Empires chrétiens du Haut Moyen Âge: Empire carolingien – Empire byzantin – Cours – 6ème – Histoire

Empires chrétiens du Haut Moyen Âge – Empire carolingien – Empire byzantin – Cours – 6ème – Histoire

En 395, à la mort de l’empereur Théodose, l’empire romain est partagé en deux :

  • L’empire romain d’Occident à l’ouest envahi par les peuples germains : (Francs, Burgondes, Wisigoths, Ostrogoths). Charlemagne conquiert un vaste territoire et est sacré empereur en l’an 800. Il convertit son peuple et les peuples voisins au christianisme catholique.
  • L’empire romain d’Orient à l’est, qui résiste aux barbares et prend le nom d’empire byzantin. Ils pratiquent le christianisme orthodoxe. En 527, Justinien en devient le basileus (en grec, roi des rois – titre donné à l’empereur byzantin.)I/ L’empire byzantin (Ve – XVe siècle)
  • Justinien, un empereur très puissant de l’empire byzantin

 

3Justinien, mosaïque de la Basilique San Vitale de Ravenne, avant 547

 

Dans la partie orientale du bassin méditerranéen, les empereurs romains se maintiennent toujours sur le trône. Ils conservent les héritages de l’Antiquité et agissent comme les héritiers des monarques d’autrefois.

Justinien arrive au pouvoir en 527. Le souverain nourrit l’ambition de reconstruire l’ancien empire romain d’Occident. Il engage une série de longues campagnes et reprend aux Barbares plusieurs régions des rivages méditerranéen : le Sud de l’Espagne, l’Italie et le Nord de l’Afrique. Il applique les lois romaines dans un code : Le Code Justinien et le Digeste, qu’il fait composer au cours de son règne, rassemblent les décisions de justice des anciens tribunaux romains.Le grec devient la langue officielle.

Le basileus (roi des rois en grec) est acclamé par le peuple. Empereur chrétien, il est « l’élu de dieu » et son représentant sur terre. On se prosterne devant lui.

L’empereur dispose d’un pouvoir absolu. Entouré de fonctionnaires, il est le chef de l’armée, de l’administration et de l’église.

 

  • Constantinople, capitale du monde bysantin

La vieille cité conserve de nombreux héritages romains. La muraille de Constantin protège la ville et ses monuments. La présence de Forums, d’un hippodrome et d’un Sénat rappelle le passé antique.

Constantinople est aussi un carrefour économique et commercial de l’Orient.

Justinien fait bâtir à Constantinople une prestigieuse église, Sainte- Sophie. Cet édifice monumental est construit entre 532 et 537. Les souverains byzantins s’y font couronner. Les patriarches y conduisent les cérémonies les plus importantes.

 

Basilique Sainte Sophie à Constantinople inaugurée par l’empereur Justinien.4

 

  • Un empire chrétien

3Christ pantocrator de la mosaïque de la déisis à Sainte-Sophie (Istanbul, Turquie)

Le christianisme orthodoxe est la religion officielle. Il se distingue du christianisme pratiqué en occident par la vénération des icônes, la messe en grec et le mariage des prêtres.

En 1054, l’église orthodoxe rompt avec le pape de Rome qui s’oppose à ces pratiques. L’empereur nomme à sa tête un patriarche. Des moines sont envoyés pour évangéliser les slaves d’Europe orientale.

Le christianisme orthodoxe atteint la Russie et l’actuelle Europe orientale.

 

  • La fin de l’empire byzantin

Sous les successeurs de Justinien, l’empire est sans cesse attaqué. En 1453, les turcs s’emparent de Constantinople, la plus grande et la plus riche ville du monde chrétien. L’empire byzantin disparaît.

II/ L’empire romain d’occident : l’empire carolingien

 

  • La conquête de l’empire

En 476, l’empire romain d’Occident tombe aux mains des barbares germains qui le disloquent et forment des royaumes. Le plus durable d’entre eux, le royaume franc, s’étend sur toute la Gaule. Trois siècles plus tard, en 768, un descendant de la dynastie des carolingiens, Charles (qui deviendra Charlemagne), en devient le roi.

Il mène de nombreuses guerres (en particulier contre les Lombards et les Saxons) pour agrandir son royaume depuis les Pyrénées jusqu’à la mer du Nord : il réunit ainsi sous son autorité de nombreux territoires européens. Dans les territoires conquis, Charlemagne impose partout la religion catholique qui se diffuse alors dans de nombreux territoires européens. Maître d’immenses territoires et défenseur du christianisme, Charlemagne (Charles le Grand) est couronné empereur par le pape à Rome en 800 : l’Empire, disparu depuis 476 en Occident est ainsi rétabli sur le modèle romain.                                                                           Le couronnement de Charlemagne

 

L’Empire carolingien se caractérise par sa forte volonté de convertir les régions conquises au christianisme. Ainsi, Charlemagne (768 – 814), puis son fils Louis le Pieux (814 – 840) envoient des missionnaires dans les nouveaux territoires de l’Empire. Ils imposent la religion chrétienne par la force lorsque c’est nécessaire.

  • Le gouvernement de l’empire

Charlemagne établit sa capitale à Aix-la-Chapelle. Il divise son empire en 300 comtés et nomme un comte à leur tête. Celui-ci rend la justice, lève les impôts et l’armée. Il est surveillé par des Missi Dominici, envoyés par l’empereur et sont chargés d’inspecter les comtés de l’empire.

Charlemagne réunit dans son palais d’Aix-la-Chapelle l’assemblée des comtes. Les décisions prises sont regroupées en capitulaires (recueil de lois). Le latin est la langue officielle.

 

  • La renaissance culturelle

 

Charlemagne encourage le développement des arts et des lettres dans son palais, en réunissant des artistes et des savants autour de lui. Il demande d’ouvrir des écoles dans chaque évêché.

 

Partout, des églises sont construites, ornées de mosaïques, de fresques, d’objets d’orfèvrerie et d’ivoire.

 



Empires chrétiens du Haut Moyen Âge: Empire carolingien – Empire byzantin – Cours – 6ème – Histoire   rtf

Empires chrétiens du Haut Moyen Âge: Empire carolingien – Empire byzantin – Cours – 6ème – Histoire   pdf

Tables des matières Empires chrétiens - Histoire : 6ème - Cycle 3