Tour d'horizon rapide du site en vidéo

Comment aider son enfant à participer en classe ?

Conseils pour apprendre à son enfant à participer en classe

« Élève réservé, doit sortir de sa coquille » : une remarque source de stress pour bien des parents. Vous connaissez la nécessité d’être plutôt extraverti dans notre société. Alors, comment aider votre enfant à participer en classe ? Découvrez des clés dans cet article, et accompagnez votre jeune en toute sérénité.

Comprendre l’importance de la participation en classe

La verbalisation structure les apprentissages

Pour améliorer son attention et mieux retenir, l’enfant doit interagir, être « acteur ». Après la lecture d’un texte par exemple, l’enseignant questionne les élèves. Et ce, dans le but de soutenir la compréhension et l’apprentissage du vocabulaire nouveau. De plus, la participation active d’un élève l’aide à prendre sa place dans le groupe classe. Enfin, expliquer un résultat ou une méthode contribue à clarifier son raisonnement.

Une bonne expression favorise l’intégration sociale

La prise de parole peut être un obstacle pour certains enfants. Or, l’aisance à l’oral constitue un des facteurs de succès professionnel. Lors de son arrivée dans une nouvelle entreprise, l’ouverture aux autres favorise une intégration rapide. Oser prendre la parole en public devant un groupe devient impératif pour présenter un projet. Certes votre jeune a du temps pour gagner en assurance, mais toute assistance parentale sera porteuse de progrès. Vous l’aiderez à gagner en confiance, pour une bonne intégration dans la société.

Une pratique incontournable pour apprendre une langue étrangère

La pratique orale d’une langue permet d’enrichir son vocabulaire et de développer sa prononciation. Elle habitue le corps et la voix aux nouveaux sons. Prenez conscience de la difficulté à parler dans une autre langue quand il est compliqué de s’exprimer dans la sienne. 

Identifier les apports de l’école pour améliorer la prise de parole

La place de l’oral dans les programmes de l’école primaire et du collège

Le socle commun de connaissances insiste sur l’impact des compétences d’expression orale sur tous les enseignements. Il fait d’ailleurs l’objet d’un apprentissage spécifique en primaire et au collège. Voici les aptitudes travaillées à l’école élémentaire, au niveau de l’oral :

  • Raconter, décrire, expliquer.
  • Participer avec pertinence (en adoptant les règles usuelles de la conversation, en restant dans le propos) à un échange.
  • Questionner, répondre à une interpellation, exprimer une position personnelle.
  • Dire de mémoire un texte devant un auditoire (poème, courte scène, etc.).

Les objectifs de l’institution scolaire vis-à-vis de l’expression orale

À l’école, les enseignants organisent des séances de langage oral autour de compétences à atteindre. Dans ce contexte, les habiletés d’élocution attendues se traduisent par la capacité de chaque enfant à :

  • demander la parole ;
  • commenter une situation ;
  • donner son avis ;
  • argumenter pour exposer son point de vue ;
  • débattre d’un sujet avec ses camarades ;
  • etc.

De plus, une bonne élocution reflète également une aisance dans l’expression orale.

Analyser les causes du manque de participation en classe

Comprendre la situation

Pour accompagner efficacement votre enfant dans sa prise de parole en groupe, vous devez connaître l’origine de son comportement. Discutez avec lui de la situation. Dans la bienveillance, et sans le brusquer, échangez autour des remarques de l’enseignant. L’objectif étant d’identifier la cause de sa réserve :

  • Il s’ennuie en classe.
  • Il est timide.
  • Il a peur de se tromper.
  • Il manque de confiance en lui.
  • Etc.

Adopter une attitude bienveillante

Soyez ouvert et patient. Encouragez votre enfant à s’exprimer et ne portez pas de jugement. Laissez-lui le temps de comprendre ce qui se joue. Ne l’enfermez pas dans son image d’enfant timide, ne le surprotégez pas. Gardez en tête l’objectif de votre accompagnement : dédramatiser et rassurer.

Aider son enfant à participer en classe

Des livres pour faciliter le dialogue

Si votre enfant n’entre pas aisément dans la discussion, passez par des objets médiateurs. Certains albums, par exemple, constituent des déclencheurs de paroles. Votre fils ou votre fille s’identifiera plus facilement à un héros de son âge, vivant des aventures proches de son quotidien. Voici quelques titres traitant du manque de confiance en soi :

Des DVD pour parler de la timidité  

De même, certains films ou dessins animés racontent l’histoire de héros plutôt réservés. Le long d’un parcours initiatique, aidés par des amis, ils finissent par trouver leur place dans le monde. Nous vous proposons une sélection pour les enfants de primaire :

    • Ferdinand le taureau.
    • Little Miss Sunshine. 
    • Madame Timide.
    • Le Roi Lion.
    • Le monde de Nemo.
    • Dragons.
    • Etc.

Aider un enfant à sortir de sa timidité à l’école

Pratiquer des activités d’expression pour surmonter sa peur de parler

Proposez-lui une activité pour s’extérioriser. Danse, théâtre, musique : les possibilités sont nombreuses. Donnez-lui l’occasion de s’épanouir dans un groupe où il trouvera sa place. Valorisez ses réussites et félicitez-le pour ses performances.

Solliciter l’aide de l’enseignant

Pour aider votre enfant à sortir de sa coquille, n’hésitez pas à questionner son professeur. Il côtoie votre jeune au quotidien et vous proposera sûrement des pistes constructives. Avec l’équipe éducative, identifiez les moments sensibles et prenez connaissance de ses réussites. Cela vous aidera à mieux cibler votre accompagnement.

Prenez l’habitude de le solliciter dès son plus jeune âge

Votre enfant fréquente l’école maternelle ? N’attendez pas pour échanger sur les situations de classe qui l’amusent. Sollicitez son avis et proposez-lui des petits exercices de langage. Ensemble, jouez à « la maîtresse ». Pour aider votre jeune à s’exprimer, découvrez nos ressources ci-dessous.

👉 Téléchargez l’imagier d’Halloween en 2 polices (PS – petite section).

👉 Imprimez l’imagier du printemps (MS – Moyenne section).

👉 Appuyez-vous sur l’imagier du goût en 3 polices (GS – Grande section).

Demander l’avis d’un spécialiste

De façon exceptionnelle, il peut arriver qu’un enfant ait besoin d’un suivi auprès d’un spécialiste. C’est à votre médecin traitant de vous aiguiller. Consultez-le si cela vous semble nécessaire. Il vous rassurera et vous conseillera en toute objectivité.

Aider son enfant à participer en classe, c’est lui permettre de s’épanouir et de gagner en assurance. Tout au long de sa scolarité et lors des examens notamment, il mobilisera cette compétence. Et plus tard, dans sa vie personnelle et professionnelle, elle constituera un atout indiscutable. Alors, soyez patient et guidez-le pour renforcer sa confiance en lui.



Comment aider son enfant à participer en classe ? pdf

Comment aider son enfant à participer en classe ? docx