Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Apprendre à écrire à 3 ans tout en s’amusant

S’amuser tout en apprenant à écrire à 3 ans

Il entre à la maternelle et fait déjà preuve d’un grand intérêt pour l’écriture. Vous souhaitez répondre à ses attentes mais craignez qu’il soit encore jeune ? Il l’est, mais au-delà de l’âge, s’il en exprime l’envie, c’est le bon moment. Nous vous proposons des activités pour aider votre enfant à apprendre à écrire à 3 ans et lui permettre d’appréhender sereinement l’écriture.

Qu’est-ce que écrire à 3 ans ?

Il fait des lignes de gribouillis qu’il déclare être de l’écriture ou des collections interminables de lettres qu’il affirme être un message de la plus haute importance ? Manifestement, il a envie d’écrire, c’est un bon début. En revanche, pour commencer sur de bonnes bases, avouez-lui que ce n’est pas ça écrire ! Demandez-lui ce qu’il a voulu écrire et écrivez-le, devant lui en oralisant au fur et à mesure. Multipliez les occasions d’écrire devant lui, pour lui ou avec lui. Prenez le temps de dire ce que vous écrivez et de relire le message terminé. Petit à petit, votre enfant intègre que l’acte d’écrire est une activité différente de celle de dessiner même si elle nécessite l’utilisation des mêmes outils : crayon et feuille, craie et tableau, feutre et ardoise…

Gardez les écrits réalisés, lisez-les ou donnez-les à lire. Votre enfant se rend compte que ce qui est lu est exactement la même chose que ce qui a été écrit, indépendamment du moment ou du lecteur. Cette découverte est celle de la permanence de l’écrit. Écrire est un acte codifié qui permet de communiquer et de garder trace pour soi ou pour les autres. 

Les occasions d’écrire sont nombreuses, profitez-en pour multiplier les expériences : la liste des courses, légender ses dessins, écrire un message aux grands parents, une carte d’anniversaire. À 3 ans, il n’est pas question de demander à votre enfant de tout écrire mais de comprendre l’enjeu, susciter chez lui l’envie d’apprendre et rentrer dans la partie mécanique de l’écriture. Voyons donc comment lui apprendre le geste d’écrire.

Les prérequis nécessaires

Écrire, dans notre système, se fait de gauche à droite et de haut en bas. Pour copier, votre enfant doit s’organiser et avancer dans le bon sens. Il y parviendra d’autant mieux s’il est latéralisé, c’est-à-dire s’il a déterminé sa main d’écriture. Pour commencer, il doit avoir une tenue de l’outil scripteur et une bonne posture. Si ce n’est pas le cas, aidez votre enfant à bien tenir son crayon.

Avant d’écrire les lettres de l’alphabet, il est nécessaire que votre enfant maîtrise son geste et réalise des tracés fins. S’il parvient à tracer avec application des formes et motifs graphiques tels que : lignes et traits, à l’horizontale, à la verticale et en oblique, des croix, des ronds de tailles différentes, des lignes brisées, il peut se lancer dans la copie de lettres.

Enfin, un autre indicateur, pour savoir si votre enfant est prêt à se lancer dans l’apprentissage de l’écriture, est que déjà il dessine pour représenter. En effet, en sachant en amont ce qu’il veut dessiner, votre enfant se met en projet et met en place une procédure pour y parvenir. Suivre un ordre et organiser ses tracés lui permet de ne rien oublier et de mettre les différents éléments en relation.

En route vers l’écriture

Si le geste d’écriture est une difficulté, vous pouvez faire avancer votre enfant sur le chemin de l’écrit par le biais d’activités à partir de lettres mobiles ou de lettres tampons. Cela contribuera à nourrir son intérêt pour l’écrit. De plus, cela fait pleinement partie de l’écriture : sur nos smartphones ou ordinateurs, nous écrivons sans crayon.

Fournissez-lui des cartes sur lesquelles figurent l’image et le mot correspondant, en lettres capitales. Il peut recopier les mots en écrivant ou bien les recomposer avec ses lettres mobiles. Laissez-le choisir l’étiquette de son choix, assurez-vous qu’il connaisse le nom de ce qui est représenté et donc le mot à reproduire. Pour lui faciliter la tâche, si vous utilisez des lettres mobiles cartonnées, prenez soin de tracer une ligne en bas de chaque carte de façon à repérer aisément la bonne orientation de la lettre. Les premiers temps, donnez-lui uniquement les lettres nécessaires pour le mot choisi et demandez-lui de les mettre dans l’ordre. Vous pourrez ensuite lui demander de vous aider à les trouver puis il les cherchera tout seul. Une fois le mot recomposé, épelez les lettres du mot et confrontez sa réalisation au modèle. S’il n’y a pas d’oubli et que l’ordre est respecté, la mission est réussie. Terminez par la lecture du mot. Vous pouvez réaliser la même activité avec des livres imagiers si vous en disposez.

Pour commencer à écrire, proposez-lui d’apprendre à écrire son prénom. Écrivez-le devant lui en décrivant votre procédure : pour le T, je trace une ligne verticale puis une horizontale dessus ; pour  le C, je tourne comme pour un rond et je m’arrête avant de le fermer. 

Pour lui permettre de s’entraîner, téléchargez et imprimez la fiche :

✍️écrire son prénom

Faites-lui décorer son initiale pour se l’approprier, puis demandez-lui de s’entraîner à l’écrire de plein de tailles et couleurs différentes. Vous pouvez lui demander ces lettres arc-en-ciel avec toute autre lettre qui représenterait une difficulté.

Écrire est un acte engageant, complexe qui peut être difficile et rebuter certains enfants qui ont peur de ne pas y arriver. Si c’est le cas du vôtre, rassurez-le, rien ne presse. Il sait tracer une verticale, une horizontale et faire des arrondis ? Montrez-lui que, à peu de choses près, c’est tout ce dont il va avoir besoin. Les lignes brisées étant plus complexes, attendez un peu avant de lui proposer d’écrire MAMAN. Ne le mettez pas en difficulté inutilement. Pour commencer, en dehors de son prénom, proposez-lui des mots courts et simples : LIT, POT, PIPI, CHAT. Lorsque vous le sentez plus à l’aise, « déverrouillé », proposez PAPA, PAPI, TATA puis TONTON et MAMAN.

Pour l’aider dans ses tracés, décrivez le vôtre en écrivant le modèle une première fois. Ensuite, écrivez ensemble : recopiez le modèle, lettre par lettre, vous d’abord en redisant votre geste : « pour tracer le P, je fais un trait vertical puis je pose mon crayon en haut, je pars, je tourne et je reviens au milieu, à toi : la verticale, voilà, en haut, tourne et reviens », « pour le A, je monte, je redescends, puis j’attache les deux jambes au milieu, comme une route au milieu de la montagne ».

Pour aller plus loin, apprenez-lui à écrire les chiffres. Pour cela, télécharger et imprimez nos fiches : 

✍️s’entraîner à écrire les chiffres

Pour aider votre enfant à écrire à 3 ans, au-delà de la méthode, c’est la patience et la bienveillance qui seront vos meilleurs alliés. Soyez encourageant, félicitez chaque réussite, rassurez chaque doute, expliquez sans relâche. C’est difficile et ne perdez pas de vue qu’il ne se trompe pas, il apprend ! 



Apprendre à écrire à 3 ans tout en s’amusant pdf

Apprendre à écrire à 3 ans tout en s’amusant docx