L’île de la Réunion – La France, une influence mondiale – Etude de cas – 3ème

L’île de la Réunion – La France, une influence mondiale – Etude de cas – 3ème

Etude de cas : L’île de la Réunion.

  • Un territoire français éloigné
  • Le rayonnement de la France dans l’océan Indien.
  • Une île dépendante mais attractive

La Réunion est une île du sud-ouest de l’océan Indien qui est devenu un département et une région d’outre-mer français (DROM). Elle est située dans l’archipel des Mascareignes à environ 700 kilomètres à l’est de Madagascar et à 170 kilomètres au sud-ouest de l’île Maurice, terre la plus proche.

Comment l’île de la Réunion participe-t-elle au rayonnement politique et culturel de la France dans le monde ?

I. Un territoire français éloigné

1. Une île de l’océan Indien :

Française depuis le 17e siècle, la Réunion est une île située dans l’océan Indien, à 9 200 km de la métropole, 800 km de Madagascar et près de 3 000 km de l’Afrique du Sud. Elle forme avec les îles Maurice et Rodrigues, l’archipel des Mascareignes.

2. Une île tropicale et volcanique

D’une superficie de 2 520 km2, la Réunion est une île volcanique au relief accidenté avec le Piton des Neiges qui culmine à 3 069 m, le volcan actif de La Fournaise (2 631 m) qui freine le développement du Sud-Est de l’île et les 3 cirques de Cilaos, Salazie et Mafate.
Son climat tropical est influencé par les vents d’Est que sont les alizés. La saison sèche ou « hiver austral » dure de mai à octobre et la saison humide, qui peut connaître des épisodes cycloniques, de novembre à avril. Par ailleurs, il existe deux régions climatiques, la côte « au vent » orientée Nord-Est et la côte « sous le vent ». Enfin, il existe des variations pluviométriques et thermiques entre les hauteurs et les plaines littorales.

3. La Réunion face aux contraintes naturelles :

  • Les reliefs accidentés et difficilement accessibles
  • La problématique de la gestion de l’eau

Les deux cartes en dessous illustrent les deux phénomènes sus cités.

 

4. Un DROM

La Réunion est un DROM (département et région d’outre-mer) avec des compétences identiques à celles des départements et des régions métropolitains.
En effet, c’est un département depuis 1946 ainsi qu’une région depuis 1982. Les textes législatifs français y sont applicables, même s’ils peuvent être adaptés (art. 73 de la Constitution). À l’instar de la Guadeloupe, de la Guyane, de la Martinique et de Mayotte (située à 1 400 km de la Réunion), c’est une région monodépartementale dotée d’un Conseil général et d’un Conseil régional.

 

II. Le rayonnement de la France dans l’océan Indien

1. Grâce à l’île de la Réunion, l’influence de la France s’exerce dans l’océan Indien sous différentes formes.

  • Influence culturelle

La Réunion est un acteur majeur de l’action culturelle de la France dans l’océan Indien. En effet, c’est un territoire francophone dont l’université attire de nombreux étudiants étrangers notamment européens, grâce au programme Erasmus.

 

 

  • Influence militaire

Ce DROM accueille une des unités des forces armées françaises présentes en zone Sud, dites forces de souveraineté. Au total, ce sont 1 450 militaires français qui sont basés à la Réunion et à Mayotte.

  • Influence économique

Avec l’île de la Réunion, la France dispose d’une ZEE (zone économique exclusive) de 300 000 km2. Une ZEE est un espace maritime sur lequel un État possède des droits d’exploration et d’usage des ressources et qui s’étend jusqu’à 200 miles marins (soit 370 km) des côtes.

2. Une île dépendante mais attractive

  • Des atouts touristiques : La Réunion constitue un territoire exceptionnel. Inscrit au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2010, le bien naturel des « Pitons, cirques et remparts » fait partie du Parc naturel de la Réunion.
  • Par ailleurs, cette île dispose d’infrastructures et de capacités d’accueil importantes, notamment l’aéroport international de Roland Garros (Saint-Denis) qui relie l’île à la métropole, mais aussi à l’Afrique du Sud, aux îles proches ou à l’Australie.
  • Enfin, c’est une destination rassurante pour les Européens et les francophones.

 

 

3. Une économie dépendante

L’agriculture de plantation (canne à sucre), la pêche ou le tourisme ne suffisent pas à assurer à la Réunion un développement économique suffisant. Par ailleurs, l’île a largement recours aux importations pour ses approvisionnements en biens et matières premières.

Son Produit intérieur brut (ou PIB) par habitant est inférieur à celui de la métropole avec 18 000 € contre 32 000 et son taux de chômage est plus élevé (28 % contre 9,4 %). Elle dépend donc des transferts financiers de la métropole.

A retenir :

La Réunion est un DROM situé dans l’océan Indien qui permet à la France de développer son influence culturelle et politique dans cette région du monde.

 



L’île de la Réunion – La France, une influence mondiale – Etude de cas – 3ème    rtf

L’île de la Réunion – La France, une influence mondiale – Etude de cas – 3ème    pdf

Tables des matières Le rôle mondial de la France et de l’Union européenne - Géographie : 3ème