Effets physiologiques de la plongée subaquatique – Seconde – Cours

Cours de 2nde  sur la plongée subaquatique – Les effets physiologiques

Comme évoqué dans les chapitres précédents, la pression à laquelle est soumis un plongeur augmente fortement avec la profondeur. Cette pression inhabituelle pour le corps humain a des conséquences qu’un plongeur doit connaitre pour ne pas se mettre ne danger. Les lois de la physique permettent de comprendre ces phénomènes et de prendre les précautions nécessaires  afin d’assurer une pratique de la plongée sans danger sur la santé.

Barotraumatisme

Le corps humain contient des cavités renfermant de l’air : oreilles, sinus, appareil respiratoire…L’augmentation de la pression engendre une diminution du volume de l’air emprisonné : c’est la conséquence directe de la loi de Boyle-Mariotte. Ce phénomène peut engendrer des incidents appelés barotraumatismes.

A l’inverse lors d’une remontée brutale, l’air contenu dans les poumons va voir sa pression diminuer rapidement et son volume augmenter. Il est donc indispensable que le plongeur songe à expirer pour éviter des lésions pulmonaires.

La toxicité des gaz

L’air est constitué d’environ 20 % de dioxygène O2 et 80 % de diazote N2, cet air se trouve en état dissous dans le sang humain. Pour un plongeur, ce même air qu’il respire grâce à la bouteille qu’il porte est dissous dans son sang avec des quantités beaucoup plus importantes en raison de pression élevée. Cette pression élevée a comme conséquence directe des concentrations importantes des gaz dissous dans le sang, ce qui engendre des conséquences graves, on parle de la toxicité des gaz.

 



Effets physiologiques de la plongée subaquatique – Seconde – Cours   rtf

Effets physiologiques de la plongée subaquatique – Seconde – Cours   pdf

Tables des matières Les effets physiologiques de la plongée subaquatique - Plongée subaquatique et pression - La pratique du sport - Physique - Chimie : Seconde - 2nde