Affirmation des nationalismes – 4ème – Cours – XIXème siècles – Histoire

Affirmation des nationalismes – 4ème – Cours – XIXème siècles – Histoire

  • Comment les nationalismes transforment-ils les frontières de l’Europe ?
  • Pourquoi et comment les peuples se soulèvent-ils en Allemagne et en Italie en 1848 ?
  • Comment l’Italie a-t-elle été unifiée de 1855à 1861 ?
  • Comment Bismarck parvient-il à unifier l’Allemagne ?

Je me repère dans l’espace et dans le temps

Le partage de l’Europe lors du Congrès de Vienne (1814-1815), ainsi que la Sainte Alliance, n’ont pas totalement étouffé la diffusion des idées de la Révolution française.

Les nationalismes posent de graves problèmes aux monarchies en place. Les revendications nationales aboutissent à la création de nouveaux Etats.

DateÉvènement
1815 Congrès de Vienne 
1830 Indépendance de la Grèce et de la Belgique 
1848 Printemps des peuples 
1866 Bataille de Sadowa, défaite de l’Autriche-Hongrie 
1870 Bataille de Sedan, défaite de Napoléon III 
1871 Unification de l’Allemagne 
1878 Indépendance de la Serbie, la Roumanie et du Monténégro 
1908 Indépendance de la Bulgarie 
1908 Annexion de la Bosnie Herzégovine par l’Autriche Hongrie 
1912 Indépendance de l’Albanie 
28 juin 1914 Assassinat de l’archiduc François Ferdinand 

 

Définitions :

Les mouvements libéraux : les mouvements de lutte contre le pouvoir absolu et pour les libertés.

Les mouvements nationaux : les mouvements en faveur de l’indépendance d’un peuple ou de son unification.

Un patriote : nom donné à celui qui lutte pour l’indépendance ou l’unification de sas nation.

Un libéral : du point de vue politique, un partisan des libertés.

Le chancelier : le premier ministre de la Prusse puis de l’Allemagne unifiée.

État multinational : État composé de plusieurs peuples (nationalités).

État-nation : État composé d’un même peuple et d’une même identité partageant une langue, une histoire, une culture commune.

Nationalisme : Exaltation excessive du sentiment national (qui peut susciter de l’intolérance face aux étrangers)

  1. Etats et nationalités
  2. Les revendications nationales (1815-1848)

Le congrès de Vienne 1815, redessine la carte de l’Europe. Les peuples que Napoléon avait rassemblés sont de nouveau éclatés. L’Allemagne est divisée en 39 états, l’Italie en 8 états. Les Etats européens ne correspondent pas aux nationalités d’Europe. Les empires comprennent de nombreuses nationalités.

Après 1815,  le sentiment national est né chez les peuples européens et les nationalismes se développent dans toute l’Europe. Dans les grands empires, les patriotes aspirent à leur liberté et contestent l’Europe des Princes. Des mouvements libéraux (pour obtenir des libertés politiques) et des mouvements nationaux (pour créer une nation) se développent. Alors qu’en Allemagne et en Italie ils veulent unifier leur pays. Ils s’opposent à la monarchie absolue et souhaitent obtenir des constitutions et des libertés.

Le XIXe siècle a connu plusieurs révoltes des peuples européens :

ü  En 1830, des révoltes éclatent en Europe. Elles sont toutes violemment réprimées, seuls les Grecs et les Belges obtiennent leur indépendance.

ü  En 1848, une révolution partie de France gagne l’Europe c’est le Printemps des Peuples : les Allemands, les Hongrois, les Tchèques et les Italiens se soulèvent. Mais ces soulèvements sont finalement étouffés par les rois qui parviennent à rétablir l’ordre.

ü  En 1878, les Slaves des Balkans se soulèvent contre l’Empire Ottoman et obtiennent leur indépendance, mais les nouveaux Etats s’affrontent à cause de rivalités nationalistes.

 

  1. La naissance de nouveaux Etats (1850-1914)

Le roi du Piémont-Sardaigne Victor Emmanuel II et son premier ministre Cavour, se lancent dans l’unification de l’Italie en s’appuyant sur les patriotes italiens.Ils obtiennent l’aide de Napoléon III et chassent l’Autriche des territoires du nord de l’Italie. De 1859 à 1861, le Piémont annexe la plus grande partie de la péninsule. Devenu roi d’Italie en 1861, Victor Emmanuel II fait la conquête de Venise (1867) et de Rome (1870) qui devient la capitale, l’unité est réalisée en 1870.

 

En 1848, le peuple allemand tente de se soulever contre l’Autriche (Depuis le congrès de Vienne, l’Allemagne est divisée en 39 états formant la Confédération Germanique, présidée par l’empereur d’Autriche) pour unifier l’Allemagne sous l’autorité du roi de Prusse, mais cette tentative échoue.

En 1866, le roi de Prusse Guillaume Ier et son chancelier Bismarck reprennent le combat et entreprennent d’unifier l’Allemagne. Bismarck remporte la bataille de Sadowa sur l’Autriche en 1866. La Prusse remporte ensuite la bataille de Sedan sur la France de Napoléon III en 1870. Les Français et les Autrichiens doivent abandonner l’Allemagne. En 1871, l’unification de l’Allemagne est proclamée et Guillaume Ier est proclamé empereur des Allemands par les souverains allemands réunis à Versailles.

 

 

Après sa défaite contre la Russie (1878), l’Empire ottoman doit accepter l’indépendance de plusieurs peuples des Balkans :

Les Grecs obtiennent leur indépendance en 1830 et la Serbie devient autonome.

A partir de 1850, les Slaves (Serbes, Bulgares, Monténégrins, Roumains, Slovènes, Croates, etc.) multiplient les guerres d’indépendance contre les empires autrichien et ottoman. Ils sont soutenus par la Russie au nom du panslavisme.

Plusieurs états souvent rivaux obtiennent leur indépendance : la Serbie (1878), la Roumanie (1878), le Monténégro (1878), la Bulgarie (1908), l’Albanie (1912).

En 1908, l’Autriche-Hongrie annexe la Bosnie Herzégovine.

En 1911 et 1913, il perd la guerre contre ces Etats et doit se retirer presque totalement des Balkans.

 



Affirmation des nationalismes – 4ème – Cours – XIXème siècles – Histoire   rtf

Affirmation des nationalismes – 4ème – Cours – XIXème siècles – Histoire   pdf

Tables des matières Régimes politiques - IIIeme république - Le 19eme siècle - Histoire : 4ème