Le goût et la langue – Semaine du goût – Texte documentaire – Ce2 – Cm1 – Cm2

Le goût et la langue – Semaine du goût – Texte documentaire – Ce2 – Cm1 – Cm2 – Cycle 3

On sent le goût des aliments grâce à nos papilles, de minuscules boules que nous avons sur la langue et qui sont capables de reconnaître les goûts sucrés, salés, amer ou acide et d’envoyer ces informations à notre cerveau.

Sans la langue point de goût ! La langue est un muscle très mobile recouvert de papilles gustatives qui sont nos capteurs de goût.

A la naissance nous possédons environ 10 000 papilles mais à l’âge adulte nous n’en avons plus que

5 000 à 8000. Les papilles gustatives se renouvellent durant toute notre vie, elles ont une durée de vie de 8 à 10 de jours.

Le goût est un sens au même titre que les 4 autres (vue, odorat, toucher, ouïe) mais il est directement associé à l’odorat. Bien que les deux sens soit totalement distincts, l’odorat renforce le goût. Lorsque nous mangeons l’odeur des aliments remontent vers le nez par le fond de la gorge, renforçant ainsi leur goût. La meilleure preuve est de se boucher le nez en mangeant ou de manger en étant enrhumé : tous les aliments semblent avoir le même goût.

En fait, avant de goûter avec la bouche, la vue et l’odorat entrent en jeu pour préparer nos papilles et notre cerveau à analyser ce que nous allons goûter !

 

Selon une étude menée par des chercheurs anglais et espagnols, le goût de ton chocolat chaud changerait selon la couleur de ta tasse. L’expérience a été menée sur 57 volontaires. Ils ont goûté leur chocolat chaud dans des tasses de quatre couleurs différentes : rouge, blanche, orange et crème. Résultat : le chocolat avait meilleur goût dans les tasses orange et crème. En réalité, c’est ton cerveau, par le biais du regard, qui analyse très vite que la chocolat sera meilleur dans une tasse de couleur orange. Ton goût suit, dans un second temps, cette première information. Cela prouve quelque chose : nous ne mangeons pas seulement avec notre bouche, mais aussi avec nos yeux. C’est donc une question de perception ! D’ailleurs, une autre étude a prouvé que la simple vision d’un plat alléchant préparait ton cerveau à l’apprécier encore plus. Mais attention, rien ne permet de dire que manger des huîtres dans une assiette orange ou crème les rendra meilleures ! Cela dépend aussi de ton propre goût !

1/ Quels sont les organes qui permettent de percevoir le goût des aliments ?

2/ Quels organes permettent de percevoir les saveurs de la nourriture ?

3/ Combien de saveurs la langue peut-elle percevoir ? Quelles sont-elles ?

4/ En quoi l’odorat est-il acteur du goût ?

5/ Complète le tableau avec les aliments de ton choix. (Au moins trois par catégories)

6/ Quel organe se charge d’analyser les données gustatives ressenties par la langue ou le nez ?

7/ Qu’a mis en évidence l’étude faite par des chercheurs anglais et espagnols ?

8/ Grâce à cette étude, quel autre sens est mis en évidence dans la perception des aliments ?

 



Le goût et la langue – Semaine du goût – Texte documentaire – Ce2 – Cm1 – Cm2 – Cycle 3   rtf

Le goût et la langue – Semaine du goût – Texte documentaire – Ce2 – Cm1 – Cm2 – Cycle 3  pdf

                

Tables des matières L'alimentation - Le corps humain et l'éducation à la santé - Sciences et technologie : CM2 - Cycle 3