Les relations de l’empire romain avec les autres mondes anciens – 6ème – Cours

Cours en Histoire pour la 6ème : Les relations de l’empire romain avec les autres mondes anciens.

Thème III : L’empire romain dans le monde antique

Problématique : Quels contacts l’Empire romain entretient-il avec les autres mondes anciens ?

Sommaire :

Introduction

  • Des mondes en contact par le commerce
    1. La route de la soie
    2. Des produits de luxe prisés des Romains
  • La Chine impériale
    1. La dynastie des Han
    2. L’administration de l’Empire
    3. Les découvertes

Conclusion

Introduction

Source : Bordas
Dans les derniers siècles de l’Antiquité, Rome n’est pas le seul empire. D’autres grandes puissances étendent leur territoire en Asie. Ces différents empires sont en contact les uns avec les autres, par la guerre ou les relations commerciales.
Dans ce chapitre, nous nous intéresserons à l’un de ces empires : la Chine des Han. Du IIe siècle avant JC au IIe siècle après JC, la Chine compte 60 millions d’habitants, soit autant que l’Empire romain. Elle est gouvernée durant cette période par une même dynastie, celle des Han. Le territoire de l’Empire chinois est très étendu et dispose d’une vaste façade maritime ouverte sur l’océan Indien. Par la voie terrestre, la Chine développe des axes de communications parmi lesquels la célèbre « route de la soie ».
Dynastie : Succession de souverains d’une même famille
Façade maritime : Région littorale comprenant plusieurs ports
Grâce à ces routes, maritimes ou terrestres, l’Empire chinois peut commercer et échanger avec les autres empires, dont l’Empire romain.

1. Des mondes en contact par le commerce

A. La route de la soie

Au Ier siècle, la Chine fait du commerce régulier avec les autres empires : l’Empire parthe au Moyen-Orient, l’Empire Kusana en Inde actuelle et l’Empire romain. Ce commerce se fait prioritairement par les routes terrestres.
Ces empires apprécient les produits chinois. Parmi ces produits, la soie est particulièrement recherchée. Les Chinois sont les seuls à en connaître les secrets de fabrication, gardés dans les soieries.
Document : Le battage de la soie (Chine, XIIe siècle)

La soie est fabriquée grâce à des vers d’un papillon, le Bombyx.
A leur naissance, les petits vers se nourrissent de feuilles de mûrier puis tissent un cocon pour se métamorphoser. C’est de ce cocon que l’on extrait le fil de soie.
Bien que le secret de fabrication de la soie chinoise date de 3.000 avant JC, c’est sous la dynastie des Han que le produit se répand le long des itinéraires commerciaux et devient particulièrement convoité en Occident.

Source : Wikipédia

Ainsi, on parle de « route de la soie » pour désigner les itinéraires empruntés par les marchands pour relier la Chine aux autres territoires. Ces itinéraires sont évidemment variés. C’est pour cela qu’on trouve aussi l’expression « les routes de la soie ».

Route de la soie : Ensemble des voies commerciales reliant la Chine à l’occident

Ces parcours commerciaux étaient longs et dangereux. Pour plus de sécurité, les marchands se réunissaient en caravane. Ils s’arrêtaient à intervalles réguliers dans des caravansérails, pour se ravitailler en eau et en nourriture.

Caravane : Groupe de voyageurs et de marchands voyageant ensemble

Caravansérail : Lieu où les caravanes de marchands faisaient halte

B. Des produits de luxe prisés des Romains

De nombreux produits de luxe transitent depuis la Chine par la route de la soie. La soie elle-même est découverte par les Romains au Ier siècle après JC et devient un produit prisé des familles riches.

Document : Fresque montrant de riches Romaines en robe de soie

Cette fresque du Ier siècle a été retrouvée sur les murs d’une villa de la cité de Pompéi. On y voit une famille de riches Romaines vêtues de soie.

Cependant, la soie n’est pas le seul produit de luxe en provenance de Chine : des pierres précieuses (comme le jade), de la porcelaine mais aussi de la laine ou du lin. De plus, l’Orient était réputé pour ses épices comme la cannelle, le clou du girofle ou encore le poivre.
Document : Une caravane chargée de produits commerciaux

Détail d’une carte nautique (portulan) représentant une caravane empruntant la Route de la Soie au XVIe siècle.
La route de la Soie reste utilisée jusqu’au XVIe siècle. Ensuite, les échanges commerciaux restent importants entre la Chine et l’occident mais les marchands n’utilisent plus que les voies maritimes. La voie terrestre est abandonnée car trop risquée.
Source : Sciencesetavenir.fr

Document : Verre romain retrouvé en Afghanistan (Ier siècle)
Dans le sens contraire, les marchands rapportaient en Chine les produits romains. Ils étaient particulièrement intéressés par l’achat de chevaux, essentiels pour l’armée. D’autres produits suivaient cette route, comme par exemple le verre, ressemblant au jade mais moins onéreux.
Ce verre romain a été retrouvé à Begram en Afghanistan. Selon les chercheurs, il était probablement en route pour la Chine via la route de la soie.

Source : Wikipédia

2. La Chine impériale

A. La dynastie des Han

Le premier empereur est Qin, au IIe siècle avant JC. Il unifie le pays en imposant la même écriture, un même système de poids et de mesure pour faciliter le commerce et un même calendrier.
En 206 avant JC, à la mort de Qin, c’est la dynastie des Han qui s’impose. Elle est issue d’une famille de grands chefs de guerre. Les Han forment l’une des plus importantes dynasties de la Chine impériale. L’apogée des Han se situe sous le règne de l’empereur Wudi (141 à 87 avant JC), contemporain de la République à Rome. Son nom signifie « empereur guerrier ». Il est effectivement en lutte contre les populations nomades du nord.
Pour s’en protéger et affirmer sa puissance, Wudi prolonge la Grande Muraille de Chine d’environ 5000km.
Grande Muraille de Chine : Muraille d’environ 6.700km de long, construite par étapes entre le IIIe siècle avant JC et le XVIIe siècle après JC.
Grâce à ses nombreuses batailles, Wudi agrandit le territoire de la Chine au sud et à l’est. A sa mort, l’empire a quasiment la taille de la Chine actuelle (hormis la province du Tibet).

 

Exercices en ligne : Histoire : 6ème



Leçon 6ème Les relations de l’empire romain avec les autres mondes anciens pdf

Leçon 6ème Les relations de l’empire romain avec les autres mondes anciens rtf

Apprendre autrement 6ème Les relations de l’empire romain avec les autres mondes anciens pdf

Apprendre autrement 6ème Les relations de l’empire romain avec les autres mondes anciens rtf


Tables des matières L