Inégalités devant la santé – Cours – 5ème – Géographie

Inégalités devant la santé – Cours – 5ème – Géographie

  • Comment les inégalités devant la santé reflètent-elles les écarts de développement ?
  • Les populations bénéficient-elles des mêmes soins partout dans le monde?
  • Quel lien peut-on établir entre l’état de santé d’une population et son niveau de développement ?
  • Comment améliorer l’état de santé des populations ?

 

  1. I.     Introduction

Au XXIème siècle, nul ne devrait être privé d’accès à la santé pour des raisons injustes, y compris d’ordre social ou économique. De gros progrès ont été enregistrés depuis le début du siècle, on n’a jamais autant investi dans la santé. Pourtant, de graves inégalités persistent.

D’un point de vue global, l’état de santé de la population mondiale s’améliore. Cependant, de fortes inégalités existent à travers le monde, notamment entre pays du Nord et du Sud, malgré la lutte de nombreux organismes pour un accès égal à la santé. Ces inégalités s’expliquent essentiellement par les niveaux de développement différents qui n’offrent pas tous un même niveau de matériel, d’infrastructures et d’investissements dans les soins.

  1. II.  Fortes inégalités devant la santé dans le monde

1. Un contraste important entre pays du Nord et du Sud

À l’échelle du monde, la santé progresse. En effet, l’espérance de vie augmente et la mortalité infantile diminue.

L’espérance de vie : est la durée de vie moyenne d’une personne venant de naître.

La mortalité infantile : est la proportion d’enfants mourant avant l’âge de 1 an.

Toutefois, derrière cette image globale se cachent de graves inégalités Nord-Sud.

Dans les pays du Sud :

 

  • L’espérance de vie est plus faible que dans les pays du Nord. Elle n’atteint que 40 ans en Afrique centrale et orientale contre plus de 75 ans dans beaucoup de pays développés.

 

  • Le taux de mortalité infantile est plus élevé, en raison d’un accès aux soins largement inférieur aux pays du Nord. Les enfants meurent notamment de diarrhées qu’ils ne peuvent soigner.

 

 

  • Les pandémies se transmettent rapidement et à grande échelle. C’est le cas du sida et du paludisme, qui sont insuffisamment traités dans les pays du Sud et font donc de nombreux morts.

Les pandémies sont des maladies qui se diffusent dans le monde.

 

2. La lutte contre ces inégalités devant la santé

La santé est définie par l’ONU comme un état de bien-être social, mental et physique, et non pas uniquement comme l’absence de maladie. De nombreux efforts et investissements doivent donc être engagés afin d’atteindre un accès égal à la santé dans le monde.

L’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) est l’organisation des Nations unies chargée d’améliorer la santé dans le monde : elle intervient dans les pays dont les infrastructures de santé sont insuffisantes et finance des campagnes de vaccination dans les pays pauvres.

Les ONG (Organisations Non Gouvernementales) fournissent également une aide médicale très importante dans ces pays, ainsi qu’un effort d’éducation des populations sur les attitudes à adopter ou à éviter concernant la santé.

 

  1. III.   Les facteurs explicatifs de ces inégalités devant la santé

1. Une situation favorable dans les pays du Nord

Les pays riches et développés bénéficient de moyens importants permettant une amélioration significative de la santé :

  • Les infrastructures de santé sont efficaces. La population peut accéder facilement aux soins.
  • Le personnel de santé est nombreux et qualifié. En France, on dénombre 1 médecin pour 220 habitants, contre 1 médecin pour 33 000 habitants en Éthiopie.
  • Le matériel de santé est moderne, grâce à des investissements importants et réguliers dans le domaine médical.

Toutefois, ces nombreuses forces n’empêchent pas l’existence d’inégalités devant la santé à l’intérieur des pays.

  • Les inégalités sociales limitent ainsi l’accès aux soins pour les plus défavorisés.
  • Les inégalités géographiques s’accentuent : si le centre des grandes villes est souvent bien équipé, les campagnes excentrées bénéficient de moins de personnel et de matériel de soins.

2. Les raisons du plus faible niveau de santé des pays du Sud

Le plus faible niveau de développement des pays du Sud ne leur permet pas d’investir dans des équipements de soins de même niveau et d’offrir un égal accès à la santé.

  • La prévention et la lutte contre les pandémies sont insuffisantes en raison d’un manque de moyens.
  • La sous-nutrition, la malnutrition et un accès à l’eau potable difficile multiplient les risques de maladies chez les populations vulnérables, notamment chez les jeunes enfants.
  • Le coût des médicaments est souvent trop cher à supporter pour les familles, qui se privent ainsi des soins dont elles ont besoin ou achètent de faux médicaments moins chers mais dangereux pour la santé.
  • Le personnel de santé est insuffisant et se concentre souvent dans les grandes villes. Le départ de nombreux médecins et infirmiers vers les pays du Nord vient renforcer ce manque de personnel.

 



Inégalités devant la santé – Cours – 5ème – Géographie   rtf

Inégalités devant la santé – Cours – 5ème – Géographie   pdf

Tables des matières Des sociétés inégalement développées - Géographie : 5ème