Expression de la concession et de l’opposition – 3ème – Evaluation avec le corrigé

Expression de l’opposition et de la concession – 3ème – Contrôle à imprimer

Evaluation – L’expression de l’opposition et de la concession.

Dans le texte suivant, souligne en rouge les passages qui contiennent une relation d’opposition ou de concession et réécris le passage de la deuxième phrase en question en utilisant deux principales et une subordonnée.  

Quoique vous soyez belle, et que vos talents ajoutent à votre beauté ; quoiqu’on vous loue du soir au matin, et que par toutes ces raisons vous soyez en droit de n’avoir pas le sens commun, cependant vous avez l’esprit très sage et le goût très fin […]. Votre esprit n’emprunte jamais ses agréments des traits de la médisance ; vous ne dites de mal, ni n’en faites, malgré la prodigieuse facilité que vous y auriez.     Voltaire, Zadig ou La Destinée.

Transforme chaque couple de phrases en une phrase complexe, comprenant une principale et une subordonnée d’opposition ou de concession. Varie les conjonctions et précise, dans chaque cas, s’il s’agit d’un rapport d’opposition ou de concession.    

Ce joueur ne risque rien. Ses coéquipiers encourent de lourdes sanctions.

Je rentrerai dimanche. Des embouteillages sont prévus tout le week-end.

Il a le mal de mer. Il a décidé de faire une croisière.

J’ai peur de tout. Mon frère est intrépide.

Souligne tous les compléments circonstanciels d’opposition ou de concession dans les extraits suivants et classe-les comme demandé ci-dessous.

Des larmes brillaient dans les yeux de la jeune épouse ; l’expression de ses traits et la douceur angélique qu’ils conservaient malgré son chagrin frappèrent le peuple quand elle monta en carrosse à la porte de l’église. Il faut avouer que, depuis son mariage, les exécutions devinrent plus rares. Au lieu de faire fusiller les condamnés par –derrière, ils furent simplement pendus. Stendhal, L’Abbesse de Castro.

Marjolin fut trouvé au marché des Innocents, dans un tas de choux […] Une belle fille rousse, qui vendait des plantes officinales, l’avait appelé ainsi, sans qu’on sût pourquoi. Il allait avoir quatre ans, lorsque la mère Chantemesse fit à son tour la trouvaille d’une petite fille. La petite pouvait avoir deux ans, mais elle bavardait déjà comme une pie, écorchant les mots dans son babil d’enfant. Emile Zola, Le Ventre de Paris.

Construction : préposition + GN :

Préposition + GV :

Conjonction de coordination, adverbe :

Conjonction de subordination :

 



Expression de la concession et de l’opposition – 3ème – Evaluation avec le corrigé   rtf

Expression de la concession et de l’opposition – 3ème – Evaluation avec le corrigé   pdf

Correction

Correction – Expression de la concession et de l’opposition – 3ème – Evaluation avec le corrigé   pdf

Tables des matières Analyse de la phrase - Grammaire - Français : 3ème