Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales – Première S – Cours

Cours de 1ère S – SVT

Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales

Introduction

La population mondiale actuelle est d’environ 6.5 milliards d’Hommes : 800 millions souffrent de pénuries alimentaires. En 2050, cette population devrait atteindre 9 millions d’Hommes.

L’alimentation de l’Homme est assurée  par l’agriculture et les ressources alimentaires sur Terre ne sont pas illimitées.

En quoi des pratiques alimentaires individuelles et collectives peuvent-elles avoir des conséquences globales sur l’environnement ?

 Les besoins alimentaires de l’humanité

L’agriculture a pour objectif de satisfaire les besoins alimentaires de la population. Or à l’échelle de la planète, les régimes alimentaires sont très variés. Ils dépendent des ressources naturelles mais aussi de l’histoire, de la culture et du niveau de développement du pays.

Dans les pays industrialisés, les régimes alimentaires sont basés sur la consommation de produits d’origine animale alors qu’ailleurs dans le monde, les céréales (maïs, blé, riz) l’emportent.

Tous les régimes alimentaires n’ont pas le même impact sur les ressources disponibles et sur l’environnement.

Ainsi, les pays industrialisés ont une empreinte écologique beaucoup plus importante que les autres pays au monde : si on généralisait le mode de vie d’un américain à l’ensemble de la population mondiale, il faudrait 7 Terres pour couvrir les besoins de chacun ou 4 si on se base sur le modèle européen.

 

Satisfaire les besoins alimentaires de l’humanité

L’agriculture a pour objectif global de nourrir l’humanité. A l’échelle globale, elle prend en compte les habitudes alimentaires des populations. Face à une démographie mondiale croissante, aux ressources limitées en sols et en eau, aux impacts environnementaux négatifs provoqués par des pratiques intensives, l’agriculture est dans l’obligation de résoudre les problèmes :

  • De l’amélioration des pratiques culturales afin d’être plus respectueuses de l’environnement et moins coûteuses en ressources, et pourtant plus productives compte tenu de la croissance démographique.
  • Du choix individuel et de la nécessité collective des produits de consommation issus de l’agriculture compatible avec un développement durable.

 



Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales – Première S – Cours   rtf

Pratiques alimentaires collectives et perspectives globales – Première S – Cours   pdf

Tables des matières Pratiques alimentaires collectives - L'alimentation - Enjeux planétaires - SVT : Première S - 1ère S