Terre – Cours – 6ème – Géographie

Terre – Cours – 6ème – Géographie

  • Comment se repère-t-on sur la Terre ?
  • De quoi est constituée La terre ?
  • Qu’est-ce qu’une carte ?
  • Qu’est-ce qu’un plan ?
  • Quelle est la différence entre un plan et une carte ?
  • Qu’est-ce qu’une échelle ?

 

  1. I.     La représentation de la Terre

La Terre est une sphère (boule), dont la surface est recouverte de continents et d’océans. Il existe trois manières de la représenter :

-la photo satellite, grâce à laquelle nous pouvons voir la réalité des couleurs et des formes mais, seulement la moitié de la planète.

 

– le globe terrestre, qui est une maquette de la Terre qui respecte les formes des continents et les représente tous. Mais, on ne peut pas tous les voir d’un seul coup d’œil.

 

-le planisphère qui est une représentation à plat de la Terre : on la voit entièrement, mais les continents sont déformés.

  1. II.  Se repérer sur la Terre

Se repérer sur la Terre, c’est difficile…

Pour localiser un point sur la surface de la Terre, les Hommes ont dû inventer des mots, des outils:

1. Des mots pour décrire où on est

Ce sont les noms des continents et des océans.

 

2. Des outils pour être précis

Pour se déplacer sur la Terre, il faut des repères.

Les hommes ont défini deux points : les pôles, et ont imaginé une sorte de quadrillage de la surface du globe terrestre :

a. Les pôles

Ce sont des extrémités nord ou sud de la Terre par laquelle passe l’axe de rotation de la Terre

b. Les lignes imaginaires

Pour se repérer sur la Terre, l’homme y a tracé des lignes imaginaires : l’Équateur, les parallèles, les méridiens. La Terre ainsi quadrillée, on peut y situer tout point en donnant sa latitude et sa longitude.

L’Équateur :

L’équateur est la ligne imaginaire horizontale située à égale distance des deux pôles. Il divise la Terre en deux hémisphères égaux : Nord et Sud.

Un parallèle :

C’est un cercle imaginaire parallèle à l’Équateur : il existe quatre parallèles remarquables

– les 2 cercles polaires, antarctique au sud et arctique au nord,

– le tropique du Cancer au Nord et le tropique du Capricorne au Sud.

Les méridiens :

Lignes qui joignent les deux pôles grâce aux lignes remarquables, on peut situer un point en donnant sa latitude et sa longitude

Le méridien de Greenwich :

C’est un demi-cercle imaginaire qui joint les deux pôles, qui passe par Londres sert de référence.

La latitude : La distance mesurée  en degrés qui sépare un parallèle de l ‘ Équateur.

La longitude : La distance mesurée en degrés qui sépare un méridien  du méridien du Greenwich.

c. les points cardinaux

Il faut savoir s’orienter pour savoir se situer. Ainsi, la boussole est un objet ancien qui indique toujours le Nord. Sur la boussole est dessinée une rose des vents qui établit les quatre points cardinaux.

Lorsque l’on tient la boussole, le Sud doit être vers nous tandis que l’Est est à droite et l’Ouest est à gauche.

A ces quatre points cardinaux on rattache des adjectifs :

  • Nord : septentrional
  • Sud (ou du Midi) : méridional
  • Ouest : occidental
  • Est : oriental.
  1. III.   Les continents et les océans

1. Les continents

Un continent est une vaste étendue de terre émergée séparée par un ou plusieurs océans. Les continents qui recouvrent la surface de la Terre sont :

  • L’Eurasie (Europe-Asie) qui a une surface de 54 millions de km2
  • Les Amériques dont la surface est de 42 millions de km2
  • L’Afrique qui a une surface de 30 millions de km2
  • L’Antarctique avec une surface de 14 millions de km2
  • L’Océanie qui a la plus petite surface avec 9millions de km2.

Les continents ont une surface totale de 149 millions de km2. Ils occupent le quart de la surface du globe, l’autre partie étant les océans.

2. Les océans

Un océan est une très grande étendue d’eau salée. Les mers, proches des côtes, sont moins vastes qu’un océan.

Les océans sont au nombre de cinq :

  • Le Pacifique qui a la plus grande surface avec 151 millions de km2.
  • L’Atlantique avec une surface de 69 millions de km2.
  • L’Indien avec 68 millions de km2.
  • L’Antarctique a une surface de 58 millions de km2.
  • L’Arctique a la plus petite surface : 15 millions de km2.

La surface du globe terrestre est donc constituée en majorité d’eau qui sépare les continents entre eux.

Les Hommes ont su créer des procédés pour se repérer à la surface du globe. Les marins et astronomes, qui avaient besoin de se repérer avec précision, ont imaginé depuis longtemps de prendre les pôles comme point de repère ou l’équateur comme ligne de repère.

Ces paramètres sont intégrés dans les technologies modernes tels que les satellites qui permettent ensuite aux GPS de recevoir les informations et de calculer les coordonnées.

L’orientation est fondamentale dans le repérage d’un lieu, surtout avec le développement des déplacements et des moyens de transport.

Dorénavant, grâce aux satellites rien n’est invisible pour l’œil humain.

3. Les mots du géographe

Un détroit : est un étroit bras de mer entre deux terres qui réunit deux mers (ou deux océans).

Un isthme : est bande de terre située entre deux mers(ou deux océans).

 

 

Un cap : est une avancée de terre dans la mer

 

  1. IV.   Cartes et échelles

1. Les plans

Les plans représentent des espaces réduits, à taille humaine. Typiquement, on trouve facilement chez soi un plan des espaces proches (sa ville ou son quartier) : on peut y repérer son école, sa maison et son club de sport, et trouver le chemin pour aller d’un point à un autre. L’espace y est donc vu de près : il s’agit d’un plan à grande échelle.

2. L’échelle

L’échelle d’une carte est le rapport mathématique entre une longueur sur la carte et la longueur réelle sur le terrain. Elle s’exprime par une fraction où le numérateur représente la longueur sur la carte et le dénominateur représente la longueur réelle sur le terrain. L’échelle doit être indiquée sur toutes les cartes, afin que le lecteur puisse se faire une idée de la réduction de la réalité représentée.

3. Les cartes

Les cartes sont utilisées pour représenter des espaces beaucoup plus vastes, par exemple des régions, des pays, ou même le monde. Le point de vue est donc beaucoup plus large et lointain : on parle de cartes à petite échelle.

Une carte doit toujours comporter :

Un titre : qui indique le thème de la carte.

Une orientation : qui indique le Nord.

Une légende : qui est indispensable pour lire la carte (symboles, couleurs…).

Une échelle : qui permet de savoir de combien ont été divisée les mesures réelles de la carte.

 



Terre – Cours – 6ème – Géographie   rtf

Terre – Cours – 6ème – Géographie   pdf

Tables des matières La Terre - Géographie : 6ème - Cycle 3