Le tramway de Montpellier – Etude de cas – 3ème – La France

Le tramway de Montpellier – Etude de cas – 3ème – La France

Etude de cas : Un aménagement urbain, le tramway de Montpellier

  • Problèmes de développement durable posés par l’étalement urbain
  • Ségrégation socio spatiale
  • Dégradation environnementale.
  • Comment est géré l’étalement urbain par les villes?

I. Un aménagement urbain, le tramway de Montpellier :

1. Le projet présenté par Montpellier agglomération 

Depuis avril 2012, date de la mise en service des Lignes 3 et 4, ce sont 4 lignes de tramway au design toujours plus novateur qui circuleront sur plus de 56 km de rails et desservant Montpellier et 7 communes périphériques.

Montpellier Agglomération fait le choix de l’inter modalité : le réseau TaM permet aux habitants de se déplacer rapidement en passant d’un transport à l’autre. L’offre est multiple :

  • 4 lignes de tramway
  • 30 lignes de bus
  • 11 parkings relais
  • 1600 Vélomagg et 50 vélos stations
  • Des voitures en auto partage.

2. Conflit de la construction de la deuxième ligne du tramway à Montpellier :

Document I:

« Montpellier capitale… de la contestation. Voilà une première dont Montpellier aurait pu se passer… C’est la première fois qu’un tracé de ligne de tramway est aussi fortement contesté en France. Ce n’est pas étonnant, si on constate que le tracé proposé aujourd’hui est identique à celui qui a été imaginé avant le début de la « concertation » publique. A quoi a donc servi cette concertation ?

Pourtant un tracé plus pertinent existe. Il a été défendu au conseil d’agglomération par les élus Verts, qui ont voté contre le tracé envisagé. Il a été popularisé par de nombreuses associations de quartiers et d’usagers, notamment celles rassemblées au sein du Collectif Tramway. La position des Verts de Montpellier est sans ambiguïté: le tracé qui va être proposé à l’enquête publique n’est pas le meilleur. On peut faire beaucoup mieux. »

 

Document II:

« En 2002, une pétition des riverains de la rue du Comté de Melgueil à Montpellier circule contre la suppression d’arbres dans leur quartier. « Nous protestons contre le fait de casser des trottoirs et d’arracher des arbres pour faire cohabiter tramway et voitures ». Dans le cas présent, la suppression d’arbres dans cette zone d’habitation est vécue comme une nuisance directe au cadre de vie des riverains. La défense de l’environnement (« Non à l’abattage des platanes ») mobilise aussi les habitants »

 



Le tramway de Montpellier – Etude de cas – 3ème – La France   pdf

Tables des matières Habiter en France - Géographie : 3ème