Inégalités devant l’alphabétisation – Cours – 5ème – Géographie

Inégalités devant l’alphabétisation – Cours – 5ème – Géographie

  • Qu’est-ce que l’alphabétisation ?
  • Qu’est-ce qu’un Analphabète
  • Pourquoi l’inégal accès à l’éducation est-il un frein au développement ?
  • Quelles sont les causes de leur (Analphabètes) problème ?
  • Quelles conséquences cela a-t-il sur leur vie quotidienne ?
  • Comment l’éducation permet-elle de développer un pays ?

 

  1. I.     Introduction

Si l’analphabétisme est en recul dans le monde, les pays du Sud connaissent un accès à l’éducation largement inférieur aux pays du Nord. L’éducation constituant un enjeu majeur de développement, de nombreux organismes internationaux se mobilisent dans les pays pauvres. Un effort particulier y est engagé afin d’améliorer l’éducation des jeunes filles qui contribue significativement au développement.

Analphabète : personne ne sachant ni lire ni écrire faute d’apprentissage.

Alphabétisation : fait d’apprendre à lire et à écrire.

  1. II.  De fortes inégalités devant l’éducation dans le monde

1. Un contraste important entre pays riches et pays pauvres

À l’échelle du monde, l’analphabétisme est en recul. Cependant, il apparaît que l’accès à l’éducation est beaucoup plus limité dans les pays pauvres que dans les pays riches.

Dans les pays du Sud, les enfants doivent souvent travailler auprès de leurs parents et ne peuvent pas aller à l’école. Ceux qui sont scolarisés font des études généralement courtes. Ce phénomène s’explique par plusieurs facteurs :

  • Les investissements dans l’éducation sont insuffisants : ces pays n’ont pas les moyens de payer des enseignants, de construire des écoles et de leur fournir des équipements de qualité.
  • Pour les familles, l’école peut être trop chère à payer, ou trop éloignée de leur domicile pour y envoyer leurs enfants. En particulier l’éducation des filles est abandonnée lorsqu’elle est trop coûteuse ou compliquée.

À l’inverse, les pays du Nord ont largement investi dans l’éducation et bénéficient d’un encadrement de qualité, de l’école obligatoire et d’équipements importants. Les études y sont plus fréquentes et plus longues.

L’accès à l’éducation dépend du niveau de richesse des pays.

2. Les organismes visant à élargir l’accès à l’éducation

L’ONU œuvre dans les pays sous-développés et en voie de développement afin de lutter contre l’analphabétisme. L’UNICEF et l’UNESCO sont ses deux organismes dédiés à l’éducation.

D’autre part, les ONG (organisations non gouvernementales) travaillent sur le terrain afin de démocratiser l’accès à l’éducation dans les pays pauvres.

  • Elles construisent et gèrent des écoles dans les territoires où l’accès à l’éducation est rare et difficile.
  • Elles organisent le parrainage d’enfants des pays du Sud par des personnes vivant dans les pays développés. Les parrains financent ainsi la scolarisation, la nourriture et parfois les soins et les vêtements des enfants des pays pauvres.
  1. III.   L’éducation, la clé du développement

1. L’éducation et progrès

L’alphabétisation des populations des pays pauvres entraîne en premier lieu le développement économique de ces pays. Une personne formée et qualifiée peut en effet exercer un travail salarié et ainsi enrichir sa famille, permettre le développement d’entreprises et amener des progrès scientifiques et techniques.

L’accès à l’éducation améliore également le niveau de santé par une meilleure connaissance des risques et des manières de les prévenir.

Il stimule la démocratie par une implication de la population dans les enjeux nationaux.

2. Les femmes et l’éducation

64% des analphabètes dans le monde sont des femmes. Ceci s’explique par le fait que beaucoup de jeunes filles sont écartées de l’éducation dès leur plus jeune âge dans les pays pauvres, parfois à l’inverse de leurs frères.

Dans les pays pauvres, la courte éducation des enfants, en particulier des filles, est un frein au développement social et sanitaire. Or, l’enjeu de l’éducation des filles dans les pays pauvres est extrêmement important : il s’agit d’un facteur de développement de premier ordre.

L’éducation des femmes est fondamentale pour sortir un pays de la pauvreté. Une femme éduquée se marie plus tard et a donc moins d’enfants. Elle sait mieux s’en occuper (santé, nourriture) et les envoie à l’école.

  • Les femmes ayant reçu une instruction font moins d’enfants, et les font plus tard. Elles utilisent en effet des moyens contraceptifs, et se marient moins jeunes.
  • Elles s’occupent par ailleurs mieux de leurs enfants, en portant une attention particulière à leur santé et à l’accès aux soins, à leur éducation et leur scolarisation, ainsi qu’à leur alimentation et leur qualité de vie.

Ceci permet un ralentissement de l’essor démographique de ces pays via une baisse de la fécondité, une diminution de la mortalité infantile, une hausse de l’espérance de vie ainsi que des taux de scolarisation et d’alphabétisation plus élevés.

 



Inégalités devant l’alphabétisation – Cours – 5ème – Géographie   rtf

Inégalités devant l’alphabétisation – Cours – 5ème – Géographie   pdf

Tables des matières Des sociétés inégalement développées - Géographie : 5ème