Installation des végétaux dans un milieu – 6ème – Cours – SVT

Installation des végétaux dans un milieu – 6ème – Cours – SVT – Sciences de la vie et de la Terre

L’installation des végétaux dans un milieu

  • Comment les plantes à fleurs peuvent-elles être dispersées dans un milieu ?
  • Comment les plantes à fleurs produisent-elles des graines ?
  • Comment les fougères et les mousses colonisent-elles un milieu ?
  • Comment les fougères et les mousses produisent-elles des spores ?
  • Comment les végétaux peuvent-ils coloniser l’environnement proche sans utiliser de graines ni de spores

 

  1. I.     Modes d’installation des végétaux dans un milieu

L’occupation du milieu par les végétaux suit étroitement le cycle des saisons. Les plantes annuelles, meurent chaque année en laissant des graines qui germeront au printemps suivant, exemple : le coquelicot. Les plantes vivaces elles, persistent tout au long de l’année, mais changent d’aspect, comme les arbres, la Jonquille.

Dans notre environnement, nombreux sont les endroits colonisés par les végétaux. Les végétaux se sont installés dans les milieux terrestres, aériens mais aussi aquatiques. La colonisation du milieu par les végétaux est assurée par la reproduction sexuée pour certains, et la reproduction végétative pour d’autres.

D’une manière générale il existe deux types de colonisation d’un milieu par les végétaux :

ü  Colonisation par des graines : chez les plantes à fleurs

ü  Colonisation par des spores : chez les fougères et les mousses

 

  1. L’occupation d’un milieu par des graines (chez les plantes à fleurs)

Les plantes à fleurs produisent des graines, ces graines proviennent de la transformation des ovules contenus dans le pistil de la fleur. Cette transformation nécessite la fécondation des ovules par les éléments contenus dans le pollen. Ces éléments sont contenus sur les étamines des fleurs.

Le pollen est déposé sur le pistil par le vent et les insectes, c’est la pollinisation.

Ces graines, seules ou contenues dans un fruit sont dispersées par le vent ou les animaux ce qui les éloigne de la plante-mère.

Les ovules sont les éléments femelles, le pollen contient les éléments mâles. Ainsi les graines sont des formes de dispersion produites par reproduction sexuée.

Chaque graine contient une plantule qui se développera au cours de la germination pour donner une nouvelle plante, lorsque les conditions seront favorables.

Remarque : la dispersion est un transport dans toutes les directions.

 

 

Conclusion :

Avant de produire des graines, les végétaux doivent d’abord fleurir, toutes les plantes à fleurs produisent des graines.

C’est le dépôt de pollen libéré par les étamines, sur le pistil d’une fleur, qui entraîne la formation de graines. Ces graines, seules ou contenues dans un fruit sont dispersées par le vent ou les animaux ce qui les éloigne de la plante-mère.

Les graines, lorsque les conditions deviendront favorables germeront et donneront naissance à de nouvelles plantes.

  1. III.   L’occupation d’un milieu par des spores (chez les fougères et les mousses)

Les fougères et les mousses sont des plantes à sporanges et sporogones. Elles produisent de nombreuses spores dispersées par le vent. Lorsqu’elles trouveront des conditions favorables, elles germeront en de petites lames vertes qui donneront de nouvelles fougères et de nouvelles mousses qui coloniseront le milieu.
Les mousses et les fougères, colonisent le milieu grâce à la reproduction sexuée.

Remarque : les spores sont des éléments dispersion des fougères et des mousses.
Conclusion :

Les végétaux sans fleur s’installent dans de nouveaux milieux grâce à leurs spores. Les spores, petites et légères, sont transportées par le vent, l’eau ou les animaux puis germent et donnent une nouvelle plante à spores.

  1. IV.   L’occupation d’un milieu par la reproductivité végétative

Certains végétaux peuplent le milieu sans utiliser de fleurs ni de spores. De nouvelles plantes peuvent se former à partir de la plante mère, c’est une reproduction végétative. Elle permet de coloniser un milieu rapidement à partir de quelques individus.

Cette reproduction est assurée par :

Stolon : c’est le cas du fraisier,

Rhizomes, par exemple : cannes de Provence, les fougères,

Feuilles qui bourgeonnent, par exemple : les lentilles d’eau,

Bulbes : par exemple : jonquille, amaryllis.

 

 

Conclusion :

L’envahissement rapide d’un milieu par des végétaux se fait par multiplication végétative

De nouveaux pieds se développent alors grâce à des stolons (fraisiers) ou des rhizomes (polypode).

Les nouveaux pieds, souvent nombreux, se multiplient rapidement proches de la plante-mère, ce qui permet de coloniser le milieu.

 



Installation des végétaux dans un milieu – 6ème – Cours – SVT   rtf

Installation des végétaux dans un milieu – 6ème – Cours – SVT   pdf

 

Tables des matières Peuplement milieu - SVT : 6ème - Cycle 3