jeûne » (jeune) et les formes conjuguées de « croitre » pouvant prêter à confusion avec le verbe  « croire » (telles que « il croît »).  Sont également conservées les formes des 1re et 2e personne du pluriel du passé simple (« nous vîmes », «nous lûmes »…).

  • Les accents sur les a i o u ne modifient pas la prononciation de la voyelle.
  1. EXCEPTIONS: pas d’accent sur le e

▪ Devant un s ou un x, on ne met jamais d’accent sur la voyelle e.        Ex       :   hexagone        escalier

▪ Une voyelle placée avant une consonne doublée ne porte JAMAIS d’accent. Ex: presser, belle

Derrière une voyelle accentuée, on ne double jamais la consonne !   Ex         : une flute   la fête

▪ Quand le e est placé devant une consonne finale, il ne porte pas d’accent’’ :   Ex : un hôtel    un boulanger

▪ Le e entre deux consonnes de la même syllabe ne prend pas d’accent :    Ex : la mer    –  un ver/be

  • Les autres signes

Le tréma :

  • Le tréma se place sur la deuxième voyelle d’un groupe de deux voyelles. Il indique que ces voyelles se prononcent séparément. Ex : naïf, Noël, canoë

La cédille

  • La cédille se place sous le c devant a, o,u pour obtenir le son[s]. Ex : il effaça, un garçon, perçu.

L’apostrophe :

  • L’apostrophe remplace une voyelle (a,e,i) à la fin d’un mot, quand le mot suivant commence par une voyelle ou par un h muet. Ce procédé s’appelle une élision. Ex : labricot (le abricot), l’hôtel ( le hôtel), je n’ai (ne ai) pas faim, d’un chat (de un chat)

Le trait d’union :

  • Le trait d’union s’emploie :
  • Dans les mots composés, dans les nombres (au- dessous de cent), et devant même, ci, là as à un pronom : arc-en-ciel, lui-même, ceux-là, vingt-deux, cette fille-là…
  • Dans les cas d’inversion du sujet, si celui-ci est un pronom : Qu’en pensestu ?
  • Dans les phrases impératives entre le verbe et son pronom COD et/ou son pronom COI : dis-le-.. ou verbe et pronom : vas-y, tiens-le

 



Utiliser les accents et autres signes-CM2-Leçon pdf

Utiliser les accents et autres signes-CM2-Leçon rtf

Autres ressources liées à l'article

Tables des matières Accents - Orthographe - Français : CM2 - Cycle 3