Accents – Apostrophe – Cédille – Tréma – 6ème – Cours

Accents – Apostrophe – Cédille – Tréma – 6ème

Pour signaler certains sons, on utilise des accents et des signes.

Les accents

  • L’accent aigu ne se place que sur le e, qui se prononce alors é.

Ex : une clé, il était, du blé, la mémoire

  • L’accent grave se place sur le e, qui se prononce alors è.

Ex : une chèvre, ils menèrent, un poème

  • L’accent circonflexe se place sur les voyelles :â, ê, î, ô, û. Il rappelle une lettre disparue (souvent un s, qu’on peut retrouver dans d’autres mots de la même famille.

Ex : un château, une forêt, un pôle, une flûte, enchaîner

forêt vient de forest (déforestation)

  • Devant un -x ou deux consonnes, le e se prononce è mais ne prend en général pas d’accent.

Ex : pelle, externe, festin.

 

L’apostrophe, la cédille et le tréma

  • L’apostrophe remplace une voyelle (a, e,i) à la fin d’un mot, quand le mot suivant commence par une voyelle ou par un h muet. Ce procédé s’appelle une élision.

 

Ex : l’appétit (le appétit), je n’ai (ne ai) pas faim, d’un chien (de un chien)

 

  • La cédille se place sous le c devant a, o,u pour obtenir le son ss.

Ex : elle lança, un maçon, reçu.

  • Le tréma se place sur la deuxième voyelle d’un groupe de deux voyelles. Il indique que ces voyelles se prononcent séparément.

Ex : naïf, Noël, héroïne



Les accents et autres signes cours
Les accents et autres signes cours

Tables des matières Accents - Orthographe - Français : 6ème - Cycle 3