Habiter les littoraux – Cours – 6ème – Géographie

Habiter les littoraux – Cours – 6ème – Géographie

  • Le type d’activité dominant, les choix et les capacités d’aménagement.
  • Les conditions naturelles sont autant d’éléments à prendre en compte pour caractériser et différencier les littoraux où se concentre une part accrue de la population mondiale.
  • Des littoraux attractifs
  • Des littoraux transformés

 Les littoraux sont des espaces attractifs pour les hommes, à la fois dynamiques et menacés. Les espaces industrialo-portuaires et les littoraux touristiques sont les plus densément peuplés. Ils ont vu se développer plusieurs types d’activités principales, en particulier la pêche, l’industrie et le tourisme.

Quelles sont les différentes façons d’occuper les littoraux ?                        

I. Les littoraux : les espaces les plus densément peuplés

1. Une concentration de population inouïe :

Les littoraux regroupent les plus importantes densités de population, atteignant parfois des chiffres record : 1000 hab/km2 au Bangladesh par exemple. Les populations littorales continuent d’augmenter aujourd’hui en raison de l’attractivité de ces territoires et des nombreuses activités qui s’y sont développées.

En conséquence, les littoraux accueillent des villes de plus en plus grandes : 14 des 18 plus grandes villes du monde se situent sur un littoral.

2. Les facteurs d’attractivité des littoraux :

Les littoraux jouent le rôle de façades maritimes pour les espaces économiques qui se situent à l’intérieur des terres : ils leur permettent de s’ouvrir sur le monde via des échanges par la mer. Les territoires côtiers les plus populaires bénéficient également d’un climat et d’un environnement agréables à vivre, ce qui attire aussi bien des nouveaux habitants que des flux touristiques majeurs.

II. Les grandes activités des littoraux

1. La pêche :

La pêche est l’activité la plus ancienne à avoir occupé les habitants des littoraux. Si elle est encore bien souvent traditionnelle dans les pays pauvres, elle s’est largement modernisée dans les pays développés.

 

L’aquaculture se développe également partout dans le monde. Il s’agit d’élevages de poissons, de mollusques et de crustacés dans des milieux marins.

 

2. Les sites industrialo portuaires :

Les ports, par les échanges commerciaux qu’ils permettent, ont vu prospérer des activités industrielles. Ils disposent de plateformes permettant le déchargement de marchandises et leur desserte, via d’autres moyens de transport, vers les espaces économiques situés à l’intérieur des terres.

Ce lieu d’échanges (importations et exportations) a également incité de nombreuses entreprises industrielles à s’installer sur place, afin d’accélérer leur activité. Lorsqu’un port de commerce accueille des usines, on parle alors de zones industrialo-portuaires (ZIP).

Cependant, cette concentration d’activités pose des problèmes de pollution des eaux et d’esthétique des littoraux.

 

Le littoral est ici occupé par un port avec ses bassins, ses quais de déchargement, ses industries, ses entrepôts, des terre-pleins (espace gagné sur la mer) et îles artificielles ou s’entassent les conteneurs (caisse de dimension standardisée conçue pour le transport de marchandise) par centaines. Mais ce littoral est aussi un espace habité.

 

Les ports qui autrefois étaient localisés au cœur des villes, se sont progressivement déplacés et étendus pour développer leurs activités. Ils s’étendent aujourd’hui parfois sur des dizaines de kilomètres, accueillant des navires toujours plus grands. Mais le développement des activités industrielles menace l’environnement (marées noires, pollution de l’atmosphère…) et rend l’accès à la mer difficile tandis que la côte est enlaidie

 

3. Le tourisme :

Les premières stations balnéaires ont vu le jour au XIXe siècle. Il s’agit de villes touristiques situées en bord de mer. Depuis, les aménagements touristiques n’ont cessé de se développer afin d’accueillir les flux toujours plus nombreux de touristes (ports de plaisance, immeubles et digues de front de mer, etc.).

L’essor du transport aérien a notamment permis aux touristes de partir en vacances vers des destinations de plus en plus lointaines, afin de profiter de paysages et de climats agréables.

 

L’essor touristique des littoraux a cependant également conduit à des problématiques environnementales :

  • L’accumulation des déchets est préoccupante.
  • La dégradation des milieux marins est difficile à contrecarrer.
  • L’utilisation massive de l’eau douce se fait au détriment des agriculteurs locaux.

 

Face à l’augmentation du nombre de touristes après la seconde guerre mondiale, les stations balnéaires se sont multipliées et développées. Les aménagements touristiques ont envahi le littoral, conduisant parfois à un véritable béton nage des côtes (Benidorm) aux dépens de certains espaces agricoles. Aussi, le tourisme entre en concurrence avec d’autres activités comme l’agriculture pour l’utilisation de l’eau et conduit parfois à des pollutions du milieu marin.

 



Habiter les littoraux – Cours – 6ème – Géographie   rtf

Habiter les littoraux – Cours – 6ème – Géographie   pdf

Tables des matières Habiter les littoraux - Géographie : 6ème - Cycle 3