Soutien scolaire de la maternelle au baccalauréat – Education nationale

Les dispositifs d’accompagnement pour les écoliers – Soutien scolaire gratuit, remise à niveau

L’aide personnalisée en faveur des élèves en difficulté

Les stages de remise à niveau durant les vacances scolaires

L’accompagnement éducatif dans les écoles de l’éducation prioritaire

Des dispositifs d’accompagnement complètent les enseignements obligatoires à l’école élémentaire. Les écoliers peuvent bénéficier d’une aide personnalisée, de stages de remise à niveau pour les élèves de CM1 et de CM2 et de l’accompagnement éducatif dans les écoles de l’éducation prioritaire. Ces dispositifs favorisent la réussite scolaire de tous.

L’accompagnement éducatif dans les écoles de l’éducation prioritaire

L’accompagnement éducatif est une offre complémentaire aux enseignements obligatoires. Il s’adresse aux élèves volontaires de tous les collèges et des écoles élémentaires de l’éducation prioritaire. Les élèves sont accueillis après les cours.

Ce dispositif propose :

  • l’étude dirigée
  • de la pratique sportive
  • des activités artistiques et culturelles
  • un renforcement de la pratique des langues à l’oral

 

L’aide personnalisée en faveur des élèves en difficulté

Les élèves rencontrant des difficultés scolaires bénéficient, avec l’accord des parents, d’une aide personnalisée de deux heures hebdomadaires.

L’aide personnalisée est assurée :

  • par les enseignants,
  • en très petits groupes
  • selon une organisation choisie par l’école

 

Les stages de remise à niveau durant les vacances scolaires

Les élèves de C.M.1 et C.M.2 qui en ont besoin peuvent suivre des stages gratuits de remise à niveau pendant la période des vacances scolaires.

Trois sessions sont organisées pendant les vacances scolaires : une semaine au printemps, la première semaine de juillet et la dernière semaine des vacances d’été.

Ces stages durent cinq jours, à raison de 3 heures d’enseignement quotidien. Ils permettent une remise à niveau dans les matières fondamentales : français et mathématiques. Ils ont lieu dans les écoles. Des groupes de cinq ou six élèves sont constitués.

A la fin du stage, l’évaluation des progrès de chaque élève est transmise à l’enseignant de la classe et aux familles.

Les enseignants volontaires du premier degré animent ces stages et en définissent le contenu en fonction des besoins de chaque élève.