Débuts du christianisme – 6ème – Cours

Débuts du christianisme – 6ème – Cours

Né dans le territoire de Judée sous domination romaine, le christianisme est diffusé dans l’Empire romain par les proches de Jésus, puis par les premiers chrétiens. La nouvelle religion attire certains Juifs et de nombreux Romains. L’Église voit alors le jour.

Comment est né le christianisme ?

  • Jésus en Palestine

3Jésus de Nazareth (représentation – film)

Au début du Ier siècle après J.-C., les Romains occupent le territoire de Palestine. Les Juifs sont étroitement surveillés et doivent payer de lourdes taxes à l’Empire romain. Ils fondent leurs espoirs de libération sur la venue du Messie, annoncé par la Bible hébraïque comme le sauveur d’Israël.

Jésus fils de Marie et de Joseph, nait à Bethléem. Il grandit à Nazareth. C’est un juif qui vit dans la Province romaine de Palestine. Considéré comme un envoyé de dieu, le Christ (messie en grec) annonce partout la « bonne nouvelle »Tous les hommes sont égaux. En aimant dieu et son prochain, ils auront la vie éternelle.

Il est très écouté par les plus pauvres qui espèrent mener une vie meilleure mais Jésus gêne les chefs religieux juifs qui lui reprochent d’être un faux Messie ainsi que les Romains qui sont inquiets de cette agitation. Jésus est arrêté, livré au gouverneur romain, Ponce Pilat, et mis à mort par crucifixion vers 30.

La veille de son arrestation, Jésus partage un dernier repas avec ses apôtres (Compagnon de Jésus qui diffusent son message), appelé la Cène.

 

3 « La Cène » peint par Léonard de Vinci – 1494 – 1498

 

  • Les premières communautés chrétiennes

Les disciples de Jésus pensent qu’après avoir été crucifié, il est ressuscité et a rejoint Dieu. Ils continuent donc de transmettre la parole de celui qu’ils considèrent comme le Messie.

Grâce à l’action des apôtres, aux lettres de Paul et la diffusion des Evangiles  (livres racontant la vie et le message de Jésus.), des personnes deviennent chrétiennes dans les villes de l’empire romain.

Paul de Tarse, un juif, citoyen romain converti à la foi chrétienne, convertit les païens hors du monde juif. Ses lettres, les épîtres, ainsi que les évangiles de Matthieu, Marc, Luc et Jean sont rassemblés dans le nouveau testament.

  • Les pratiques religieuses chrétiennes

La Bible des chrétiens se compose de plusieurs parties :

  • La Bible hébraïque constitue l’Ancien Testament.
  • Le Nouveau Testament rassemble plusieurs livres rédigés par les premiers chrétiens : les Epîtres, les Evangiles, les Actes de Apôtres et l’Apocalypse.

Pour entrer dans la communauté chrétienne, il faut recevoir le baptême. Les chrétiens croient en dieu, incarné en Jésus-Christ : leur religion est monothéiste.

Ils se réunissent le dimanche, sous la direction d’un prêtre, pour lire les évangiles et prier. Ils commémorent la Cène et partagent le pain et le vin : c’est la communion. Ils enterrent leurs morts dans des cimetières souterrains : les catacombes.

 

Ces chrétiens forment de petites communautés autonomes dirigées par des évêques. Ceux-ci veulent en assurer l’unité et la discipline.

 

II/ Le christianisme dans l’empire romain

 

Les empereurs romains sont tolérants à l’égard des différents cultes pratiqués dans l’empire. Mais l’expansion du christianisme au cours des Ier et IIe siècles les inquiète. Les chrétiens sont alors persécutés car cette religion monothéiste menace les religions traditionnelles et le culte impérial.

 

  • Les chrétiens persécutés

 

Les chrétiens refusent de considérer l’empereur comme un dieu et donc de prier pour lui. De plus, ils refusent de porter les armes pour défendre l’Empire et de sacrifier aux dieux.

Lorsque l’Empire romain connaît des difficultés, les chrétiens sont alors présentés comme les fautifs. Ils sont régulièrement persécutés et parfois tués.

Le courage des martyrs provoque l’admiration et entraine des conversions.

 

  • Les chrétiens sont ensuite acceptés

 

Pour ramener l’ordre, l’empereur Constantin accorde aux chrétiens le droit de pratiquer leur religion par l’Edit de Milan en 313. Lui-même et ses successeurs deviennent chrétiens. Finalement, le christianisme devient la religion obligatoire de l’Empire, il se diffuse alors rapidement.

 

Les communautés chrétiennes s’unifient, définissent les croyances officielles et construisent les premières basiliques. A la tête des églises, un évêque dont le supérieur est l’évêque de Rome, le Pape.

En 325, le concile (Réunion d’évêques) de Nicée fixe le Credo (« je crois » en latin) qui définit la foi chrétienne, croyance en un seul dieu. Il établit les grandes fêtes religieuses.

En 392, l’empereur Théodose fait du christianisme la religion officielle de l’empire.

 



Débuts du christianisme – 6ème – Cours   rtf

Débuts du christianisme – 6ème – Cours   pdf

Tables des matières Les débuts du judaïsme et du christianisme - Histoire : 6ème - Cycle 3