Fondations d’une France nouvelle – 4ème – Cours – Histoire

Fondations d’une France nouvelle – 4ème – Cours – Histoire

  • Comment la Révolution et l’Empire ont-ils transformé la France ?
  • Comment est inventée la vie politique sous la Révolution ?
  • Comment les femmes participent-elles à la Révolution ?
  • Qu’est-ce que les femmes ont obtenu de la Révolution ?
  • Quelles sont les relations entre l’Etat et les religions durant la Révolution ?
  • Comment l’armée et la guerre se transforment-elles sous la Révolution et l’Empire ?
  • Quel rôle joue le peuple dans la Révolution et l’Empire ?
  • Quels sont les différents changements politiques, économiques, sociaux et culturels qui vont se mettre en place en France ?

Je me repère dans l’espace et dans le temps

Dès juillet 1789, les Parisiens s’arment et prennent la Bastille. Puis, lors de la Grande Peur, ce sont les paysans qui pillent des châteaux à travers le royaume. En août 1792, c’est encore le peuple parisien qui envahit les Tuileries et provoque la chute de la royauté.

 

Date Évènement
4 août 1789 Abolition des privilèges
26 août 1789 Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen
1792 Suffrage universel en France
15 août 1801 Concordat
1803 – 1815 Guerres napoléoniennes
21 mars 1804 Code Civil

Définitions :

La vie politique : la vie qui concerne les affaires de l’Etat.

Un club : une association dont les membres se réunissent régulièrement pour débattre de sujets politiques.

La conscription : le service militaire obligatoire.

Un concordat : un accord entre un Etat et le pape sur les questions religieuses.

L’infanterie : l’armée qui combat à pied. Un fantassin est un soldat de l’infanterie.

Le Code civil : le recueil de lois qui fixe les règles des relations entre les personnes.

Un Département : une division administrative du territoire français.

  1. Une France nouvelle
  2. Les fondations politiques

La Révolution Française apporte à la France une nouvelle conception politique repensée par les Lumières, la démocratie. Le pouvoir est donné, théoriquement, au peuple :

La monarchie absolue disparait : La souveraineté nationale est établie dès 1789. Désormais, le pouvoir émane de la nation. C’est la monarchie constitutionnelle.

La Constitution fixe l’organisation des pouvoirs et définit et limite ce pouvoir.

Le peuple élit une Assemblée qui vote les lois (pouvoir législatif) et contrôle le gouvernement. Cette assemblée représente le peuple. On appelle ce système la démocratie représentative.

A l’assemblée, les députés débattent.

Les citoyens créent des clubs et lisent la presse politique.

L’administration du pays est unifiée, avec la création des communes et des départements. A partir de 1800, les départements sont dirigés par des préfets nommés par l’Etat.

 

Progressivement, l’armée de métier est remplacée par une armée nationale. Le service militaire devient obligatoire par la loi Jourdan en 1798.

 

 

 

  1. Les fondations économiques et sociales

La Révolution française fait émerger des grands principes et abolit un grand nombre de lois de l’Ancien Régime. Elle commence à faire passer la France dans la modernité :

L’Assemblée met fin à aux privilèges : Les contributions sont désormais payées par tous en fonction de leur fortune, et la bourgeoisie peut accéder aux hautes fonctions.

Les hommes deviennent libres et égaux en droits. La rédaction de la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen fonde les bases des principes révolutionnaires : la liberté et l’égalité des citoyens.

Napoléon, qui gravit les échelons du pouvoir jusqu’à devenir Empereur en 1804, fait rédiger le Code civil en cette même année (1804).

Le marché national est unifié : suppression des douanes intérieures et l’unification des poids et mesures.

L’Etat défend désormais la liberté d’entreprise et il interdit les syndicats et les grèves.

Les femmes participent à la Révolution : elles obtiennent des avancées sur l’héritage, le divorce mais on ne leur accorde aucun droit politique.

 

 

  1. Les fondations religieuses et culturelles

La Révolution française marque également le début de la diversité culturelle et la libéralisation de la société, c’est-à-dire la levée de la censure et des obligations religieuses:

La liberté de culte et de conscience religieuse apparaît : l’égalité entre catholiques, protestants et juifs. La France est déchristianisée.

Les relations entre l’Etat et l’Eglise catholique sont conflictuelles mais elles se pacifient avec le Concordat de 1801.

La liberté de la presse est établie, malgré le retour de la censure sous Napoléon.

Le divorce est autorisé.

Le droit de propriété est mis en place.

Ces nouvelles libertés sont écrites dans la Déclaration de l’Homme et du Citoyen en 1789 et confirmées dans le Code Civil mis en place par Napoléon.

Les premiers lycées publics et musées publics font leur apparition.

 



Fondations d’une France nouvelle – 4ème – Cours – Histoire   rtf

Fondations d’une France nouvelle – 4ème – Cours – Histoire   pdf

Tables des matières La Révolution et l'Empire - Histoire : 4ème