Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Découvrir le monde – Le corps – MS de maternelle – Séquence complète – PDF à imprimer

Moyenne Section (MS) de maternelle – Découvrir le monde – Le corps

Découvrir le monde : le corps humain

Compétences : – S’approprier une démarche expérimentale : émettre des hypothèses, et expérimenter pour vérifier.
– Manipuler et nommer le matériel pour réaliser des expériences.
Nombre de séances : 3
Matériel : Voir expériences
Durée de la séance : 20-30 minutes de réalisation d’expérience
Modalité : En petits groupes

SEANCE 1
Durée Activité Mode de travail

❶ Mise en route

Distribuer une feuille de papier, ainsi qu’un crayon de couleur à chaque élève. « Vous allez dessiner un bonhomme sur cette feuille en m’expliquant tout ce que vous dessinez. » Les enfants vont sûrement débuter par le tracé du buste. Ils devraient ainsi vous dire : « C’est le ventre ». Puis, ils vont ajouter la tête, probablement en oubliant de tracer le cou, alors leur faire la remarque : « Regarde mon ventre, et regarde ma tête. Est-ce que ma tête est collée sur mon ventre directement ? ».

Attention, les jeunes enfants ont souvent tendance à placer les bras à la place des oreilles : leur faire remarquer leurs positions exactes en observant leur corps. Reproposer cette activité chaque mois afin de remarquer si les enfants affinent la représentation de leur corps peu à peu. Collecter leurs différents dessins dans un cahier, sur lequel vous écrirez le mois : ce sera leur cahier du bonhomme.
En plus : Vous pouvez faire écouter la chanson « Pour dessiner un bonhomme » de Anne Sylvestre.

❷ Expérience 1 : Mon squelette

Problématique : Qu’y a-t-il de dur dans mon corps ?

Poser la problématique aux élèves afin de recueillir les hypothèses. Les mettre par écrit afin de garder une trace de leur réflexion. Puis, guider la discussion afin de faire émerger le matériel nécessaire pour réaliser l’expérience.

Matériel : une grande feuille de papier blanc légèrement plus grande que votre enfant (vous pouvez scotcher plusieurs feuilles de format A3 entre elles), un feutre, le modèle à imprimer squelette 1 mètre (Fiche).

Réalisation :

Poser la grande feuille de papier blanc au sol et demander à un enfant de se coucher dessus afin que vous puissiez faire le contour de sa silhouette au feutre. Puis, l’inviter à se relever et à décrire les parties de son corps, avec ses camarades, qu’il reconnait sur le dessin. Les inviter à la réflexion : « Il y a quelque chose dans votre corps qui est dur et qui lui permet de ne pas être tout mou comme cette feuille de papier. Qu’est-ce que c’est ? » L’objectif est qu’ils répondent des os, ou un squelette. S’ils ne trouvent pas, leur demander de tâter leurs bras ou jambes ; ils devraient alors sentir leurs os.

En petits groupes

SEANCE 2
Durée Activité Mode de travail

❶ Mise en route

Rappel de l’expérience précédente.
Expliquer aux élèves qu’ils vont mener une nouvelle expérience sur le thème du corps humain.

❷ Expérience 2: Les articulations

Problématique : Comment puis-je plier des os si durs ?

Poser la problématique aux élèves afin de recueillir leurs hypothèses. Puis, les mettre par écrit afin de garder une trace de leur réflexion. Puis, guider la discussion afin de faire émerger le matériel nécessaire pour réaliser l’expérience.

Matériel : des gommettes, la silhouette imprimée, le pantin et des attache-parisiennes, une perforatrice, un morceau de carton, des pailles, de la ficelle, des ciseaux, du scotch double-face, 10 perles,).

Réalisation :
La première partie consiste à faire repérer les articulations aux élèves. Leur demander de se mettre debout et d’essayer de plier certaines parties de leur corps afin de visualiser où se trouvent leurs articulations (Il n’est pas nécessaire de leur apprendre le terme de « articulation »).
Afin de garder une trace de cette activité, leur faire coller une gommette sur la silhouette imprimée au niveau de chaque articulation trouvée et leur demander de les nommer : cou, épaule, coude, poignet, genou, cheville. Il n’y a que les termes de hanche et phalanges que vos élèves ne sauront nommer car ils sont bien trop complexes pour leur âge !
Pour compléter l’expérience sur les articulations, vous pouvez proposer un bricolage pour construire un pantin articulé. Imprimer le modèle et demander aux enfants de le colorer. Découper chaque partie : il n’y a plus qu’à faire des trous avec une perforatrice au niveau des articulations et à les assembler avec des attaches parisiennes.

Comment ça marche ?
Même s’il existe des articulations fixes, la plupart des articulations du corps humain sont mobiles et nous permettent de faire des mouvements. Elles aident aussi notre corps à être souple. Si nous n’avions pas d’articulations, notre corps serait tout raide et nous ne pourrions pas bouger !

En petits groupes

SEANCE 3

❶ Mise en route

Rappel de l’expérience précédente.
Expliquer aux élèves qu’ils vont mener une nouvelle expérience sur le thème du corps humain.

❷ Expérience 3: Une peau sensible

Problématique : Ma peau est-elle sensible de la même manière partout ?

Poser la problématique aux élèves afin de recueillir leurs hypothèses. Puis, les mettre par écrit afin de garder une trace de leur réflexion. Puis, guider la discussion afin de faire émerger le matériel nécessaire pour réaliser l’expérience.

Matériel : deux crayons de papier.

Réalisation :
Convier les enfants à tenir deux crayons entre leur pouce et leur index et à gribouiller sur une feuille afin de les rendre moins pointus.
En gardant les crayons côte à côte, leur demander ensuite de toucher le bout de leur doigt avec les pointes et les interroger pour savoir s’ils sentent une pointe ou deux. (Ils devraient en sentir deux)
Puis, seconde expérience : inviter les enfants à toucher leur cuisse et reposer la question, à savoir s’ils sentent une ou deux pointes. (Cette fois-ci, ils devraient répondre par une pointe). Renouveler l’expérience en écartant les crayons au fur et à mesure, jusqu’à ce qu’ils puissent ressentir les deux pointes.

Comment ça marche ?

Certaines parties du corps (comme le bout des doigts) sont dotées de nombreux récepteurs, d’où une grande sensibilité. Les doigts nous permettent de toucher et de repérer si un objet est doux, rugueux, mou… Les jambes, en revanche, n’ont pas besoin d’être aussi sensibles. C’est pour cela que les récepteurs sont plus éloignés les uns des autres.

En petits groupes

 



Découvrir le monde – Le corps – MS de maternelle – Séquence complète pdf

Découvrir le monde – Le corps – MS de maternelle – Séquence complète rtf

Fiche élève Expérience 1 – Le corps – MS de maternelle pdf

Fiche élève Expérience 1 – Le corps – MS de maternelle rtf

Pantin – Prolongements- Expérience 2 – Le corps – MS de maternelle pdf

Pantin – Prolongements- Expérience 2 – Le corps – MS de maternelle rtf

Prolongements – Le corps – MS de maternelle pdf

Prolongements – Le corps – MS de maternelle rtf

Squelette Expérience 1- Prolongements – Le corps – MS de maternelle pdf

Articulations- Silhouette- Prolongements – Expérience 2 – Le corps – MS de maternelle pdf

Articulations- Silhouette- Prolongements – Expérience 2 – Le corps – MS de maternelle rtf