Les lieux de commandement – Cours – 4ème – Géographie

Les lieux de commandement – Cours – 4ème – Géographie

  • Les grandes métropoles.
  • Centres décisionnels majeurs, elles concentrent le pouvoir économique, financier, culturel, politique et technologique.
  • Des lieux de commandement.
  • Des villes mondiales, des villes globales.
  • Des villes plus complémentaires que concurrentes.

Les villes ont toujours été les lieux du pouvoir, là où se réalise le progrès.

 Au XXIe siècle, plus encore qu’aux siècles précédents, les villes dominent la campagne. Elles dominent aussi la planète, qu’elles structurent et dont elles impulsent les activités. Certaines forment le cercle très fermé des villes mondiales.

I. Les grandes métropoles, lieux de commandement du monde

1. La concentration des pouvoirs dans les grandes métropoles :

Par l’influence qu’elles exercent sur le monde, les grandes métropoles constituent des centres de commandement mondiaux.

Elles concentrent en effet les pouvoirs dans tous les domaines :

  • Production et services : elles accueillent le siège social des grandes entreprises multinationales.
  • Domaine financier : les banques et les grandes places boursières sont des acteurs clés des grandes métropoles.
  • Enseignement et recherche : les métropoles disposent d’universités prestigieuses et de centres de recherche technologique avancés.
  • Domaine politique : les organismes internationaux sont basés dans les grandes métropoles mondiales.
  • Innovation culturelle et mondialisation : les grandes métropoles sont les lieux d’impulsion des modes, aussi bien vestimentaires que musicales ou artistiques.

Le centre d’affaires (CBD, Central Business District) : symbolise cette concentration des pouvoirs en regroupant dans de hauts gratte-ciels les centres décisionnels des grandes entreprises, des banques ou encore des organismes financiers.

2. Des métropoles de plus en plus grandes et puissantes :

Le phénomène d’urbanisation et la concentration des pouvoirs rendent ces villes de plus en plus attractives : les populations s’y installent en nombre et les activités s’y développent rapidement.

Ce phénomène de métropolisation conduit à la création de véritables villes globales. Cette expression désigne trois villes dont la taille et le rôle de commandement économique, financier et culturel leur donnent une influence majeure sur le reste du monde :

  • Londres, au Royaume-Uni.
  • New York, aux Etats-Unis.
  • Tokyo, au Japon.

 

Des métropoles mondiales secondaires émergent, au vu de leur rôle prépondérant dans la mondialisation et les échanges économiques internationaux (Paris et Francfort par exemple).

 II. Des villes mondiales, des villes globales

Les villes mondiales, ou globales, constituent les premiers moteurs de l’économie mondialisée.

Selon quels critères une ville est-elle mondiale ?

  • Premier critère : nécessaire mais non suffisant : la taille. Ces villes comptent plusieurs millions d’habitants. Certaines sont de vrais monstres : Tokyo avec 27 millions d’habitants, ou Mumbai, qui dépasse les 20 millions et qui deviendra probablement la plus grande ville du monde vers 2050-2060.
  • Deuxième critère : la richesse et, donc, la puissance financière. Le produit urbain brut (PUB) de ces métropoles est considérable : la richesse produite par Tokyo est presque équivalente à celle produite par la France tout entière ; le PUB du Grand New York est plus du double de celui de l’Inde. Dans ces villes mondiales sont localisés tous les grands centres financiers et les bourses de valeurs : la City de Londres, Wall Street à New York, Tokyo, Singapour. f
  • Troisième critère : l’omniprésence des centres de commandement, de savoir et de création. Les villes mondiales concentrent les sièges sociaux des firmes transnationales, les universités et centres de recherche, les grandes agences de médias ou de conseil, les grandes firmes de design et de mode. Les villes mondiales sont des centres producteurs de flux d’information et de décision.
  • Quatrième critère : la connexion mondiale. Ces villes sont d’abord très bien reliées entre elles, tant par réseaux aériens ou maritimes que par réseaux d’information (câbles, satellites). Souvent, elles constituent le point d’entrée, la synapse, qui connecte leur région, voire leur pays, au reste du monde. C’est ainsi le cas de Moscou, principal point d’entrée en Russie, ou Mumbai pour l’Inde.
  • Cinquième critère : l’attractivité à toutes les échelles. Les villes mondiales drainent les hommes et les activités, ce qui renforce sans cesse leur puissance. Ainsi, la région parisienne ou le Grand Tokyo ont-ils aspiré la substance des régions environnantes.

 III. Des villes plus complémentaires que concurrentes

  • Ces villes mondiales rivalisent entre elles pour promouvoir leur image et attirer les investissements, ce qui passe, par exemple, par l’organisation de manifestations mondiales (jeux Olympiques de Séoul ou de Beijing, Exposition universelle de Shanghai, mondial de l’automobile de Paris, ouverture du Louvre d’Abu Dhabi) ou la construction de « skylines » (paysages de gratte-ciel) audacieuses.
  • Les villes mondiales rivalisent ainsi en hauteur de construction, notamment les villes mondiales des pays émergents, qui doivent faire leurs preuves : Burj Dubaï (828 m), Willis Tower à Chicago (527 m), Taipei 101 à Taïwan (508 m), Shanghai World Financial Center (492 m), International Commerce center de Hong Kong (484 m), etc.
    Et c’est le cinéma qui utilise ces constructions géantes, démontrant ainsi la montée en puissance des pays émergents : si le King Kong de 1933 grimpe au sommet de l’Empire State Building de New York, Sean Connery escalade les Tours Petronas de Kuala Lumpur en 1999 et Tom Cruise fait l’acrobate sur le Burj Dubaï en 2011 !

Mais ces villes sont, en réalité, plus complémentaires que réellement concurrentes. C’est leur connexion qui fait leur puissance. Ainsi, il existe des spécialisations qui mettent en lumière de réelles complémentarités : Londres est spécialisée dans les services financiers, Paris dans la création et la publicité, Mumbai est la capitale de Bollywood, Moscou le centre pétrolier et gazier du monde, etc.

 



Les lieux de commandement – Cours – 4ème – Géographie   pdf

Tables des matières Des échanges à la dimension du monde - Géographie : 4ème