La révolution de l’écriture – 6ème – Cours

Cours en Histoire pour la 6ème : La révolution de l’écriture

Thème I : La longue histoire de l’humanité et des migrations

Problématique : Quel est le rôle des premières écritures ?

Sommaire :

Introduction

I.                 La naissance de l’écriture

A.    L’apparition des pictogrammes en Mésopotamie

B.    Le cunéiforme

C.    Les écritures égyptiennes

 

II.               L’écriture, un instrument du pouvoir royal

A.    Gilgamesh, la première épopée

B.    Ecrire pour enraciner une dynastie

C.    Ecrire pour administrer son royaume

 

Conclusion

Introduction

Source : Web pédagogique

L’Homme du néolithique cherchait déjà à communiquer et à représenter sa vision du monde : décors pariétaux, sculptures, etc. Cependant, c’est en Mésopotamie, dans le Croissant fertile, que l’écriture apparait il y a près de 6000 ans. C’est avec cette invention que l’Homme rentre dans l’histoire et quitte la préhistoire.
On parle d’écriture pour désigner un moyen de communication qui représente le langage, à travers l’utilisation de signes. On verra dans ce chapitre que cette écriture peut prendre tout type de formes et s’appuyer sur différents supports (tablettes d’argile, papyrus, pierre…).

1. La naissance de l’écriture

A. L’apparition des pictogrammes en Mésopotamie
C’est dans les restes des temples des cités d’Uruk et de Lagash (Sumer, c’est-à-dire en Irak actuel) qu’on retrouve les premières traces d’écriture. Elles sont datées de 3300 ans avant JC.
Les Sumériens n’utilisent pas un alphabet mais des dessins : on parle de pictogrammes*.

Source : Akkadsumerien
Comme sur l’exemple, ci-contre, les Sumériens utilisent des tablettes en argile dans lesquelles ils gravent des signes.
L’outil utilisé pour les tracer s’appelle un calame. Il s’agit d’un roseau taillé en pointe.
Cette écriture sumérienne est utilisée entre le IIIe et le Ier millénaire avant JC. On estime qu’elle comprend environ 1.500 signes !

Les tablettes d’argile servent à tenir des comptes. Par exemple, un marchand de moutons y note le nombre de moutons vendus. Un propriétaire agricole peut y noter le salaire de ses employés.

B. L’écriture cunéiforme

Peu à peu, les pictogrammes vont disparaitre. En effet, les courbes sont difficiles à tracer et les Sumériens vont développer une écriture réalisée avec un calame taillé en biseau. En l’enfonçant dans l’argile, cela leur permet d’obtenir une empreinte en forme de « clou », ce qui a donné le nom « cunéiforme ».

Tablette scolaire en écriture cunéiforme
Source : Wikipedia

Le premier alphabet cunéiforme, comprenant un signe pour une lettre, apparait vers 1300 avant JC. L’écriture ne correspond donc plus à des dessins mais à des signes signifiant des sons ou des lettres.
C. Les écritures égyptiennes
Peu après les Mésopotamiens, les Égyptiens produisent leur propre système d’écriture : les hiéroglyphes. Cette écriture perdure pendant 3000 ans. Comme les pictogrammes de Sumer, c’est une écriture figurative, composée de dessins.

L’écriture hiéroglyphique peut être peinte ou sculptée, comme sur cette façade duTemple de Sobek et Haroëris à Kôm Ombo.

Source : Wikipedia

Seuls les scribes maîtrisent cette écriture, qui nécessite des années d’apprentissage. Ainsi, cette profession était particulièrement respectée.
Source : Wikipedia

Pour écrire plus rapidement sur papyrus, les Égyptiens développent une écriture simplifiée, le hiératique. Cette forme simple était utilisée dans l’administration, pour tenir les comptes ou rédiger des lettres.

Source : Wikipedia

A partir du VIIe siècle avant JC, l’écriture quotidienne des Égyptiens est à nouveau simplifiée. C’est l’apparition du démotique. Cette écriture figure sur la Pierre de Rosette, qui a permis à l’égyptologue français Champollion de décoder les hiéroglyphes au XIXe siècle.
Source : Wikipedia

2. L’écriture, un instrument du pouvoir royal

La première utilisation de l’écriture est économique : les tablettes sont des sortes de livres de compte, servant de supports aux marchands ou à l’administration. Peu à peu, les Hommes utilisent l’écriture pour d’autres fonctions.
A. Gilgamesh, la première épopée
L’épopée de Gilgamesh est le plus ancien récit écrit de l’histoire de l’humanité !
Ce long poème a été rédigé sur des tablettes d’argile vers 2.330 avant JC.
Le héros, Gilgamesh, aurait réellement existé. Il a été roi d’Uruk, une cité-État de Mésopotamie. Cependant, l’épopée qui raconte son histoire est un mythe, car on y trouve plusieurs éléments mythologiques : Gilgamesh est au deux-tiers dieu et un tiers homme. De plus, il rencontre des dieux.

L’histoire de Gilgamesh

Gilgamesh est roi d’Uruk, mais il est cruel envers son peuple. Ce dernier se plaint alors aux dieux, qui lui envoient un homme sauvage, appelé Enkidu.

Gilgamesh et Enkidu se défient alors en combat mais ils ont la même force extraordinaire. Incapables de se départager, ils décident de devenir amis. Ensemble, ils affrontent Humbaba, le géant de la forêt des Cèdres.

Un jour, la déesse Ihstar décide d’épouser Gilgamesh mais il refuse. Furieuse, la déesse lui envoie un taureau céleste pour le tuer. Les deux amis tuent le taureau mais les dieux se vengent en tuant Enkidu.

Terrifié par la mort, Gilgamesh cherche alors comment obtenir l’immortalité. Il cherche Utanapishtim, le seul homme immortel sur Terre. Dans sa quête, il combat de nombreux monstres et vit de grandes aventures. Il finit par trouver Utanapishtim qui lui confie malheureusement qu’il n’existe pas de secret de l’immortalité. Gilgamesh rentre chez lui en ayant compris que, pour obtenir l’immortalité, il fallait que son nom reste gravé dans les mémoires.

B. Ecrire pour enraciner une dynastie
Comme cela est mentionné dans l’épopée de Gilgamesh, les rois souhaitent inscrire leurs noms dans l’histoire.

 

Exercices en ligne : Histoire : 6ème



Leçon 6ème La révolution de l’écriture pdf

Leçon 6ème La révolution de l’écriture rtf

Apprendre autrement 6ème La révolution de l’écriture pdf

Apprendre autrement 6ème La révolution de l’écriture rtf


Tables des matières L