Ressources alimentaires – Cours – 5ème – Géographie

Question des ressources alimentaires – Cours – 5ème – Géographie

  • La sécurité alimentaire mondiale.
  • Elle dépend de plusieurs paramètres : l’augmentation des productions et leur qualité pour répondre à une demande croissante.
  • Les échanges des ressources agricoles à travers le monde et la préservation de l’environnement.

Si la production alimentaire mondiale a augmenté et mieux répondu aux besoins croissants de la population, des inégalités demeurent, et les pays du Sud connaissent encore des situations d’insécurité alimentaire.

Toutefois, la réponse à apporter à ces besoins alimentaires croissants et encore insuffisamment couverts doit être considérée de manière durable : l’agriculture a en effet des conséquences environnementales et sanitaires importantes.

I. Des besoins alimentaires inégalement couverts dans le monde

1. Une forte croissance alimentaire mondiale : 

La production alimentaire mondiale a progressé plus rapidement que la croissance démographique, ce qui a permis de nourrir de plus en plus d’individus dans le monde. Le nombre de personnes sous-alimentées a donc beaucoup diminué (de 37% de la population mondiale en 1970 à 15% aujourd’hui).

Cette hausse de la production a été rendue possible par différents facteurs :

  • De nouvelles terres ont été consacrées aux activités agricoles.
  • De meilleurs rendements ont été atteints grâce à de nouvelles pratiques (usage d’engrais chimiques, de pesticides, de machines, de l’irrigation, voire d’OGM).
  • Le commerce agricole mondial s’est développé et a ouvert de nouveaux débouchés à des producteurs dans le monde entier, stimulant une hausse de la production.

2. Une sécurité alimentaire inégale dans le monde :

Cependant, la sous-nutrition concerne encore 1 milliard d’individus, essentiellement concentrés dans les pays du Sud, en particulier en Afrique.

L’utilisation de techniques agricoles encore traditionnelles et non mécanisées ne permet pas d’élever les rendements.

 

Les cultures vivrières (dont les récoltes sont destinées à la consommation locale) sont nombreuses, et la disponibilité alimentaire du reste de la population est donc limitée.

Dans les pays riches, la problématique est inversée.

La malnutrition existe, notamment avec le problème de la suralimentation : l’obésité progresse et concerne aujourd’hui 1 milliard d’individus.

II. Gérer les ressources alimentaires de façon durable

1. Le défi de la sécurité alimentaire pour tous :

La croissance démographique constitue un enjeu alimentaire majeur : de 6,5 milliards d’individus aujourd’hui, la population mondiale à nourrir devrait passer à 9 milliards en 2050.

La sécurité alimentaire est la situation d’une population qui bénéficie d’une alimentation en quantité suffisante.

La sécurité alimentaire dans les pays du Sud est remise en cause par de plusieurs facteurs indépendants des producteurs :

  • Les aléas climatiques peuvent avoir des effets désastreux sur les récoltes et par conséquent la nourriture disponible pour les populations locales.
  • Les variations des prix de vente de certaines cultures (le café, le cacao par exemple) peuvent fragiliser les producteurs en diminuant leurs revenus. Ces prix sont généralement déterminés sur des marchés mondialisés contrôlés par des pays du Nord.

 

2. Les enjeux environnementaux et sanitaires :

Par ailleurs, les besoins croissants en ressources alimentaires imposent des niveaux de production qui posent un certain nombre de problèmes d’ordre environnemental et sanitaire :

 

  • La dégradation des sols surexploités (érosion des sols, salinisation) n’est pas une pratique durable car elle diminue les rendements agricoles.
  • L’utilisation d’engrais chimiques et de pesticides provoque une pollution des nappes phréatiques problématique d’un point de vue sanitaire et écologique.
  • L’agriculture exerce une pression majeure sur les ressources en eau en raison de ses besoins importants en irrigation.
  • L’utilisation d’OGM (organismes génétiquement modifiés), des plantes auxquelles des gènes nouveaux ont été ajoutés afin de renforcer leur résistance au froid et aux insectes, fait débat en raison des effets encore méconnus qu’ils peuvent avoir sur l’Homme.
  • Les activités agricoles ont enfin un impact sur l’atmosphère puisqu’elles contribuent à l’émission de gaz à effet de serre.

Ci-dessous un schéma récapitulatif de l’équilibre à maintenir entre la production agricole en qualité et en quantité et le respect de l’environnement.

 



Question des ressources alimentaires – Cours – 5ème – Géographie   pdf

Tables des matières Des hommes et des ressources - Géographie : 5ème