Refonder la République (1944-1947) – 3ème – Cours

Cours en Histoire pour la 3ème : Refonder la République (1944-1947).

Thème III : Françaises et français dans une république repensée

Problématique : Comment la République est-elle rétablie après la libération ?

Plan du cours Mots clés
I- Rétablir la République

  1. La mise en place du Gouvernement provisoire de la République française (GPRF)
  2. Les actions du GPRF
  3. L’épuration légale

 

II- Reconstruire le pays

  1. Des dégâts considérables
  2. La réorganisation de l’économie
  3. Une démocratie sociale

 

III- Restaurer la démocratie

  1. Le droit de vote des femmes
  2. Rétablissement des principes démocratiques : les élections
  3. La IVème République

 

 

Gouvernement provisoire de la République française (GPRF)

 

Epuration

 

 

 

 

Nationalisation

Sécurité sociale

Démocratie sociale

 

Repères temporels :

– 15 mars 1944 : Programme du CNR ;
– La Libération de la France (6 juin 1944-8 mai 1945) ;
– Mars 1944 : droit de vote des femmes et 1er vote en avril 1945 ;
– 1944-1946 : GPRF (gouvernement provisoire de la République française) ;
– octobre 1945 : sécurité sociale ;
– octobre 1946 : nouvelle constitution ;
– -1946-1958 : IVe République.

Dans ce chapitre, nous allons voir comment est repensée la République au terme de cinq années de guerre, d’Occupation et de mise entre parenthèses des institutions républicaines par Vichy. La période 1944-1947 est celle d’une refondation républicaine, initiée par le programme du Conseil national de la Résistance (15 mars 1944). Cette période est aussi celle de l’affirmation, dans les difficultés, d’une nouvelle République à partir de 1946. L’année 1947 marque la fin du consensus issu de la Résistance dans un contexte de divisions politiques fortes qu’accentue encore l’entrée dans la guerre Froide.

I- Rétablir la République

1. La mise en place du Gouvernement provisoire de la République française (GRPF)

A partir de juin 1944, le Gouvernement provisoire de la République française (GRPF), dirigé par Charles de Gaulle et formé de résistants, gouverne le territoire libéré.

Le Gouvernement provisoire de la République française (GRPF) : gouvernement qui dirige la France de juin 1944 jusqu’au début de la IVème République (octobre 1946).

Paris est libérée en août 1944 et redevient la capitale. Le 26 août, un défilé de la victoire est organisé sur les Champs-Élysées, à l’occasion duquel des milliers de Parisiens en liesse saluent les troupes du général Leclerc.
Document : le défilé de la victoire sur les Champs-Élysées en 1944

Source : Histoire par l’image

Pour gouverner, le GPRF s’appuie sur le programme d’action défini par le Conseil National de la Résistance (CNR).

Document : Réunion du CNR, 1944

Source : France Inter

Qu’est ce que le CNR et son programme d’action ? Créé en 1943 par Jean Moulin, le CNR réunit les mouvements, partis et syndicats de la résistance intérieur et coordonne leur action. En mars 1944, il rédige un programme pour la France d’après-guerre intitulé « Les jours heureux ». Ce programme, d’une dizaine de feuillets, comprend deux parties : un « plan d’action immédiate », qui concerne l’action de la Résistance intérieure française à mener dans l’immédiat, dans la perspective de la libération, et des « mesures à appliquer dès la Libération du territoire », sorte de programme de gouvernement qui comprend à la fois des mesures ayant trait à l’épuration, le rétablissement du suffrage universel, les nationalisations ou la sécurité sociale.
Voici un extrait du programme d’actions du CNR du 15 mars 1944.
Document : Extrait du programme d’actions du CNR (15 mars 1944)

2. Les actions du GPRF

Le gouvernement provisoire commence par rétablir les libertés fondamentales (liberté de presse, de réunion, de conscience). L’ordonnance du 9 août 1944 rétablit la légalité républicaine. Ce texte est publié à Alger. Il ôte toute légalité au régime de Vichy.

Document : Ordonnance du GPRF

Cette ordonnance considère comme nuls et non avenus tous les textes réglementaires édictés par le gouvernement de Pétain, puis de Laval, en commençant par la loi constitutionnelle du 10 juillet 1940. Par cette ordonnance, le général De Gaulle n’a pas à proclamer la République, celle-ci n’ayant jamais, en droit, été dissoute. Elle signe la victoire définitive du gouvernement en exil qui s’opposait au régime de Vichy pendant la guerre.
Cinq élections sont organisées entre 1945 et 1946 pour élire de nouveaux conseils municipaux et restaurer la République. Ainsi, en octobre 1945, une assemblée est élue pour préparer une nouvelle Constitution.
Le GPRF obtient que le territoire soit rapidement évacué par les troupes alliées et désarme les anciens résistants pour que la justice soit exercée par l’Etat, dans le cadre de la légalité républicaine.

3. L’épuration légale

Pour mettre fin à la violence, éviter les humiliations et les exécutions sommaires, le GPRF organise le jugement des anciens collaborateurs du régime de Vichy ; c’est l’épuration légale. Son objectif est de mettre fin à l’épuration sauvage. Ainsi le GPRF affirme son autorité et réalise une épuration légale par la voie judiciaire.

Epuration : ensemble des traitements visant à punir les personnes accusées d’avoir collaboré avec l’ennemi.

Document : l’épuration légale
Acquittement par les Cours de Justice 9 000
Indignité nationale (1) 95 000
Prison 25 000
Travaux forcés 14 000
Peine de mort
Dont exécutions 7 000
793
Sanction de fonctionnaires et employés des entreprises publique 28 000 (1,5 % des personnels)
(1) Perte du droit de vote, inéligibilité, exclusion de la fonction publique. Source : Hatier, 2016
Le GPRF met aussi en place des tribunaux d’épuration pour juger les complices de la collaboration avec l’occupant allemand. Comme nous pouvons le voir dans le tableau précédent, près de 95 000 personnes sont jugées et condamnées pour indignité nationale avec la perte du droit de vote, l’inégalité et l’exclusion de la fonction publique.

Philippe Pétain est ainsi jugé par la Haute Cour de justice entre le 23 juillet et le 15 août 1945. Il est condamné à la dégradation nationale puis à la peine de mort.

Document : le procès de Philippe Pétain

Source : Réseau canopé

Toutefois, de Gaulle intervient en faveur de Philippe Pétain en transformant sa peine de mort par une détention à perpétuité.

II- Reconstruire le pays

1. Des dégâts considérables

Les dégâts matériels sont considérables : les transports sont complétement désorganisés, la production industrielle est faible.

Document : Le Havre en 1944

Source : France 3

Dans ses Mémoires de Guerre, publiés en 1954, Charles de Gaulle retrace le déroulement de la Seconde Guerre mondiale. Dans l’extrait ci-dessous, nous pouvons voir qu’il parle à la première personne du singulier. Dans son discours la France est personnifiée : elle est présentée comme un être humain.

Document : la France au lendemain de la libération

La France sort affaiblie de la Seconde Guerre mondiale et elle doit faire face à des pertes humaines et à des dégâts matériels considérables. Certaines villes sont presque entièrement détruites. Et il y a près de deux millions de prisonniers en Allemagne.

2. La réorganisation de l’économie

L’économie est réorganisée. Pour répondre aux besoins urgents et relancer l’activité économique, les secteurs jugés essentiels à la reconstruction sont nationalisés.

Document : les principales nationalisations (1944-1946)

Source : Belin, 2010

Le commissariat au Plan (1946) organise la reconstruction, en donnant la priorité à la production énergétique. Ce commissariat a existé de 1946 à 2006 pour devenir France Stratégie en 2006.

3. Une démocratie sociale

Le GPRF instaure une démocratie sociale.

Démocratie sociale : c’est un régime qui accorde plus de pouvoir au peuple et qui essaie de mettre en place une meilleure répartition des richesses.
Le gouvernement provisoire crée en 1945 la Sécurité sociale, un organisme de protection qui prend en charge l’assurance maladie, les allocations familiales, les accidents du travail, et met en place un système de retraites.

Sécurité sociale : organisme qui garantit aux citoyens une aide dans le paiement des charges liées à la famille, à la santé et à la vieillesse.

Document : Affiche sur la création de la sécurité sociale

Anonyme

Etat providence : État qui intervient activement dans les domaines sociaux et économiques en vue d’assurer des prestations aux citoyens.

Ces réformes s’inscrivent dans la lignée des réformes mises en place par le Front Populaire en 1936.

III- Restaurer la démocratie

1. Le droit de vote des femmes

Les femmes obtiennent le droit de vote dès avril 1944. L’ordonnance du 21 avril 1944 prise par le GPRF stipule que « les femmes sont électrices et éligibles dans les mêmes conditions que les hommes ». Le Général De Gaulle signe cette ordonnance pour constituer de nouvelles bases de la France d’après-guerre, parmi lesquels les articles 9, 17 et 21 instaurent le droit de vote des femmes.

Document : le droit de vote des femmes

Source : L’Histoire par l’image

2. Rétablissement des principes démocratiques : les élections

Le Gouvernement provisoire établit la démocratie, en organisant des élections municipales dès le printemps 1945, puis des élections législatives en octobre.

La vie démocratique reprend entre 1945 et 1947 comme on peut le constater par l’organisation d’élections régulières.

Document : les élections entre 1945 et 1947
1945 1946 1947
29 avril : Municipales (premier tour)
13 mai : Municipales (second tour)
23 septembre : Cantonales (premier tour)
30 septembre : Cantonales (seconde tour)
2& octobre : Référendum sur l’Assemblée Constituante ; législatives
5 mai : Référendum sur le projet de Constitution du 19 avril 1945 (rejet)
2 juin : Législatives (Assemblée constituante)
13 octobre : Référendum sur la nouvelle constitution (adoption)
10 novembre : Législatives
24 novembre et 8 décembre : élections au Conseil de la République 16 janvier : Présidentielle
19 octobre : Municipales (premier tour)
26 octobre : Municipales (second tour)
Source : Wikipedia

Il est important de noter que par le Référendum, les Français décident également de se doter d’une nouvelle Constitution.
Constitution ; un ensemble de lois fixant les règles de fonctionnement du pouvoir au sein d’un Etat.

3. La IVème République

 



Leçon 3ème Refonder la République (1944-1947) pdf

Leçon 3ème Refonder la République (1944-1947) rtf

Retenir autrement 3ème Refonder la République (1944-1947) pdf

Retenir autrement 3ème Refonder la République (1944-1947) rtf


Exercices en ligne : Histoire : 3ème

Tables des matières R