Féodaux, souverains et premiers États – 5ème – Cours

Féodaux, souverains et premiers États – 5ème – Cours

  • Qu’est-ce que la féodalité ?
  • Comment se met en place l’Etat royal en France ?
  • Quels sont les liens qui unissent le seigneur à ses vassaux?
  • Quel est le pouvoir des seigneurs et du roi de France aux XIe et XIIe siècles ?
  • Comment les rois ont-ils commencé à construire un Etat moderne ?

 

Je me repère dans l’espace et dans le temps

A partir du Xème siècle en occident naît une organisation politique et sociale appelée féodalité qui lie les hommes entre eux. Le pouvoir des rois de France, limité au début, se développe et l’état moderne commence sa construction.

Au Xe siècle, le royaume de France est dominé par de grands seigneurs et leurs vassaux. Les Capétiens cherchent à renforcer progressivement le pouvoir royal : Philippe Auguste confisque des terres au roi d’Angleterre, Louis IX s’entoure de conseillers compétents, Philippe le Bel obtient des aides financières des seigneurs. Mais c’est surtout la reconquête du nord de la France par Charles VII lors de la guerre de Cent Ans, avec l’aide de Jeanne d’Arc, qui inaugure une modernisation de l’Etat, poursuivie par Louis XI au XVe siècle.

 

 

DateÉvènement
987Hugues Capet est nommé roi de France et fonde la dynastie des Capétiens.
1180 – 1223Règne du roi Philippe Auguste
1214Victoire française lors de la bataille de Bouvines
1226-1270Règne du roi Louis IX
1285 – 1314Règne du roi Philippe le Bel
1337 – 1453Guerre de Cent Ans
1415Victoire anglaise lors de la bataille d’Azincourt et occupation du nord de la France
1429Libération de la ville d’Orléans par Jeanne d’Arc
1429Sacre du roi Charles VII à Reims
1453Victoire française lors de la bataille de Castillon et fin de la guerre de Cent Ans
1453Règne du roi Louis XI

Définitions :

La féodalité: Le nom donné à l’organisation politique d’un royaume où le roi est faible et où l’essentiel du pouvoir est aux mains des seigneurs entourés de vassaux.

Le vassal : Un guerrier lié à un seigneur auquel il doit rendre des services.

Le  fief : Un bien accordé par un seigneur à un vassal en échange de services. Ce terme a donné le mot féodalité.

Le domaine royal : Le domaine dont le roi et est le seigneur, et dont il tire des revenus.

Les Etats généraux : L’assemblée convoquée par le roi qui regroupe les grands seigneurs, les principaux clercs et des représentants des villes du royaume.

La guerre des cent Ans : La guerre entre le roi de France et le roi d’Angleterre (1337-1453).

La taille royale : L’impôt direct, annuel et permanent, payé au roi. Les nobles et les clercs en sont exemptés.

Une ordonnance : Une décision du roi concernant tout le royaume.

  1. La féodalité
  2. Les seigneurs et leurs vassaux

A partir du XIe, le seigneur qui possède un château fort a le pouvoir de commander et de juger dans la seigneurie qui entoure son château. Il exerce ce pouvoir avec l’aide de la hiérarchie qu’il établit entre les seigneurs et les vassaux. Les seigneurs confient une partie de leurs terres à des vassaux (le fief), et deviennent ainsi leur suzerain. Le roi n’est le vassal de personne, mais il dispose de très peu de pouvoir sur ses vassaux.

Le seigneur est lié à ses vassaux par la cérémonie par la cérémonie de l’hommage. A cette occasion, le vassal met ses mains dans celles de son seigneur et lui jure fidélité.

A partir de ce moment, le vassal doit répondre à un certain d’obligations vis-à-vis de son suzerain :

  • Il doit fournir une aide militaire à son seigneur s’il est attaqué. Il doit également accompagner son suzerain au combat s’il décide d’attaquer un seigneur voisin (le service militaire est cependant limité à 40 jours).
  • Il doit fournir une aide financière lors d’événements importants de la vie du suzerain : le mariage de sa fille, l’adoubement de son fils fait chevalier, son départ en croisade.
  • Il doit conseiller son suzerain.

De même, un seigneur doit remplir des obligations vis-à-vis de son vassal :

  • Il s’engage à protéger son vassal s’il est attaqué.
  • Il confie un fief à son vassal (le plus souvent des terres).

Un seigneur peut être suzerain de plusieurs vassaux, et être lui-même vassal d’un ou plusieurs seigneurs plus puissants ; duc, comte. Ces derniers sont à la tête de véritables armées comprenant les vassaux et les arrière-vassaux. Le roi est au sommet de cette organisation hiérarchie appelée pyramide vassalique.

  1. La faiblesse des premiers Capétiens

C’est en 987 qu’Hugues Capet a été  nommé roi de France par les grands seigneurs du royaume : il fonde la dynastie des Capétiens, qui durera jusqu’au XVIIIe siècle, les rois qui lui succèdent sont tous ses descendants.

 

 

Les premiers Capétiens disposent en réalité de peu de pouvoirs sur le royaume et les autres seigneurs ce sont des rois faibles. Le roi exerce surtout son autorité sur le domaine royal dont il est le seigneur. Au XIe siècle, le domaine royal s’étend sur un territoire réduit, de Paris à Orléans, où le roi possède des terres, il exerce sa justice et lève des taxes. Le reste du royaume est aux mains des seigneurs qui sont les vrais maitres sur leurs seigneuries. Lorsqu’ils veulent prendre des décisions le roi convoque la cour, composée des grands vassaux et d’évêques.

Le roi est respecté dans le reste du royaume pour son statut divin : lors de la cérémonie du sacre à Reims, il est désigné comme l’élu de Dieu. Le sacre confère au roi une grande autorité morale.

Par ailleurs, le roi n’est le vassal de personne et les grands seigneurs sont ses vassaux. S’ils lui désobéissent, il est en droit de leur confisquer leur fief.

  1. L’émergence de l’Etat
  2. Les rois construisent l’Etat (XIIe siècle)

Les Capétiens étendent progressivement le domaine royal : ils rachètent des terres sont, ils choisissent leurs épouses de manière à s’emparer de nouvelles terres et ils font la conquête de certaines terres par la guerre. Ainsi le roi Philippe Auguste (1180 – 1223) a ainsi contribué à agrandir le domaine royal : Il confisque les terres du royaume de France occupées par le roi d’Angleterre Jean Sans Terre, à l’ouest du pays et Il remporte une grande victoire militaire à Bouvines en 1214, face aux alliés du roi d’Angleterre.

Au XIIe siècle, l’Etat royal se met en place. Philippe Auguste s’est également attaché à renforcer le rôle de l’Etat dans le royaume :

ü  Il installe le pouvoir royal à Paris et renforce l’administration.

ü  Il nomme des baillis (au Nord) et des sénéchaux (au Sud) pour le représenter sur l’ensemble du domaine royal. Ils sont en charge de la justice, des finances et de l’armée royale dans leur province.

Après lui, le roi Louis IX (1226 – 1270) réorganise la cour du roi en conseils spécialisés :

ü  Le conseil du roi est chargé de conseiller le roi sur les affaires politiques.

ü  Le Parlement reçoit les appels en justice.

ü  La chambre des comptes est responsable des finances royales.

ü   impose une même monnaie dans tout le royaume : l’écu.

Philippe le Bel (1285 – 1314) crée les premiers Etats généraux. Il obtient ainsi des aides financières importantes de la part du royaume.

  1. L’affirmation de l’Etat pendant la guerre (XIVe  – XVe siècles)

En 1337, le roi d’Angleterre Edouard III revendique la couronne de France. C’est le début de la guerre de Cent Ans. Après la victoire anglaise d’Azincourt (1415), l’Angleterre occupe le nord de la France.

En 1429, Jeanne d’ARC, une jeune paysanne issue de la lorraine, prend la tête de la résistance aux anglais et rejoint Charles VII (1422 – 1461) au sud de la Loire et mène à ses côtés la reconquête du royaume.

ü  Jeanne d’Arc libère d’abord la ville d’Orléans des mains des Anglais, en 1429.

ü  Elle accompagne ensuite le roi à Reims afin de le faire sacrer, en 1429.

ü  Jeanne est capturée par les alliés des Anglais, les Bourguignons. Elle est alors condamnée et brûlée vive à Rouen en 1431.

Pour l’emporter Charles VII  modernise l’Etat : il crée une armée professionnelle permanente et salariée, à côté de l’armée de vassaux. Pour la financer, il obtient des Etats généraux le droit de lever la taille dans tout le royaume.

A la fin du siècle, Louis XI (1461-1483), successeur de Charles VII, étend le royaume et le domaine royal en s’emparant d’une partie des terres du duc de Bourgogne, Charles le Téméraire.

 



Féodaux, souverains et premiers États – 5ème – Cours   rtf

Féodaux, souverains et premiers États – 5ème – Cours   pdf

Tables des matières L'Occident féodal, XIeme - XVeme siècle - Histoire : 5ème